Les Sourires de la semaine

Les doux week-ends


Les doux week-ends, sourires de mai - Slow living - Miss Blemish

Lire petit matin dans le filet de lumière des rideaux à peine entr’ouverts, l’amoureux endormi à côté. Se réveiller tôt n’a finalement pour secret que de laisser la voie libre à la lumière par des volets ouverts. 

Travailler fenêtre ouverte sur le jardin, mon bout de trottoir parisien troqué le temps d’un week-end pour le bruit du vent dans les feuilles, des oiseaux et des insectes butinant les plantes aromatiques en contre-bas. 

La délicieuse odeur des oignons qui dorent dans l’huile d’olive presque-midi. 

Marcher pieds nus sur le parquet chauffé de soleil. Cueillir dans le jardin les fraises du dessert. 

Manger sous la tonnelle tous ensemble. Se battre gentiment pour la part de parmigiana avec le plus de mozzarella. 

Écouter sous la douche l’inspirant podcast Hashtag Creative, ouvrir les fenêtres sur la buée et penser tout bas que c’est drôlement chouette les salles de bains à fenêtres éclairées par la lumière chaude des fins de journées. 

Marcher à la fin du jour sur les chemins alentours plein de terre, graviers, goudron et herbes folles. 

Courir après avoir passé la journée assise.

Choisir dans les allées de la pépinière des lys pour la fête des mères. 

Me reposer sur les contours de mes heures frontières décidées pour le week-end entre travail et douceur. 

Observer la vie des bourdons qui butinent les fleurs de ciboulette. 

Profiter de milles odeurs : la menthe qui pousse contre le mur sous la fenêtre, la terre et l’herbe mouillées, les briques chauffées au soleil, le bois rangé, le vent iodé, le barbucue voisin, les fleurs au bord des allées. 

Faire la sieste, dimanche, dans les bras de l’amoureux, le bureau délaissé. 

Trouver enfin après 3 librairies fouillées, mon nouveau livre de chevet Planète Végane. En glisser quelques pages à chaque pause, me régaler d’apprendre de nouvelles choses. 

Refaire le monde dans la salle de bain. 

Ramener avec moi dimanche ce qu’il faut de fraises pour un festin de roi. 

Écrire les sourires du week-end dans le train.

Les doux week-ends, sourires de mai - Slow living - Miss Blemish

Et vous, quels sont les meilleurs ingrédients de vos doux week-ends ?

Laisser un commentaire - 25

Bonjour Printemps !


Bonjour Printemps ! - slow lifestyle slow living - Miss Blemish

Après l’hiver cheveux-corps-coeur emmêlés, le printemps semble toujours apporter l’air de rien les milles réponses dont on manquait. C’est le pas plus léger le matin, la chape de fatigue qui s’allège, les petits bonheurs simples redécouverts par (presque) milliers, l’envie de faire-voir-changer, de se (ré)approprier l’espace ou de se (ré)apprivoiser. Chaque année je redécouvre étonnée le pouvoir de la clarté, des journées longues, du ciel bleu par la fenêtre et des murs éclaboussés de soleil petit matin. Et chaque année je suis émerveillée.

Ces derniers jours j’ai donc noté précieusement tous les petits bonheurs offerts par la douceur de ce début de printemps. Ils sont 18 (pour le moment) et j’espère très fort qu’ils vous feront sourire, vous donneront envie de les goûter à votre tour et celle de partager les vôtres à leur suite. Et si vous souhaitez en lire davantage, je partage mes petits bonheurs au quotidien sur mon compte twitter sous le hashtag #happymomentsMB :)

Découvrir, petit matin et yeux mi-clos, le ciel bleu bleu bleu derrière la fenêtre de la cuisine et sourire en faisant chauffer – rituel immuable – l’eau pour le thé. 

Petit-déjeuner de muffins au citron, de thé earl grey et de yaourt sucré. 

Porter des chaussures en toile qui prendraient l’eau s’il venait à pleuvoir et se couvrent de poussière les jours chauds. 

