Batch cooking 1 semaine dans mon assiette


Depuis maintenant 1 an et demi je consacre une partie de mes dimanches soir à la préparation de mes repas de la semaine. En plus de me permettre d’écouter mes podcasts préférés qui ne trouvaient pas leur place dans mon quotidien bien rempli, cette organisation m’a permis de considérablement alléger mes semaines et d’améliorer le contenu de mes assiettes en termes de saveurs, de variété et de qualité. De manger mieux en somme.

Après deux articles, l’un centré sur la technique avec son déroulement, ses bénéfices, mes astuces et conseils ; l’autre sur les currys (qui sont l’un de mes plats favoris pour leur versatilité et leur rapidité/facilité de préparation), j’avais envie aujourd’hui de partager avec vous les coulisses d’une séance de batch cooking complète pour vous donner une idée plus précise de ce à quoi cette technique peut ressembler dans la pratique et éventuellement faciliter vos premiers pas

J’ai donc photographié tous les plats préparés pour ma semaine il y a 3 semaines. Au cours de cette session, j’ai préparé un curry, du houmous, des galettes veggie, une soupe, des muffins et des pancakes, le tout en seulement 2 heures. Je vous en livre les recettes, l’ordre de leur préparation pour que tout s’enchaîne au mieux (vous verrez on apprend rapidement à jongler entre les différentes recettes et à intercaler leurs étapes respectives) et les différentes combinaisons que j’en ai fait qui ont sauvé mes repas de la monotonie. J’espère de tout coeur par ce format répondre aux questions que vous vous posez peut-être sur la technique et que cet article pourra vous être utile pour créer l’organisation qui vous convient !

Note : les plats de cette session sont végétariens et/ou végétaliens. Néanmoins il est facile d’ajouter des produits carnés à la recette de curry (par exemple du poulet ou de la dinde émincés) si vous le souhaitez. 

Batch cooking 1 semaine dans mon assiette - slow living - lifestyle - Miss Blemish

Les recettes 

Curry de sarrasin, brocolis et courgettes au lait de coco

Note : Le sarrasin a une texture très particulière. Si celle-ci vous déplaît, vous pouvez le troquer pour du riz complet, des pâtes de lentilles corail ou du quinoa.

Ingrédients 

500 g de sarrasin

1 brocolis

4 courgettes

1 poivron vert 

1 échalote 

500 mL de lait de coco 

Curry, Massale 

Préparation 

Faire cuire le sarrasin dans une grande casserole d’eau bouillante en respectant la durée indiquée sur le paquet. 

Émincer les légumes. 

Dans une poêle sur feu moyen, faire chauffer un peu d’huile d’olive puis ajouter une échalote émincée. 

Une fois l’échalote dorée, ajouter les légumes, mélanger et couvrir pour les laisser cuire à l’étouffée. 

Une fois les légumes cuits, retirer le couvercle et laisser réduire pour que toute l’eau de cuisson s’évapore. À ce moment-là, ajouter le lait de coco et les épices. 

Laisser mijoter quelques minutes puis retirer du feu. 

Ajouter le curry au sarrasin égoutté. Une fois mélangés entre eux le plat est prêt ! 

Batch cooking 1 semaine dans mon assiette - slow living - lifestyle - Miss Blemish

Houmous aux poivrons 

Ingrédients

Houmous nature (j’utilise la recette du premier livre Deliciously Ella d’Ella Woodward) 

2 poivrons

Paprika 

Préparation 

Laver et couper les poivrons en quatre. Les disposer sur une plaque couverte de papier sulfurisé et les enfourner à 180°C jusqu’à ce qu’ils soient un peu grillés. Les ajouter au houmous nature avec du paprika et mixer le tout dans un blender.

Je le conserve dans un bocal 4 jours maximum au frigo. 

Soupe de légumes

Ingrédients 

Pommes de terre

Petits pois

Haricots

Carottes

Poireau

Celeri 

Pour aller plus vite, j’ai utilisé des mélanges de légumes surgelés nature non assaisonnés.  

Préparation 

Mettre tous les légumes dans une casserole avec de l’eau et l’assaisonnement de votre choix (j’ai ajouté du curry et du paprika). Laisser cuire à feu moyen jusqu’à ce que l’ensemble vous semble suffisamment cuit (30 minutes environ) 

Mixer le tout à l’aide d’un pied à soupe. 

Filtrer la soupe à l’aide d’un tamis pour enlever l’excédent de fibres et avoir une soupe bien lisse (je trouve ça beaucoup plus agréable à manger). 

