2014 – Retour sur l’année écoulée


2014 Retour sur l'année écoulée - Bilan - Humeurs - Miss Blemish

L’an dernier j’avais publié une mini-mini bucket list pour 2014, une sorte de liste d’objectifs et d’envies que je voulais essayer de réaliser sur l’année. Les modifications récentes sur le blog m’amènent depuis quelques semaines à remonter le fil de mes articles et sont venues nourrir cette envie – bien de saison – de rétrospective sur l’année écoulée. Au programme le bilan de la mini-mini bucket list 2014, de nouvelles envies et de nouveaux défis pour l’année à venir et le top 10 des articles que vous avez préférés cette année sur missblemish.fr. Et, bonus, 5 articles ne figurant pas dans cette liste mais que j’ai tant aimé penser, écrire, fabriquer que je n’ai pas pu résister à les re-partager avec vous… 

Alors quid des objectifs de 2014 ?

Et bien, je ne sais toujours pas parler espagnol, j’ai cuisiné quelques plats d’inspiration indienne – cet été surtout où aucun repas ne contenait pas sa dose de curry, massalé, paprika – publié 3 DIY au lieu des 12 promis et n’ai pas lu plus de 10 pages de Gatsby qui une fois de plus s’est vu abandonné dans mes rayonnages.

En revanche cette année oui ! j’ai écrit ! Mon atelier d’écriture hebdomadaire, Les jolies plumes, le blog, les occasions se sont multipliées à mon plus grand bonheur et les journées passées devant l’écran, des mots au creux du ventre, avec elles. J’ai également continué ma route vers l’organisation mais non sans quelques accrochages et faux pas…

Mais de tout ce que je me souhaitais pour cette année, ce qui m’est arrivé de mieux, ce qui m’a le plus comblée-transfigurée moi comme ma vie, c’est d’aimer (et oui ! c’était le dernier point de ma bucket list pour 2014). Et de l’aimer lui en particulier. Et de ce bonheur-là, je suis infiniment reconnaissante. Infiniment reconnaissante que cette année, les matins où j’avais aux lèvres un « oh combien suis-je chanceuse ! » aient été plus nombreux que les autres, plus gris. Infiniment reconnaissante que ma chance ait pris ses traits. Alors, je crois bien que, pour tout ça, 2014 restera à jamais une année avec beaucoup – beaucoup – de magie dedans.

Au-delà des objectifs, 2014 ça a aussi été…

Devenir rousse – créer Les Jolies Plumes – rencontrer des amies blogueuses de longue date (et parfois même leurs amoureux) Fabienne, Camille, Mélanie, Olivier et Alexandra – un nouveau design que j’aime j’aime j’aime pour cet ici – la découverte de la cuisine coréenne – un concours d’écriture, puis un deuxième, les doigts croisés – tomber amoureuse de la Normandie – rencontrer milles personnes qui, d’une conversation, ont intégré la grande famille des amitiés instantanées – des balades à la nuit tombée – Julien Doré en boucle janvier, février, mars – Julien Doré sur la place brûlante de l’hôtel de ville à l’heure d’été – commencer à inventer, créer et lâcher la main des livres en cuisine – 3 appartements (mais pas tous tout à fait les miens) – des premières vacances à deux – un été à Paris – un sac à main et même des chaussures noires loin de mon éternelle préférence pour le « camel » – un week-end entre Poitiers et La Rochelle – un autre avec des amis communs – affronter ma peur du vide et prendre le télésiège pour l’Aiguille du midi – la magie du jardin des Tuileries qui a accueilli chaque moment clé de cette année – l’arrêt du maquillage – Girls & Revenge – le Connemara et mes ballerines restées collées au sol, un petit matin de mai – un chez moi transformé en auberge espagnole vivante, joyeuse et chaleureuse par les amis de passage, quelques jours, quelques semaines – Maroon 5 en concert à Bercy – Metronomy en concert à Lyon – des litres de glace au yaourt, de thé et des gaufres au nutella – un pass cinéma illimité – un halloween fêté et la toute première citrouille de ma vie creusée – des raviolis chinois – Mark & Spencer dans mes placards (Hollister aussi) – se réveiller lovés un matin sur ce canapé avec, toute proche, à travers la fenêtre aux volets ouverts, la tour Eiffel – découvrir la combinaison gagnante pour des pancakes parfaits – se baigner dans le lac Léman (glacé) à la mi-septembre – des dizaines de burgers avec en numéro 1 ceux de chez Blend – de nouveaux quartiers de Paris explorés, habités – une petite centaine de petits-déjeuners partagés – des litres de Mojito (au moins !) – Milles Jours en Toscane de Marlena de Blasi – et milles autres petits et grands riens qui ont fait sourire le quotidien !

