Les podcasts de mes dimanches


podcasts préférés - slow lifestyle - miss blemish

Chaque dimanche mes sessions batch cooking m’offrent une à deux heures « blanches » en cuisine. Là où je ne trouvais pas de créneau approprié dans mes routines pour me plonger dans l’univers des podcasts, ces heures où je ne peux me concentrer que par l’écoute ont été ma porte d’entrée vers ce format. D’abord invités, ils sont devenus mes incontournables du dimanche et ont progressivement gagné de nouvelles plages, mes trajets de train en première position. J’ai ainsi très vite repris goût à écouter des histoires racontées comme celles qu’on raconte le soir aux enfants mais ici sur des sujets « de grands ».

Je trouve dans la multiplicité des formats disponibles à nous aujourd’hui une véritable chance de découvrir et d’apprendre davantage par des canaux différents pouvant s’intégrer dans d’autres instants de notre vie quotidienne que ceux dédiés à l’apprentissage classique et à la lecture. Si je n’ai rien contre les apprentissages qui demandent de nous du temps et un certain dévouement, j’aime cette découverte mise à la portée de mon quotidien, les podcasts comme une porte d’entrée défrichant des terrains encore inconnus et inexplorés. Et libre à nous ensuite de compléter ce rapide tour d’horizon en lectures-films-discussions-reportages. 

Je partage donc avec vous mes premières découvertes en espérant qu’elles seront autant de bonnes surprises pour vous. N’hésitez pas à partager vos podcasts préférés et les épisodes qui vous ont le plus marqués dans les commentaires, je serai ravie d’en découvrir de nouveaux !  

Les podcasts de mes dimanches (et mes épisodes préférés)

Génération XX 🌿 le lien pour l’écouter

Dans ce podcast, Siham Jibril reçoit des femmes entrepreneures pour parler de leurs parcours, de leurs quotidiens, de la genèse de leurs activités et de leurs projets d’avenir. Passionnant et inspirant, chaque épisode est une bouffée de motivation pour pousser un peu plus loin ses projets – professionnels comme personnels – et se lancer pour de bon. Il m’a permis de découvrir une foule d’initiatives, d’applications, d’entreprises et de services. 

Pour commencer | Mes 2 épisodes préférés 

🌿Génération XX x Mathilde Lacombe – Birchbox Mathilde Lacombe fait partie des femmes dont j’admire le parcours. Co-fondatrice de Jolie Box par la suite rachetée par Birchbox où elle travaille toujours aujourd’hui, elle raconte la genèse de ce projet, la difficulté de « changer de rêve » et quitter son travail de rédactrice au Elle pour se consacrer à plein temps à son entreprise naissante, ses études et l’équilibre pas toujours facile à trouver entre vie professionnelle et personnelle. Ses interrogations aussi contemporaines qu’intemporelles ont beaucoup résonné en moi et m’ont donné envie de lire son livre qui sort en librairie fin septembre. 

🌿Génération XX x Lucie Basch – Too Good To Go | Dans cet épisode Siham reçoit Lucie Basch, fondatrice de l’application Too Good To Go qui a pour but de lutter contre le gaspillage alimentaire. Partant du constat qu’il est gaspillé chaque année en France 10 millions de tonnes d’aliments consommables, Lucie a voulu mettre en lien les commerçants qui chaque jour sont obligés de jeter leurs invendus et les particuliers que ces invendus pourraient intéresser. Durant l’épisode elle raconte ses études, sa prise de conscience et la naissance de ce projet avec les rencontres qui lui ont permis de voir le jour ainsi que ce qu’elle imagine pour la suite. J’ai trouvé cet épisode passionnant, il m’a permis d’en apprendre énormément sur le sujet du gaspillage alimentaire et on le sait l’information est le premier pas vers l’action !  

La poudre 🌿 le lien pour l’écouter

Animé par Lauren Bastide, La poudre reçoit des femmes de tous horizons pour parler d’elles et de ce que c’est d’être une femme aujourd’hui. Elle dresse ainsi des portraits personnels, souvent engagés et pleins de spontanéité qui étoffent l’horizon de la féminité dans toute sa richesse et sa diversité. 

