Un parfum d’hiver


Un parfum d'hiver - Texte court - écriture - Miss Blemish

Crédit Photo : Unsplash

J’avais oublié la neige. La beauté signant l’ hiver qui vous frappe en plein cœur. L’arrivée nocturne avait soustrait à nos regards d’enfants le spectacle du monde mis sous silence. Caché. Nous roulions trop vite dans l’univers qui tournait soudain au ralenti. Grisés. L’agitation fébrile des retrouvailles masquait presque le froid. Presque. Je disparaissais dans l’ancienne habitude. Fondu de deux réalités. Passé, présent, indistincts. Tableau familier, regard nouveau. Pause. Je m’interroge. Tableau nouveau, regard familier ? Non. Le changement, contagieux, nous avait tous atteints. Epidémie bousculant l’ennui. Nul vaccin contre le vertige du monde qui tourne. Je me sentais chez moi là où je rentrais chez vous. Bouleversante confusion. A se sentir si bien entre ces murs j’en oubliais presque que ma vie était là-bas. Mais il y avait la neige. Tout près, dehors. Au royaume de ce que nous ne regardions pas. Trop à voir déjà que cet ici retrouvé, l’habitacle et le bitume suffisaient. Hier soir c’était vrai. Mais ce matin ? Moment où l’abandon fait place à la langueur, le corps encore engourdi de sommeil. De la lumière filtre, vient toquer jusqu’à la porte entrouverte de cette chambre. Accueillante aujourd’hui, elle m’abandonnera aux abysses de l’oubli demain. Rien ne transparaît cependant dans la lumière pâle du spectacle qu’offre l’aube à l’heure où elle n’est plus qu’un souvenir. Réminiscence. Le matin apporte un triomphe facile sur une pénombre factice. Chassée à coup de volets claquant contre la façade. Il paraît qu’il n’est pas de petites victoires. Je saisis celle-ci. Et là le froid. La neige. Quelques traces de pattes.

Un chat certainement. 

0 Laisser un commentaire - 0