En 2015, j’aimerais…

Progresser dans le domaine de la photographie, de la mise en scène photographique et apprendre à (mieux) me servir de Photoshop 

Reconduire l’objectif DIY de 2014 car, rien n’a changé, j’aime toujours autant créer de jolies choses de mes mains

Créer, inventer, penser et faire vivre d’autres jolis projets

Faire la paix avec mon apparence physique 

Ecrire, écrire, écrire 

Voyager à deux

Aimer. Encore et toujours, plus que jamais. 

Les 10 articles que vous avez préférés cette année

 Le citron : mon astuce bien être 

24 petites attentions (gratuites) à glisser aussi bien dans le quotidien qu’à la Saint Valentin 

Bloguer, faire de ses passions une profession 

Nos besoins illusoires 

Un an à l’hôpital 

3 façons de porter une jupe bleue marine 

Routine de soins et Daily Make-up 

Jeune 

 » L’amour n’existe pas « 

Mes conseils et astuces pour une jolie peau après l’acné 

Les 5 articles que je rajouterais à cette liste…

Lemon Sweet cake for lemon lovers 

Du sable et des étoiles 

Une tarte aux fraises et au lemon curd

Le poids du chagrin 

DIY Saint Valentin – Transformer une box en cachette pour nounours à la guimauve 

Et vous, votre année 2014 ? Que vous souhaitez-vous et souhaitez-vous réaliser en 2015 ?

Laisser un commentaire - 5

Un chocolat chaud à la cannelle pour Noël


chocolat chaud à la cannelle pour noël - christmas cinnamon hot chocolate - Recette -  Miss Blemish

Quand nous étions au lycée, à la saison froide, mes amies et moi avions ce petit rituel pas si rituel que ça – et c’est sûrement ce qui le rendait si savoureux – de nous retrouver en bas de la grand rue, dans le petit salon de thé aux pâtisseries colorées, pour boire des chocolats chauds à la cannelle ensevelis sous une épaisse et moelleuse chantilly. Enfin, à la cannelle c’était pour moi et Charlène surtout, parce qu’à la carte il y avait « le classique », le « à la noisette », le « au caramel » et tout le monde au final y trouvait son bonheur.

Je ne sais pas bien pourquoi Noël charrie avec lui et pour moi une telle nostalgie de cette période-là, mais cela m’a donné envie (en plus de relire tous les Twilight)(qui sont toujours aussi mal écrits mais… dont je vois mieux pourquoi ils nous ont tant portés pendant les quelques mois où nous les avons dévorés puisqu’ils abordent des thèmes clés dans la période un peu floue qu’est le passage à l’âge adulte)(l’amour – les relations – les ruptures – les trahisons – le mensonge – le sexe – l’identité – les changements – la différence – la morale…)(mais l’amour surtout : on est bien d’accord) d’essayer de refaire ce chocolat chaud à la maison et avec du lait d’amande.

Le résultat est savoureux, moins sucré que dans mon souvenir (mais vous pouvez sucrer à loisir), épais, chaud et réconfortant. Et pourquoi diable du lait d’amande ? A la suite à une conversation intéressante avec ma dermatologue où elle me confirmait qu’il y avait des soupçons – encore aujourd’hui non scientifiquement prouvés – sur le rôle du lait ainsi que de la teneur en sucre des aliments dans la genèse de l’acné. Et comme j’adore le lait d’amande, ce petit twist à la version originale était tout trouvé ! Vous pouvez bien sûr utiliser du lait de vache (ou un autre lait végétal) selon votre préférence :)

C’est parti : recette !

chocolat chaud à la cannelle pour noël - christmas cinnamon hot chocolate - Recette -  Miss Blemish

Ingrédients – pour 1 tasse

6 carreaux de chocolat noir à Pâtisser Nestle « Corsé »

