Salé

Mes alliés Batch cooking | Les currys


Mes alliés Batch cooking | Les currys - Cuisine saine et gourmande - Miss Blemish

Les currys font partie depuis longtemps de mes plats préférés tant à manger qu’à préparer. Faciles, rapides, complets, extrêmement variés et presqu’impossibles à rater, j’adore la liberté qu’ils me laissent d’y incorporer mes ingrédients fétiches du moment et de toujours les marier de façon si gourmande. C’est donc très naturellement qu’ils sont devenus un allié de choix pour mes sessions batch cooking (je vous explique tout de cette technique qui consiste à préparer tous ses repas de la semaine en une seule fois dans cet article avec plein d’astuces et de conseils pour vous aider à vous lancer).

Dans cet article, je vous emmène dans les coulisses de la préparation de ce plat très simple avec ma recette de base -et le détail de chaque étape pour que vous puissiez ensuite l’adapter à tous les types d’ingrédients selon vos envies/besoins du moment – et mes recettes et déclinaisons préférées.

La recette de base

Trois parties : les féculents, les légumineuses et les légumes-viandes-fruits-sauce

Pour les féculents et les légumineuses

Je fais cuire mes féculents ensemble et mes légumineuses ensemble que je réserve. Je profite d’ailleurs souvent de leur temps de cuisson pour préparer le reste du plat en même temps ce qui m’en fait gagner énormément !

Pour la partie légumes-viandes-sauce

Si mon curry ne contient que de la viande, je sale ma poêle légèrement et la fais chauffer sur feu moyen avant d’y déposer ma viande émincée. Je couvre pour qu’elle cuise en douceur à la vapeur ce qui conserve tout son moelleux.

Si mon curry contient des légumes, je fais chauffer un peu d’huile d’olive sur feu moyen avec une échalote émincée. Une fois dorée, je rajoute mes légumes +/- viandes émincés très finement pour faciliter leur cuisson et gagner du temps. Comme précédemment je recouvre pour laisser cuire à la vapeur. Une fois les légumes translucides (« assomés »), je retire le couvercle pour qu’ils terminent de réduire et dorer.

Si mon curry contient des fruits de mer précédemment congelés, je les décongèle (souvent au micro-onde) puis les égoutte et ne les incorpore au curry qu’une fois la sauce prête.

Si mon curry contient du poisson, je le fais cuire au préalable au four ou à la vapeur au micro-onde puis je l’ajoute aux légumes avant de faire la sauce ou directement à la sauce.

La sauce (classique)

La sauce classique de mes currys se compose de lait de coco (500mL ou 1L selon le nombre d’ingrédients différents du curry de manière à ce qu’il y ait toujours beaucoup de sauce), de curry, de massalé et de sel/poivre. Je rajoute le lait de coco et les épices à la préparation (viande, légumes ou poisson à l’exception des fruits de mer que je ne rajoute qu’une fois la sauce prête pour éviter une cuisson trop longue qui les rendrait caoutchouteux) puis je laisse mijoter sur feu doux jusqu’à ce qu’elle prenne une consistance crémeuse. Je la goûte à ce moment-là pour éventuellement ajuster l’assaisonnement – au début vous verrez on hésite à ajouter suffisamment d’épices donc on arrive à la bonne saveur en plusieurs fois.

L’assemblage

Une fois toutes les parties préparées, je les mélange ensemble dans un grand plat, le plus souvent un tupperware en verre que je réserve au frigo pour mes repas de la semaine. Le curry se conserve très bien plusieurs jours et ce sans perdre en saveur (je vous renvoie à mon article sur les bases du batch cooking chapitre « conservation »).

Mes alliés Batch cooking | Les currys - Cuisine saine et gourmande - Miss Blemish

La sauce inspirée du butter chicken indien

C’est une combinaison que j’ai découverte tout récemment. Pour cette version j’ajoute aux ingrédients de la sauce classique autant de sauce tomate que de lait de coco. Leur mélange permet de se passer de la phase « d’épaississement » de la sauce, à peine mélangés la sauce est déjà prête à être mangée telle quelle. Plus encore, cette sauce se marie à merveille avec le parmesan dont je parsème tous les currys (sauf aux fruits de mer/poisson) qui la comprennent. Et croyez moi ce petit détail supplémentaire les rend vraiment délicieux.

Quelques-unes de mes combinaisons préférées

Poulet + riz + sauce curry classique + ananas

Poulet + riz + sauce curry classique + noix accompagnés en séparé de courgettes revenues avec poêle avec de l’huile d’olive, de l’ail et du curry

Riz + lentilles vertes + 1 courgette + 2 poivrons + 1 brocolis + sauce curry façon butter chicken servi avec du parmesan

Riz + sauce curry classique + poivron jaune + poivron vert + courgettes + pois chiches

Sauce curry classique + pois chiches + courgettes sur des pommes de terres sautées/rôties au curry

Mes alliés Batch cooking | Les currys - Cuisine saine et gourmande - Miss Blemish

Un curry-soupe façon minestrone

Ingrédients

500mL de lait de coco
Un peu de bouillon de poulet
Pommes de terre
Lentilles
Pois chiches

Préparation

1. Faire cuire pomme de terre, lentilles et pois chiches à la cocotte minute.
2. Une fois cuits, couper les pommes de terre grossièrement
3. Dans un récipient mélanger sur feu doux lait de coco, sel, poivre, curry et massalé et mélanger jusqu’à ce que les épices y soient dissoutes.
4. Ajouter la sauce aux pommes de terre coupées, lentilles et pois chiches et compléter avec du bouillon de poulet jusqu’à obtenir la quantité de liquide voulue. C’est prêt !

