Search Results for: pancakes

Les doux dimanches #2 : Banana & Chocolate pancakes


Banana & Chocolate pancakes - recette - Miss Blemish

Dimanche matin dernier, la couette récalcitrante à me laisser filer (elle est un peu collante)(gros problème d’amour-passion), j’étais aux prises avec le fameux problème DE LA DERNIERE BANANE TOUTE PAS BELLE (sic brune, vieille, molle et ratatinée)(pas pourrie quand même hein)(une banane de « l’entre deux »). Celle qu’il est hors de question de manger « comme ça » et dont la seule perspective d’avenir est la poubelle. Mais en ce moment je joue à ce petit jeu de « on ne gaspille rien » et on essaie de cuisiner avec « ce qu’il y a dans les placards » avant d’aller refaire des courses (si vous voulez boostez votre imagination et votre créativité, je vous conseille cet exercice)(moi je m’amuse comme une petite folle)(genre chimiste). Sauf que… je déteste la banane cuite. Banane flambée, gâteau à la banane, quatre-quart à la banane… berk berk berk. Oui mais lorsque la banane est écrasée sous forme de pommade et incorporée à la pâte d’un gâteau, son goût est beaucoup moins fort et la texture de la pâte devient bien plus moelleuse. Et banane chocolat forment un couple parfait. Et justement j’ai des pépites de chocolat. Ni une ni deux j’étais dans ma cuisine pour préparer ces délicieux petits banana & chocolate pancakes qui je l’espère égayeront vos papilles ce dimanche.

Note : je me suis inspirée de la recette de Lisa dans son livre Make my party pour les proportions de base. J’ai changé pas mal de choses et notamment l’ingrédient phare de sa recette mais sachez que la base vient de là.

Ingrédients pour un brunch en amoureux
5 pancakes

200 g de farine
½ sachet de levure chimique
1 pincée (généreuse) de bicarbonate de soude (facultatif)(ils seront très bons aussi sans)
½ c.à.c de sel
2 œufs
50 g de beurre fondu
220 ml de lait
1 banane écrasée (la vieille toute brune qui depuis une semaine végète sur le plan de travail redoutant la sanction ultime du sac poubelle)(oui je suis comme ça moi, vous me donnez une banane et je vous fais un roman russe)
Pépites de chocolat (à volonté)(elles vont fondre à la cuisson)(vous allez voir c’est mummmm)

Et pour des pancakes personnalisés ? Un seul mot d’ordre : LÂCHEZ VOUS. Remplacez le lait de vache par du lait d’amande, rajoutez des noix de pécan grossièrement hachées, des cranberries séchées, de la cannelle, des morceaux de fruits… bref, écoutez vos envies ! Si vous respectez les proportions de départ vous ne pouvez pas vous tromper !

Préparation

Mélanger farine, levure, bicarbonate de soude, sel dans un saladier.

Dans un autre verser le lait, les deux œufs et le beurre fondu (dans cet ordre !)(si si c’est important). Battre à la fourchette pour percer les jaunes d’œufs.

Verser le mélange lait+œuf+beurre dans le saladier contenant les ingrédients secs. Ajouter la banane écrasée.

Mélanger GROSSIEREMENT (les grumeaux, encore et toujours eux, sont le sine qua non des pancakes moelleux, épais, délicieux). Donc juste de quoi incorporer la farine au reste des ingrédients et… ON S’ARRÊTE LA !

Astuce : pour être sûr de ne pas TROP battre la pâte, utilisez une fourchette (ouste le fouet).

Saupoudrer votre pâte de pépites de chocolat. Mélangez. Décidez que vous n’en avez pas mis assez. Rajoutez-en. Répéter l’opération plusieurs fois.

Faites chauffer un poêle graissée à l’aide d’un sopalin imbibé d’une huile neutre (pas l’huile d’olive par exemple)(pépin de raisin ou autre mais sans goût prononcé)

Verser une petite louche de pâte dans la poêle brûlante, laissez cuire jusqu’à ce que le dessous soit doré, puis retournez le pancake.

Noyez sous le sirop d’érable (avec de la cassonade c’est mummm aussi)…

Brunchez heureux !