Garder ce qui a été filtré pour réaliser des galettes de légumes. 

Batch cooking 1 semaine dans mon assiette - slow living - lifestyle - Miss Blemish

Galettes de légumes 

Ingrédients 

La partie filtrée de la soupe

Farine de riz ou de maïs (complet) 

Paprika

Un peu d’huile d’olive (facultatif) 

Préparation 

Mélanger la purée de légumes à autant de farine que nécessaire pour obtenir une pâte homogène de consistance suffisamment dense pour faire des galettes. 

Former sur une plaque recouverte de papier sulfurisé des galettes grossières à l’aide d’une cuillère à soupe. 

Enfourner à 160°C chaleur tournante. Retourner les galettes dès qu’elles sont dorées sur le dessus. Et les retirer du four une fois la deuxième face dorée à son tour. 

Les combinaisons

Petit-déjeuner 

Thé earl grey, pancakes au sirop d’érable ou muffin + compote ou yaourt

Déjeuner et dîner

Curry de légumes et de sarrasin avec du parmesan

Curry de sarrasin tiède en salade avec des pousses d’épinards et une vinaigrette + galettes de légumes tartinées de houmous ou soupe

Curry de sarrasin avec du houmous au poivron 

Soupe de légumes et galettes de légumes tartinées de houmous

Petites faims

Compote

Muffin

Galette de légumes tartinée de houmous

Fruits secs

L’ordre de préparation (2h environ) 

Lancer la cuisson du sarrasin et de la soupe. Pendant que le sarrasin cuit, préparer la pâte à muffins et les enfourner (je ne vous en donne pas la recette car elle n’est pas encore au point, vous pouvez donc choisir le type de recette de votre choix). Égoutter le sarrasin et réserver. 

Pendant que la soupe termine de cuire, émincer les légumes du curry et préparer la pâte à pancakes.

Écraser la soupe. 

Lancer le curry de légumes et les pancakes. Utiliser le temps de cuisson de chaque pancake pour filtrer la soupe petit à petit. 

Retirer les muffins du four sans l’éteindre. Pendant que le curry réduit ou mijote dans le lait de coco (selon le temps que la cuisson des légumes a pris), préparer les galettes de légumes et les enfourner avec les quartiers de poivron rouge pour le houmous. 

Mélanger le curry au sarrasin et préparer la base de houmous nature pendant que les poivrons rouges terminent de cuire.

Retirer les poivrons du four et retourner chacune des galettes de légumes pour qu’elles terminent leur cuisson. Ajouter les poivrons au houmous et mixer le tout. Verser le houmous dans un pot hermétique en verre et le conserver au frigo. 

Retirer les galettes de légumes du four. Vous avez terminé ! 

Note : lorsqu’il y a des temps morts, j’en profite pour faire la vaisselle des ustensiles utilisés (ce qui est doublement pratique car j’en ai souvent besoin pour plusieurs recettes) 

Batch cooking 1 semaine dans mon assiette - slow living - lifestyle - Miss Blemish

J’espère que cet article vous a plu et plus encore qu’il vous a permis d’avoir une vision plus précise de ce à quoi cette technique peut ressembler en pratique. Si des questions sont restées sans réponse ou que des éléments manquent dans la structure de l’article pour guider vos premiers pas, n’hésitez pas à glisser vos questions/besoins/envies dans les commentaires, comme toute première fois il est fort probable que j’aie omis des éléments pourtant essentiels ! J’utiliserai vos retours pour compléter l’article et composer les prochains de cette catégorie :) 

Et vous, à quoi ressemblent vos sessions batch cooking ?

 

Laisser un commentaire - 21

Ce week-end j’ai envie… | Épisode 2


Ce week-end j'ai envie... | Épisode 2 - slow living - Miss Blemish

De faire le gratin de pâtes de mon enfance, les tortellinis remplacés par des penne sans gluten, mais tout le reste soigneusement à l’identique. Les échalotes émincées dorées à l’huile d’olive, du coulis de tomate italien gorgé de soleil, du paprika, de l’ail et de la ricotta, enfourné dans un grand plat blanc, d’épaisses tranches de mozzarella sur le dessus pour un grillé croustillant. 

De prendre un bain très chaud, un bouchon d’un bain moussant promettant monts et merveilles dilué dedans

De trouver la meilleure place pour le nouvel arrivant de l’appartement, un Ficus elastica dans un pot en basalt couleur taupe/terre.  

De flâner au soleil au bord de la Seine et ne rien faire d’autre vraiment

De grignoter quelques pages du livre que j’entame à peine, Les animaux ne sont pas comestibles* par Martin Page

De prendre le temps d’expérimenter de nouvelles choses en photo.