Mes alliés Batch cooking | Les currys - Cuisine saine et gourmande - Miss Blemish

Et vous, déjà adeptes du batch cooking et des currys ? 

Laisser un commentaire - 0

Pique-nique | La très chouette salade d’aubergines grillées


Pique-nique | La très chouette salade d'aubergines grillées - Slow lifestyle - Miss Blemish

Le plaisir de pique-niquer tout au bord de la seine dans l’herbe ou sur les pavés les semaines d’été travaillées est une constante d’années en années que je me surprends à attendre toujours impatiemment. À Paris où tout va toujours un peu trop vite et où se soustraire à la tension latente n’est pas toujours aisé – même en vacances, même sans deadlines à honorer – la douceur de ces soirées et des milles autres petits bonheurs propres à Paris en août apporte un contraste qui me fait toujours regarder et apprécier la ville sous un jour nouveau. Même si j’adore ma rue pleine de vie aux allées et venues rythmées par les livraisons de ses traiteurs, primeurs, bouchers, fleuristes ou poissonniers comme par les sonneries des écoles alentour, il y a une vraie douceur à la découvrir presque désertée chaque matin d’été. Et à vivre Paris (presque) au ralenti.

S’il y a quelques mois j’étais encore certaine de vouloir rester ici pour longtemps, je me pose ces temps-ci de plus en plus la question de l’impact de cette vie menée tambour battant. Je me sens tiraillée entre ces milles inconnues que je sais ne pas pouvoir anticiper, les opportunités plus nombreuses, plus faciles à saisir et combiner à Paris où se concentrent tellement de chances dans les domaines dans lesquels j’évolue, j’apprends et j’avance en tâtonnant, et cette certitude au creux – de plus en plus forte – qu’au fond nous pourrions être tous aussi heureux dans une ville un peu moins grande mais non moins vivante et intéressante. Qu’au fond, en creusant bien, en se séparant de tout l’artificiel, aujourd’hui ce que je veux c’est surtout vivre avec l’amoureux. Pour l’instant ces réflexions ne m’ont pas menée jusqu’à la campagne – je me connais trop bien pour savoir que les 5, 10 ou 15 minutes de voiture pour relier la ville la plus proche auraient raison de ma motivation soirs comme week-end et restreindraient alors bien trop le champ de mes activités – ni n’ont résolu le dilemme de prendre le risque de s’éloigner encore davantage de nos familles et de nos amis de surcroît. Mais je suis heureuse de cette liberté que je gagne d’années en années d’arriver à questionner ce que je croyais savoir vouloir « pour de bon » et de tout cet espace qu’elle m’offre pour évoluer, grandir, changer et me poser les bonnes questions pour faire mes choix en accord avec moi.

Après cette longue introduction pleine de questions, aujourd’hui je vous livre ma recette fétiche des pique-niques de cet été, testée et approuvée par nos amis comme par l’amoureux – qui pourtant n’est pas très friand d’aubergines… Si elle demande un peu de préparation – mais c’est le lot des salades composées pleines d’ingrédients à laver, éplucher et couper finement – toutes les saveurs qui la composent se complètent très justement et en font un plat vraiment gourmand – ce qui entre nous n’est pas toujours le cas avec les salades. J’espère de tout coeur qu’elle vous plaira et vous régalera !

Pique-nique | La très chouette salade d'aubergines grillées - Slow lifestyle - Miss Blemish

La très chouette salade d’aubergines grillées

Ingrédients

2 sachets d’aubergines grillées surgelées ou 3 aubergines coupées en fines lamelles grillées préalablement au four avec un peu d’huile d’olive et de cumin
2 grosses poignées de pois chiches
1/2 concombre
de fêta
Basilic
Menthe
2 grosses poignées de roquette

Moutarde
Huile d’olive
Vinaigre balsamique
Massale (ou curry)
Graines de cumin

Pique-nique | La très chouette salade d'aubergines grillées - Slow lifestyle - Miss Blemish

Préparation

1. La veille, mettre à tremper dans un récipient rempli d’eau froide les deux poignées de pois chiches.
2. Le jour J, faire cuire les pois chiches dans un casserole remplie d’eau sur feu doux. Au cours de la cuisson, retirer la mousse blanche qui se forme à la surface pour éviter que la casserole ne déborde. Laisser cuire longtemps, égoutter puis réserver.
3. Préparer la sauce dans une petite coupelle à part en mélangeant : 1 c.à.s de moutarde, 3 c.à.s d’huile d’olive et 1 c.à.s de vinaigre balsamique. Lorsque les trois ingrédients sont bien mélangés, rajouter du massale (1 c.à.c à peu près) et autant de cumin. Mélanger et réserver.
4. Laver, éplucher, couper et épépiner le concombre. Réserver.
5. Laver la roquette et réserver.
6. Décongeler ou préparer les tranches d’aubergines grillées. Les couper en fines lamelles et réserver.
7. Couper la fêta et l’écraser avec du basilic et de la menthe ciselée. Réserver.