Manger les premières fraises de l’année – encore un peu clandestines – directement dans leur barquette sur un trottoir ensoleillé 

Recommencer à dire à la moindre occasion : « on y va à pied ? » et renouer avec les longues balades du dimanche après-midi 

Préparer une grande théière de thé vert au melon pour accompagner mes après-midi travaillées. M’adonner à ce doux rituel de trier mes thés par saison pour remettre tout en avant bergamote, thé vert, mangue, melon et ranger vanille, cannelle, pomme, épices, thé noir et marrons glacés. 

Éteindre à nouveau la lumière pendant la journée 

Avoir pour tout parfum de la fleur d’oranger

Changer de trottoir pour celui tout au soleil. 

Dîner d’asperges fraîches, d’oeufs et d’huile d’olive comme dans Mange Prie Aime. 

Programmer une soirée pour re-re-regarder Mange Prie Aime, fenêtres ouvertes et pizzas commandées, entre amies sur mon tout nouveau canapé. 

Fermer les yeux, le sommeil déjà loin, pour imprimer-rattraper les dernières bribes d’un rêve très doux délicieusement écourté par la clarté du matin. 

Ponctuer les trajets quotidiens de lectures qui font grandir (à l’intérieur), de ciel bleu et de soleil qui éclabousse. Courir un peu moins. 

Manger la première glace au yaourt de l’année et instantanément me rappeler pourquoi il s’agit de ma glace préférée. 

Sourire à l’idée d’utiliser pour la première fois le kit à pique nique parfait que nous avons reçu à Noël, premier cadeau commun d’amoureux (nos amis décidément nous connaissent très bien) 

Travailler fenêtre ouverte sur le bruissement joyeux de la rue à nouveau animée de rires d’enfants, conversations enjouées et coups de klaxons appuyés. 

Troquer le jus d’orange des petits déjeuners d’hiver pour de l’eau de coco sucrée. 

Retrouver mon sac en toile beige-marine brodé qui me donne l’impression d’être en vacances d’été

Et vous, quels petits bonheurs accompagnent chez vous le retour du printemps ?

Laisser un commentaire - 19

Ce week-end j’ai envie… | Épisode 2


Ce week-end j'ai envie... | Épisode 2 - slow living - Miss Blemish

De faire le gratin de pâtes de mon enfance, les tortellinis remplacés par des penne sans gluten, mais tout le reste soigneusement à l’identique. Les échalotes émincées dorées à l’huile d’olive, du coulis de tomate italien gorgé de soleil, du paprika, de l’ail et de la ricotta, enfourné dans un grand plat blanc, d’épaisses tranches de mozzarella sur le dessus pour un grillé croustillant. 

De prendre un bain très chaud, un bouchon d’un bain moussant promettant monts et merveilles dilué dedans

De trouver la meilleure place pour le nouvel arrivant de l’appartement, un Ficus elastica dans un pot en basalt couleur taupe/terre.  

De flâner au soleil au bord de la Seine et ne rien faire d’autre vraiment

De grignoter quelques pages du livre que j’entame à peine, Les animaux ne sont pas comestibles* par Martin Page

De prendre le temps d’expérimenter de nouvelles choses en photo.

De préparer des muffins au citron (vegan-sans gluten-parfaits) moelleux et dodus qui font le bonheur de mes petits déjeuners 

De regarder le nouvel épisode sorti cette semaine de The Catch sourire aux lèvres (et chips parmesan-basilic Tyrrell’s pas très loin) 

De dormir dans les bras de l’amoureux

D’aller manger ensemble des burgers après une longue balade (de celles qui durent tout l’après-midi et vous font découvrir milles et uns recoins inconnus) 

D’accrocher des lanternes sur les ampoules nues

D’essayer de préparer mon premier produit d’entretien maison (en croisant les doigts très fort qu’il puisse remplacer ceux que j’utilisais jusqu’à présent) 

De rester au lit un peu plus que d’habitude pour lire, boire du thé, écrire, écouter de la musique et profiter des draps tous frais… 

D’ouvrir les fenêtres en grand, c’est bientôt le printemps ! 

*livre gentiment envoyé par les éditions Robert Laffont

Et vous ce week-end, de quoi avez-vous envie ?

Laisser un commentaire - 13