Pour commencer | Mes 2 épisodes préférés 

🌿La poudre x Garance Doré | J’aime le travail et la plume de Garance Doré depuis longtemps et ce week-end encore j’étais émue de découvrir son témoignage autour du désir d’enfant dans Lenny Letters. Dans cet épisode du podcast, elle parle de sa famille, de son enfance en Corse, de son lien particulier avec sa grand-mère, sa maman, sa soeur, de son parcours et du rôle de chacune de ses étapes dans la construction de son rapport au féminin. Elle nous raconte le moment où elle est devenu « femme », la meilleure connaissance de soi que permettent les années, la conception du vieillissement par la société, l’apprentissage de l’écoute (de son instinct, de son corps). C’est un épisode particulièrement doux d’échange entre femmes comme on pourrait en connaître avec une grande soeur, une amie ou les femmes de sa famille.  

🌿La poudre x Pénélope Bagieu | De la même manière que pour Garance, Pénélope fait partie des artistes que j’admire autant pour son travail, son parcours que pour ses prises de positions et sa manière de parler librement des sujets qui la touchent. Dans ce podcast elle parle justement des femmes, de l’intersectionnalité, du racisme comme des limites de l’humour. Elle parle de son parcours en tant que femme dans le milieu très masculin de la BD, de ses débuts dans la publicité, des préjugés et des discours que l’on veut ou non se voir associer. Elle parle aussi des angoisses nées de la poursuite d’un métier présenté comme non conventionnel et ce passage en particulier m’a beaucoup parlé.  

(EN) Hashtag Authentic 🌿 le lien pour l’écouter

Sara Tasker tient le très poétique compte instagram Me & Orla suivit par près de 173 000 personnes à la date de rédaction de l’article. C’est à partir de son expérience de ce réseau social qu’elle a crée son podcast Hashtag Authentic pour partager son savoir en photographie comme d’instagram avec ses auditeurs. En dehors des  épisodes où elle livre ses meilleurs conseils, elle invite régulièrement des instagrammeurs pour des interviews centrées sur leur expérience d’instagram, la manière dont ils ont trouvé leur style photographique, leurs astuces et leurs réflexions sur les nouveautés en lien avec ce réseau. 

Pour commencer | Mes 2 épisodes préférés 

🌿HA x All that is she – Great photos and making it big on IG | Dans cet épisode Sara reçoit Dominique qui tient le compte IG All that is she. Alors que l’on aime croire qu’il est de plus en plus difficile de se démarquer sur ce réseau, son compte a réussi à rassembler de manière organique un nombre très large de followers. Elle raconte dans cette interview les répercussions de ce succès, sa genèse, l’évolution de son style photographique et ses projets pour la suite.

🌿HA x Jen Carrington – Ideal work week | Je vous avais déjà parlé ici de Jen Carrington pour sa newsletter axée sur l’entreprenariat. Dans cet épisode, elle parle de la « semaine de travail idéal », comment la trouver et surtout comment la garder. Mais aussi le fait qu’il s’agit d’une notion qui bouge et évolue avec tous les autres domaines de notre vie comme tout équilibre.

Nomade digital 🌿 le lien pour l’écouter 

Minimalisme, voyage et entreprenariat, on pourrait résumer le podcast animé par Paul et Stanislas ainsi. En 50 épisodes, ces 2 entrepreneurs-voyageurs partagent tout ce qu’ils ont découvert et expérimenté en construisant une carrière leur permettant une quasi totale liberté de lieu et de mouvement. Ils donnent leurs routines, leurs astuces, leurs difficultés et les solutions trouvées ou encore à chercher au fil d’une discussion ouverte et pleine de bon conseils. Si ce podcast s’adresse en premier lieu aux entrepreneurs, les sujets qui sont abordés touchent pourtant un bien plus large public que les seules personnes ayant leur propre entreprise. Ce faisant, chacun peut en tirer des enseignements et des pistes à adapter à son quotidien et à son travail. 

Pour commencer | Mes 2 épisodes préférés 

🌿Deep work | Cet épisode tourne autour de la notion de « deep work » conceptualisée par Cal Newport qui correspond à un état de fonctionnement optimal permettant un travail de fond de qualité. Stanislas et Paul racontent leur rapport à cette notion, ce que sa découverte a changé dans l’organisation de leur travail et les stratégies qu’ils ont mis en place pour augmenter la part de deep work dans leurs journées et délaisser le multitasking (fait de faire plusieurs choses en même temps souvent de façon superficielle).

