Et se perdre dans les ruelles du Vieux Nice


Et se perdre dans les ruelles du Vieux Nice - Voyage - Miss Blemish

Les stands à socca ouverts sur la rue, la glace à la fleur d’oranger de Fenocchio, l’odeur mêlée des herbes de Provence, des épices et des savons colorés, les façades ocres et les volets colorés, le linge pendu aux fenêtres et les rues étroites ombragées, les courants d’air balayant la chaleur de la journée, les places, les terrasses où se mêlent melon, figue et jambon, les pizzas aux aubergines, les lampes multicolores, l’odeur de l’encens, la musique des pavés sous nos pas, la citronnade partagée, les acrobates qui font frémir et applaudir tout à la fois, la mosaïque et les plats épicés du petit indien à côté de la basilique ouverte à qui veut prier, le cours Saleya, la mer au loin sous les arcades… Le sud sourit, le coeur aussi.

Et se perdre dans les ruelles du Vieux Nice - Voyage - Miss Blemish Et se perdre dans les ruelles du Vieux Nice - Voyage - Miss Blemish Et se perdre dans les ruelles du Vieux Nice - Voyage - Miss Blemish Et se perdre dans les ruelles du Vieux Nice - Voyage - Miss Blemish Et se perdre dans les ruelles du Vieux Nice - Voyage - Miss Blemish Et se perdre dans les ruelles du Vieux Nice - Voyage - Miss Blemish Et se perdre dans les ruelles du Vieux Nice - Voyage - Miss Blemish Et se perdre dans les ruelles du Vieux Nice - Voyage - Miss Blemish Et se perdre dans les ruelles du Vieux Nice - Voyage - Miss Blemish Et se perdre dans les ruelles du Vieux Nice - Voyage - Miss Blemish Et se perdre dans les ruelles du Vieux Nice - Voyage - Miss Blemish Et se perdre dans les ruelles du Vieux Nice - Voyage - Miss Blemish

Vieux Nice – mes (très) bonnes adresses

  • Manger Indien – Indian Lounge – 34 rue droite 06300 Nice
  • Manger Italien – La favola – 13 cours Saleya
    N.B : C’est l’un des seuls bons restaurants présents cours Saleya où la plupart des terrasses tombent dans « l’attrape-touriste ». La Favola propose au contraire des plats excellents et copieux préparés avec des produits frais, l’ambiance est très agréable et les prix identiques à ceux pratiqués par leurs voisins. Comme pour Fenocchio – dont je vous parle un peu plus bas – on attend un peu pour y entrer mais la magie de leurs plats en vaut la chandelle.
  • Acheter des fougasses au marché aux fleurs et des olives colorées
  • Les huiles d’olives parfumées – et autres délices des boutiques Première pression Provence
  • Boire des smoothies et Milkshakes de folie – Emilie’s cookies – 9 rue alberti / 1 rue de la préfecture
  • Les meilleurs glaces du vieux Nice – Fenocchio (soyez patients, leurs glaces sont à la hauteur de la file d’attente)

Laisser un commentaire - 4