Un hiver sans allumer le chauffage


Un hiver sans allumer le chauffage - Ecologie - Miss Blemish

L’hiver dernier je n’ai pas allumé mon chauffage de toute la saison. Ce qui avait commencé avec l’envie de repousser au plus tard le moment où il faudrait allumer les radiateurs a finalement transformé mes gestes quotidiens d’hiver de sorte que j’ai tenu bon toute la saison et ce, sans grande difficulté. Ce changement n’a été possible que du fait de certaines données de base que je détaille plus bas et s’il me paraissait de prime abord trivial (et mes astuces anti-froid bien simples), les réactions très contrastées de mes proches et tous leurs questionnements m’ont décidée à y dédier un article. Je partage donc avec vous mes gestes quotidien d’hiver qui ont remplacé le chauffage et m’ont permis de diminuer ma consommation d’électricité l’an dernier. 

Ce qui m’a facilité la tâche

J’habite dans un immeuble… je profite donc au moins un peu de la chaleur générée par le chauffage des parties communes et des appartements voisins.

J’habite dans un immeuble (bis)… de construction récente. L’isolation, si elle n’est certainement pas encore optimale, a le mérite toutefois d’exister. Fenêtres fermées, il n’y a pas de courants d’air désagréables et la température est bien supérieure à celle de dehors.

Je ne passe plus autant de temps chez moi… Pendant mes études, ne pas allumer le chauffage de l’hiver n’aurait pas été envisageable car travaillant chez moi une bonne partie de la journée et ce en position statique, j’avais rapidement froid. Maintenant que je travaille à temps plein, le temps passé chez moi et qui plus est en position statique a drastiquement diminué de sorte que je ne souffre pas de l’absence de chauffage. 

J’ai toujours eu tendance à trop chauffer… Les recommandations classiquement partagées conseillent des températures plutôt basses pour les pièces de vie (19°C) et encore plus pour les chambres (16°C). J’étais auparavant bien au-dessus de ces recommandations. Sans chauffage et grâce à tous les points mentionnés ci-dessus, je me trouve désormais dans la fourchette recommandée.

Un hiver sans allumer le chauffage - Ecologie - Miss Blemish

Un hiver sans allumer le chauffage - Ecologie - Miss Blemish

Les aménagements mis en place

Si j’ai pris la décision de ne plus allumer le chauffage l’hiver, ma frilosité ne m’a pas pour autant quittée. Je me suis donc adaptée et ait été chercher mes sources de chaleur ailleurs que dans le chauffage centralisé. 

Des vêtements chauds

Simple, trivial et pourtant incontournable. T-shirt, pull, pyjama chaud, chaussons, chaussettes s’il le faut, à la maison aussi les habits légers d’été ont laissé place aux vêtements chauds d’hiver. 

Une vraie couette

J’ai choisi une couette « double ». Formée de deux couettes plus fines qui s’assemblent au moyen de boutons pressions, je peux adapter l’épaisseur de ma couette en fonction de la saison. En hiver, je garde les deux parties assemblées de sorte que j’ai une couette très épaisse et du coup très chaude aussi. 

Des volets fermés dès la nuit tombée

Pour garder au maximum la chaleur. 

Un appartement bien aéré

Ouvrir les fenêtres en grand l’hiver n’a rien de séduisant et pourtant… il s’agit d’un geste qui garde toute sa place malgré le froid qu’il fait dehors. Si comme le reste de l’année cela permet de renouveler l’air intérieur qui a lui aussi son lot de polluants (venants de nos meubles, tissus, peintures, colles et produits d’entretiens/sprays/bougies), cela permet également de réguler le taux d’humidité de nos intérieurs. Ce dernier influe sur la température et peut diminuer l’efficacité du chauffage comme la température ressentie s’il est trop élevé. D’où l’importance de continuer à aérer son chez soi quotidiennement même l’hiver. 

Une douche bien chaude

Je prends ma douche le soir en rentrant chez moi ou alors juste après le dîner. Cela me réchauffe juste avant d’enfiler mes habits de nuits et assure une transition agréable malgré l’absence de chauffage. 

Une boisson chaude

J’ai pris l’habitude de me préparer une boisson chaude pour le moment du coucher. C’est agréable autant que cela me réchauffe au moment de me glisser dans mon lit. 

Une bouillotte glissée dans les draps

Je glisse une bouillotte sous la couette quelques minutes avant d’aller au lit. Cela le réchauffe (évitant le désagréable de draps tous froids) et cela me tient chaud durablement.

Un hiver sans allumer le chauffage - Ecologie - Miss Blemish

J’espère que cet article vous a plu et qu’il pourra vous être utile pour diminuer  vos besoins en chauffage ou à défaut commencer à les questionner

Et vous, quel rapport entretenez-vous avec le chauffage ? 

20 Laisser un commentaire - 20