🌿Syndrome de l’imposteur | Fléau chez les pionniers qui inventent le travail de demain comme chez les personnes ayant poursuivi des carrières bien plus codifiées, Paul et Stanislas définissent ce mal d’aujourd’hui, racontent sous quelles formes ils y ont été confrontés et ce qui leur a permis de surmonter cette difficulté dans l’appréciation de leur valeur comme de celle de leur travail. 

(EN) Ladies who lunch 🌿 le lien pour l’écouter

Dans ce podcast Ingrid Nilsen et Cat Valdes discutent comme pourraient le faire deux amies qui se retrouvent pour déjeuner de sujets variés, plus ou moins intimes, de façon libre, décomplexée, empathique, ouverte et respectueuse des sentiments de chacun. Sans jamais prétendre détenir la vérité, ce podcast est une véritable exploration de chaque sujet par le prisme de leurs vies respectives, des témoignages de leurs auditeurs et des invités parfois conviés au podcast. On y parle de carrière, de santé mentale, de relations familiales, de sexualité, d’intimité, d’amitié, d’amour, de ruptures, d’élections, de représentations… et chaque épisode permet une mise en perspective saine des sujets qu’il aborde.  

Pour commencer | Mes 2 préférés 

🌿How we turned our hobbies into careers | Dans cet épisode, Ingrid et Cat reviennent sur la transformation de leurs hobbies en carrière à temps plein (ici chacune à partir de leurs chaînes youtube). Elles reviennent ainsi sur leur parcours, sur les erreurs qu’elles ont pu faire et ce qu’elles leur ont appris mais aussi sur la réaction de leurs proches vis-à-vis de ce choix de vie qui peut paraître effrayant car non conventionnel. 

🌿The Quarter life crisis | Dans cette discussion, Ingrid et Cat reviennent sur les questionnements que peuvent porter certaines phases et âges charnières quand attentes et projets deviennent des réalités qui ne nous correspondent pas autant qu’on l’aurait cru ou ne correspondent plus à nos envies. Elles parlent de la manière dont elles le vivent ou l’ont vécu, ce qui les a aidé dans cette période comme les choix qui en ont découlé.

J’espère que cet article vous a plu et vous a permis de découvrir de nouveaux podcasts à ajouter à votre playlist. J’ai hâte de lire les titres que vous écoutez et avez découverts ces derniers temps podcastement parlant 🌿 

Et vous, quels sont vos podcasts préférés du moment ?

Laisser un commentaire - 57

Gaufres au citron sans gluten & coulis de nectarine au thé vert


Après les gaufres d’automne il y a deux ans – à la courge, à la fleur d’oranger – il était temps que je partage avec vous les secrets de mes gaufres d’été préférées parfumées au citron. Moelleuses et acidulées, elles se marient à merveille avec les fruits de cette saison préparés en confiture, en compote, en coulis ou simplement coupés frais. Les pancakes du dimanche ont ainsi cédé la place pour quelques semaines au gaufrier fumant et à l’art de mettre la juste quantité de pâte, ni trop ni pas assez, pour se prémunir des débordements comme des gaufres à trous trop grands. J‘aime ce rythme en parallèle qui suit le fil des saisons jusqu’en cuisine, substitue outils et habitudes et donne à chaque mois ses plats à retrouver, adorer puis délaisser pour faire place aux suivants ; retrouvés chaque année avec la même impatience. Alors j’espère qu’à votre tour ces gaufres au citron viendront régaler petits-déjeuners de fête comme goûters d’été, jusqu’à devenir – peut-être ? – pour vous aussi synonyme d’été 🌿

gAUFRES AU CITRON SANS GLUTEN | RECETTE

INGRédients

1.5 tasse de farine de riz
1 tasse de farine de maïs
1/2 sachet de levure chimique sans gluten 
1.5 tasse de lait d’amande
1 grosse cuillère à soupe de miel blond et liquide (acacia pour moi)
3 oeufs
Le zeste d’un citron
Le jus d’1/2 citron
0.5 tasse de purée d’amande blanche 

Préparation

1. Dans un saladier, mélanger les ingrédients secs – farines et levure chimique.

2. Dans deux autres saladiers, séparer les blancs des jaunes. Avec les jaunes rajouter le miel blond et le lait d’amande, mélanger le tout au fouet.