1/2 à 1 c.à.c de cannelle

1 tasse de lait d’amande (je le choisis enrichi en calcium)

Sucre selon votre préférence 

Un peu de crème, de sucre et d’extrait de vanille liquide pour faire une chantilly

chocolat chaud à la cannelle pour noël - christmas cinnamon hot chocolate - Recette -  Miss BlemishPréparation

Dans une casserole sur feu doux, casser les carreaux de chocolat, verser un tout petit peu de lait d’amande (pour éviter que le chocolat brûle) et la cannelle et remuer avec une cuillère en bois jusqu’à ce que le chocolat ait entièrement fondu. Ajouter la cannelle à cette étape est fondamental pour que le chocolat prenne son arôme et qu’elle s’incorpore bien dans le lait ensuite (sinon elle flottera sur le dessus)

Une fois le chocolat fondu, verser l’intégralité du lait et augmenter un peu la chaleur sous la casserole. Continuer à remuer jusqu’à ce que le lait frémisse. Le chocolat va épaissir très légèrement.

Goûter. Rajouter, chocolat, sucre, cannelle, selon votre propre préférence. Verser dans une tasse.

Pendant que le chocolat refroidit un peu, préparer la chantilly en versant dans un saladier la crème. A l’aide d’un batteur, monter la crème puis, lorsqu’elle est ferme, rajouter le sucre et l’extrait de vanille liquide (1 c.à.c) sans cesser de remuer. Attention, si vous ajoutez le sucre dès le début, la crème ne montera jamais en chantilly…

Sur la surface fumante de votre chocolat, déposer une cuillère à soupe généreuse de chantilly, saupoudrer de chocolat en poudre, de cannelle et jouer à qui rattrapera le mieux le chocolat qui déborde de tous côtés !

Et vous, quelles sont les recettes qui vous rappellent Noël ?

chocolat chaud à la cannelle pour noël - christmas cinnamon hot chocolate - Recette -  Miss Blemish

 

Laisser un commentaire - 2

Les sourires de l’avent #2


Les sourires de l'avent - Miss Blemish

Dans le froid du soir naissant, la vapeur chaude et parfumée de la pâte qui commence à cuire sur la plaque brûlante et danse sous les gestes experts du crêpier. Quelques sourires échangés et avant de me tendre ma crêpe, « Il y a assez de nutella ? ». Se régaler le long de la rue me séparant de mon rendez-vous, la chaleur de la crêpe réchauffant mes mains.

Une petite fille dans le métro, mangeant un donut au glaçage blanc parsemé de paillettes, et offrant à qui voulait bien les recevoir des sourires aux quenottes scintillantes… et parfois manquantes.

Une femme qui, devant les vitres du métro se recoiffait puis, sa coiffure terminée, sourit à son reflet.

La brûlure du froid sur mes joues lorsque je mets le premier pas dehors le matin.

Travailler dans la lueur pâle du jour gris qui s’éveille, l’amoureux encore endormi et les lumières éteintes. 

« Mamy, elle m’a donné une sucette au chocolat parce que je ne voulais pas aller chez le dentiste » et la maman interloquée de répondre « Mamy te donne du chocolat alors que tu vas chez le dentiste pour des problèmes de caries ? Je crois qu’elle n’a pas tout bien compris… » Le garçonnet en revanche, avait un sourire jusqu’aux oreilles.

Croiser un miroir et… sourire.

Se retrouver autour d’une fondue après nos partiels. Terminer la soirée par les derniers potins qui avaient échappé au dîner devant l’entrée de la station Saint Michel.

Paris illuminé dont les jours courts permettent de profiter comme à aucun autre moment de l’année.

Les petits chalets qui, un peu partout, apparaissent. Même si bien souvent ils ne vendent rien qui ne vaille la peine d’être vendu, les voir à la file suffit à me donner le sourire.

La séance de shopping de juste après les partiels. Incomparable.

Acheter, juste avant de rentrer, le hors-série Happinezz « Happy body ». Avec sa jolie couverture jaune.

L’odeur de la cannelle et du chocolat.

Les carnets ultimes, trouvés chez Muji pour une poignée de pain (3-4€), tous simples (couverture kraft ou noire), lignés dans un sens (celui où on écrit) mais avec des repères également dans l’autre sens ! L’arme absolue pour faire des tableaux ce qui est PARFAIT pour cette période de révisions/fichage des informations absolument essentielles.