Banana & Chocolate pancakes - Miss Blemish

Laisser un commentaire - 0

Les bonheurs des retours de vacances


Les bonheurs des retours de vacances - slow life - Miss Blemish

Retrouver le moelleux de mon tapis de yoga, celui dont je me sers pour pratiquer à la maison parce qu’il est trop lourd et trop encombrant pour être transporté mais qui reste malgré tout mon préféré. Savourer après deux semaines de pratique sur un tapis tout fin le confort offert par chaque millimètre d’épaisseur supplémentaire. 

Défaire les valises sitôt rentrés. Acter la transition du retour, vider les sacs et les poches, déballer les objets rapportés, les épices et les bonbons d’ailleurs, ranger dans les tiroirs ce qui n’a pas été porté, intégrer objet après objet ces deux-trois-cinq semaines hors du temps quotidien dans le quotidien. Raccrocher les wagons de ma narration. 

Glisser les berlingots colorés des Pyrénées dans des bocaux en verre. 

Renouer avec nos rituels. Les pancakes du dimanche matin-midi, les escaliers pris pour descendre comme pour monter, la séance de cinéma du dimanche soir qu’on aimerait désormais plus souvent s’accorder, notre quartier. 

Profiter de l’odeur subtile de savon de Marseille et d’huiles essentielles qui nimbe l’appartement après les lessives des vêtements des vacances. 

Réapprivoiser les murs et l’espace, retrouver la facilité rassurante d’avoir tout mon univers à portée de main et de pouvoir prendre toute la place qu’il me plaira. Retrouver avec bonheur ce chez moi dont j’aime tous les détails, toutes les aspérités et dont je connais chacune des histoires. 

Arroser patiemment chaque plante. Comme on fait le tour du propriétaire les débarrasser des feuilles mortes et de la poussière. Brumiser les jeunes pousses et ouvrir grand les fenêtres. 

Me glisser sous une douche dont je connais les réglages et le fonctionnement par coeur et sous les draps changés juste avant le départ en prévision d’exactement ce moment-là. Me réveiller chez moi et n’avoir aucun programme, aucune heure de départ à honorer, aucun sac à préparer. 

Glisser dans le sac du lundi les petites attentions rapportées pour mes collègues et sourire d’avance à l’idée de les partager tous ensemble. 

Regarder toutes les photos prises en vacances, juste le temps de les faire durer encore un peu. 

Apprécier à leur juste valeur les températures plus douces après le soleil brûlant des chemins de randonnée. Accueillir à bras ouvert le moelleux des pulls et la fraîcheur du vent.

Cuisiner dans ma cuisine, celle où je sais trouver les yeux fermés tout ce qu’il me faut là où il faut. Préparer les plats qui m’ont le plus manqué durant mon séjour en saveurs inconnues. Pour moi qui mange sans gluten, il s’agit souvent d’un gâteau régressif car j’en suis le plus souvent privée au restaurant. 

Faire du retour ma rentrée des classes. Profiter de toutes les chouettes habitudes consolidées en vacances et du renouveau apporté par ce temps passé ailleurs. Savoir que je garderai la pratique des enseignements glanés durant les heures lentes, je deviens de plus en plus forte à ce jeu-là

Laisser un commentaire - 18

Ce week-end j’ai envie… | épisode 3


Ce week-end j'ai envie... | épisode 3 - Slow life - Miss Blemish

De sourire en reculant l’heure du réveil samedi et m’octroyer quelques heures de plus dans le moelleux des draps

De marcher dans Paris déserté au presque petit matin vers mon cours de yoga (où je ne suis pas allée depuis des mois) 

De ponctuer ces deux journées de moments de lecture et de thé 

De prendre un bain et tester (pour l’occasion) la nouveauté de la box Chic des Plantes d’avril* : des petits sachets de plantes bio à laisser infuser pour un bain parfumé

D’un brunch entre amies (avec des pancakes moelleux et du Nocciolata) après avoir été au petit marché de mon quartier

D’une longue balade dans les rues de Paris 

D’une soirée pizzas où l’on refait le monde jusqu’à tard dans la nuit

De retrouver le temps de (vous) écrire et de jouer-travailler à donner vie à de chouettes projets faits de mots et de papier

* L’équipe de Chic de Plantes m’envoie gentiment pour test depuis 3 mois leur box mensuelle et m’a donné un code pour vous si vous souhaitiez à votre tour tester la box : avec le code CHICBLEMISH vous pouvez profiter d’une réduction sur l’abonnement 3 mois (39,50 au lieu de 43,90€)

Et vous ce week-end, de quoi avez-vous envie ? 

Laisser un commentaire - 39