De préparer des muffins au citron (vegan-sans gluten-parfaits) moelleux et dodus qui font le bonheur de mes petits déjeuners 

De regarder le nouvel épisode sorti cette semaine de The Catch sourire aux lèvres (et chips parmesan-basilic Tyrrell’s pas très loin) 

De dormir dans les bras de l’amoureux

D’aller manger ensemble des burgers après une longue balade (de celles qui durent tout l’après-midi et vous font découvrir milles et uns recoins inconnus) 

D’accrocher des lanternes sur les ampoules nues

D’essayer de préparer mon premier produit d’entretien maison (en croisant les doigts très fort qu’il puisse remplacer ceux que j’utilisais jusqu’à présent) 

De rester au lit un peu plus que d’habitude pour lire, boire du thé, écrire, écouter de la musique et profiter des draps tous frais… 

D’ouvrir les fenêtres en grand, c’est bientôt le printemps ! 

*livre gentiment envoyé par les éditions Robert Laffont

Et vous ce week-end, de quoi avez-vous envie ?

Laisser un commentaire - 13

11 mois


11 mois - s'aimer à distance - slow lifestyle - Miss BlemishY., 

C’est l’avant-avant-dernier dimanche soir de tous ceux que nous n’avons pas partagés ensemble depuis 11 mois. Depuis tes bras sur le quai des au-revoir il y a eu comme à chaque fois le chemin à l’envers – coeur lourd dans le métro – l’appartement solitaire et les tâches rituelles du dimanche soir. La vaisselle, les draps mouillés, la machine à laver vrombissant pour quarante minutes encore et les muffins de mes petits-déjeuners enfournés. Une série en fond sonore (avec une histoire d’amour dedans dont on s’éprend), du thé peu infusé, un pyjama dans lequel il fait doux se lover, il y a eu – rendez-vous de nos dimanches soirs – le récit en pointillés de ton voyage retour émaillé par celui des meilleurs moments de ce week-end partagé. Et au milieu des notes, des cours, des fiches de fiches complétées-récitées : du temps en suspens.

Au décompte patient des jours restant jusqu’à nos vendredis s’ajoute timidement celui qui mènera à ton retour, iminent. Dans trois semaines tu seras à nouveau là et je reprends la liste de tous les bonheurs aussi doux qu’anodins qui rythmaient notre quotidien et qu’il me tarde de retrouver avec toi. L’habitude de glisser dans les courses ton jus d’orange préféré, nous réveiller tous les matins ensemble (et ton sourire doux-moqueurs à mes milles-et-unes heures-réveils programmées), petit déjeuner des derniers pancakes du week-end lundi matin, travailler côte à côte l’après-midi en se tenant parfois la main, te demander de me réveiller « dans 30 minutes pas plus » même si l’on sait tous les deux que cela relèverait de l’exploit,  rapporter de la boulangerie ton gâteau préféré, s’endormir l’un contre l’autre, nous raconter nos journées sitôt rentrés, les sms-listes-de-courses/rendez-vous/adresses (et tout ce qui est important laissé au temps partagé-en-vrai), les séances tardives du cinéma tout à côté, pousser les meubles pour danser – la journée terminée – et mon thé du matin préparé par tes soins. Un peu d’avant, un peu de ces 11 mois si différents et un peu de nouveauté à assembler, notre vie à deux à (ré)inventer. 

Pour ces trois semaines qu’il me reste à parcourir sans toi tout à côté, j’ai noté les tiroirs et les étagères à vider de mes affaires qui s’y sont peu à peu invitées ; une jolie corbeille à trouver pour que les vêtements du jour ne deviennent pas désordre ; mes repas à nouveau partagés sur une vraie table avec toi – l’ordinateur oublié – et de prendre soin des gestes quotidiens qui ont guidé et assuré l’équilibre de ces 11 mois. Nos petits mots du matin et nos longues conversations du soir, les cours de yoga avec G.- lundi, mardi ou vendredi -, les soirées avec F., les dimanches soirs qui préparent et soulagent mes semaines des soucis logistiques, les 10 minutes de méditation du soir ou l’habitude d’amener dans la salle de bain une grande théière à siroter pendant cette demie-heure hebdomadaire rien qu’à moi où je prends soin de moi – cheveux mouillés, masque doux et magazine préféré en ingrédients extras. 

Lentement je laisse grandir l’impatience, j’ai hâte que tu sois là. 

Et toi, ces derniers mois ? 

Laisser un commentaire - 21