Sortir du métro et face à la pluie battante, se réfugier dans le premier bar. Accueillir l’atmosphère chaude, vibrante de conversations et prendre place sur les banquettes épaisses. Un petit instant de paradis.

La première gorgée de vin blanc… un autre petit instant de paradis…

Voir pour quelques semaines nos emplois du temps à nouveau coller. Se lever, petit-déjeuner et faire encore une partie du trajet tous les deux.

Secret d’Etat, un thriller-journalisme d’investigation-histoire vraie très réussi et qui m’a confortée dans mon idée que, si tu as vent d’un truc ultra-secret, il vaut mieux pour toi fermer les écoutilles et tourner les talons. Plutôt très vite que pas assez.

En rentrant, découvrir un marché de Noël éphémère juste au pied de ma station. Sourire bercée par les effluves gourmandes de chocolat, gaufres et vin chaud mélangées.

Un couple partageant, complices, un cornet de churros.

Son pull, son gilet fourré, ses chaussettes trop grandes et le voir rouspéter toute la journée que je lui vole ses affaires. Sourire malicieusement. Il faut croire que les amoureux, comme les mamans, sont fait pour se faire piquer leurs affaires.

Ma maman d’ailleurs, à chaque fois qu’elle s’achète de nouvelles chaussures me précise « elles sont pour moi celles-là ». Mais c’est rare qu’elles le restent longtemps…

A pas de souris, minuit ayant sonné depuis bien longtemps, gagner la cuisine, ouvrir un scones, y glisser une cuillère de la délicieuse confiture de ma maman, et regagner les livres.

Dimanche face à l’écran, travailler sur les menus changements que j’aime d’amour du blog… bercée par, tantôt Marc Lavoine, tantôt Maroon 5.

Danser sur la dernière de David Guetta. En boucle jusqu’à ce que même mon ordinateur me suggère de changer. Mais non ! je l’écouterai jusqu’à en être dégoûtée. Comme à chaque fois.

Des billets de train sur mon bureau car, dans cinq jours, cinq tous petits jours, je rentre chez moi. Enfin… mon deuxième chez moi.

*

Ce week-end, nous avons travaillé avec Quentin pour mettre en place quelques petites nouveautés sur le blog qui je l’espère vous plairont et faciliteront votre navigation. Sont apparus des petits coeurs au pied de chaque article pour que vous puissiez « aimer » que vous ayez twitter, facebook, hellocoton, pinterest ou aucun de ces réseaux sociaux-là ! Plus de jaloux donc rayon amour :) Au pied des articles toujours sont arrivés les « articles similaires » ou « apparentés » pour faciliter votre navigation que vous soyez des lecteurs de toujours ou bien un peu nouveaux et un peu perdus. Cette petite fonctionnalité a ensoleillé mon week-end en me faisant retrouver de vieux articles dont j’avais « quasi » oublié l’existence. Cela m’a beaucoup émue de les relire. J’en avais parlé ici mais quel merveilleux outil qu’un blog qui permet ainsi de garder vivants tellement de souvenirs…  Retour également du lien « Laisser un commentaire » dont l’absence était, à bien des niveaux, problématique (c’est le souci lorsque l’on fait la refonte d’un site, il y a toujours des petites choses -même essentielles – qui passent à la trappe). Ce sera donc plus facile pour vous maintenant d’accéder au formulaire. Et enfin, cette magnifique police d’écriture avec laquelle je vous écris, qui est un peu ma police d’écriture ultime (mais je monomaniaque de la police d’écriture)(et incapable d’écrire avec une police d’écriture que je trouverais moche). Je suis donc en train de changer manuellement (oui) la police des quelques 325 articles (maintenant 326) articles du blog… Un travail fastidieux mais qui me permet une énorme rétrospective du blog ce qui n’est pas sans – encore une fois – m’émouvoir…

Fin de la tartine (ouf !). J’espère que tous ces menus changements vous plairont et rendront votre visite ici encore plus agréable ! Et bien entendu, comme chaque semaine, j’attends vos sourires dans les commentaires avec impatience !

Je vous souhaite une douce journée !

Laisser un commentaire - 14