Pique-nique | La très chouette salade d'aubergines grillées - Slow lifestyle - Miss Blemish

Montage

Puisque cette recette est une recette pique nique, je la prépare dans un tuperware étanche pour pouvoir la transporter. Pour éviter les catastrophes dans le sac à pique-nique et que la sauce ne vienne pas cuire les légumes de la recette, j’empile des couches dans l’ordre qui suit ce qui permet de maintenir toute la sauce au fond et de ne mélanger qu’au tout dernier moment. Dans l’ordre je verse donc dans mon tuperware : la sauce, les pois chiches, les lamelles d’aubergines grillées, le concombre, la fêta et la roquette en dernier. Je ferme le tout et ma salade est prête à rejoindre mon sac à pique-nique. Une fois sur place il me suffit de secouer le tuperware énergiquement dans tous les sens en maintenant fermement le couvercle sur le corps du tuperware pour que ma salade soit parfaitement uniformément mélangée ! Bon appétit !

Pique-nique | La très chouette salade d'aubergines grillées - Slow lifestyle - Miss Blemish

Et vous, quelles sont vos recettes pique-nique préférées cet été ?

Laisser un commentaire - 6

Burger bowl, le burger sans gluten


Burger bowl sans gluten 2

Si les bowls sont à la mode, celui-ci m’a été soufflé par l’un de ces oublis qui forcent la main à la créativité lorsque – dimanche matin – la douceur piégeuse des draps n’autorise pas d’escapade jusqu’au supermarché d’en bas. Puisqu’il n’y avait pas de buns dans mes placards pour accueillir tout ce dont je voulais garnir mes burgers maisons, c’est un bol qui a accueilli pommes de terre sautées à l’huile d’olive – en lieu et place des frites industrielles riches en gluten – mozzarrella, ketchup bio, steack haché, guacamole maison et bacon croustillant.

Testée ce week-end, cette recette a l’avantage de garder tout le délicieux des burgers que l’on aime tant dévorer avec l’amoureux, d’être sans gluten, moins riche en graisses saturées, rapide et simple à préparer – parfaite lorsque l’on veut se régaler sans passer des heures en cuisine – et surtout moins copieuse du fait du pain enlevé – détail qui a toute son importance lorsque l’on aime se régaler de montagnes de pancakes au petit-déjeuner… Je vous laisse avec la recette en espérant que celle-ci vous inspirera et vous régalera ! N’hésitez pas à la décliner et m’envoyer à votre tour vos combinaisons préférées !

Burger bowl, le burger sans gluten - Cuisine saine - Miss Blemish

ingrédients – Pour 1 burger bowl

2 pommes de terre
1 steack
1/2 avocat
3 tranches de poitrine de porc
1/2 boule de mozzarrela
Ketchup
Sel
Épices à guacamole
Huile d’olive

Burger bowl, le burger sans gluten - Cuisine saine - Miss Blemish

Préparation

1. Dans une casserole, mettre à chauffer sur feu doux 1 c.à.s d’huile d’olive. Éplucher les pommes de terre et les couper en dés. Les verser dans l’huile d’olive chaude, remuer et couvrir pour les laisser cuire à l’étouffée. Baisser le feu pour qu’elles ne brûlent pas.

2. Couper la mozzarella en fines tranches. Réserver.

3. Couper l’avocat en dés. L’écraser à la fourchette. Ajouter les épices à guacamole et mélanger. Réserver.

4. Dans une casserole sur feu moyen, déposer les tranches de poitrine. Les faire cuire des deux côtés jusqu’à ce qu’elles soient dorées (le bacon sera d’autant plus croustillant). Réserver.

5. Dans la même casserole que celle ayant servi pour le bacon, déposer le steack haché et le laisser cuire doucement jusqu’au degré de cuisson voulu.

6. Montage : Au fond du bol, verser les pommes de terre rôties. Placer les tranches de mozzarrella sur elles et verser du ketchup. Ajouter le steack, puis le guacamole et enfin les tranches de bacon. Votre burger bowl est prêt ! Vous pouvez l’accompagner d’une salade composée salade mêlée – tomates cerises – avocat, c’est un vrai délice !

Burger bowl, le burger sans gluten - Cuisine saine - Miss BlemishBurger bowl, le burger sans gluten - Cuisine saine - Miss Blemish

Psssst ! La semaine dernière j’apprenais une très chouette nouvelle : les articles du blog trouveront bientôt leur place dans la timeline de Spritzi au sein d’une toute nouvelle catégorie Food qui verra le jour très très bientôt ! 

Et vous, quelles sont vos recettes régressives préférées ?

Laisser un commentaire - 2