3. Avec les blancs, rajouter une pincée de sel et monter les blancs en neige.

4. Mélanger les farines au mélange lait-oeuf-miel. Bien mélanger puis rajouter la purée d’amande blanche, le jus et les zestes de citron.

6. Incorporer délicatement les blancs en neige au mélange.

7. Huiler un peu puis faire chauffer le gaufrier. Une fois bien chaud, verser une louche de pâte pour recouvrir complètement les grilles, fermer le gaufrier et laisser cuire jusqu’à ce que la pâte soit bien dorée. Si votre gaufrier est muni d’un curseur vous indiquant le type de cuisson (peu cuit – bien cuit) préférez la position « bien cuit » avec cette pâte. Malgré tout elles n’en seront pas moins moelleuses !

COULIS DE NECTARINE AU THé VERT | recette

Ingrédients

nectarines
thé vert « l’oriental » de Coffea

préparation

1. Laver et couper les nectarines en morceaux grossiers puis les verser dans une casserole.

2. Ajouter du thé jusqu’à mi-hauteur des fruits et couvrir. Mettre à cuire sur feu doux. 

3. Une fois les fruits cuits, retirer du feu et laisser refroidir.

4. Mixer les fruits et les passer au tamis pour retirer les petites peaux et résidus. Le coulis est prêt. 

 

Et vous, COMMENT ACCOMPAGNEREZ-vous ces gaufres au citron ?

Laisser un commentaire - 9

Mes lectures du moment #1


Mes lectures du moment #1 - slow lifestyle - miss blemish

Dans ma pile à lire de printemps-été je n’ai glissé (quasi) que des livres pour apprendre. Parmi eux certains traitent de sujets que je veux explorer depuis longtemps, d’autres de sociologie et d’autres encore de thématiques dont ma faible maîtrise m’a souvent bloquée et empêchée de poursuivre comme je l’aurai voulu une discussion ou une réflexion plus personnelle. Tous très bien écrits et accessibles (sauf un qui est plus ardu, mais je le signale dans son descriptif), je les lis en parallèle depuis plusieurs semaines et beaucoup s’enrichissent mutuellement en apportant un éclairage complémentaire et souvent différent d’un thème qui leur est commun. 

La dernière campagne présidentielle n’est pas du tout étrangère à cette orientation (pourtant aucun de ces livres ne parle directement de politique, promis). Elle a remis tout au coeur de mes lectures l’urgence d’apprendre et la nécessité d’affûter ma capacité à critiquer ce qui m’est présenté pour me faire une opinion éclairée. Et parce que nous n’avons pas toujours la chance d’avoir du temps à consacrer à ce qui n’est pas notre domaine d’expertise, je profite de mes vacances pour me l’octroyer et ça me fait un bien fou d’ainsi élargir mon horizon ! 

L’un des moteurs de cette quête de connaissance était l’envie de pouvoir argumenter, répondre et donner des faits inattaquables et vérifiables. Construire une culture pour étayer et préciser des convictions. Mais voilà, nul ne peut avoir réponse à tout et toujours trouver le bon argument au bon moment en toutes circonstances. Il y aura toujours des faits dont on n’a pas étudié toute l’ampleur ni les répercussions, des chiffres et des statistiques qui n’arrivent pas jusqu’à nos conversations du dimanche après-midi en famille. Mais ce n’est pas grave. Cela n’enlève rien au merveilleux d’être curieux et intéressé, de lire sur milles et uns sujets même sans une maîtrise ni une compréhension parfaite. Cela n’enlève rien à la nécessité des discussions qui permettent à chacun de bâtir sa réflexion et sa relation au monde comme à la société. Le fait que chaque réponse soit ainsi si nuancée, que chaque domaine n’accepte aucune généralité ni aucune banalité pour être décrit dans son entier, c’est ce qui fait toute la richesse et la nécessité d’animer ces débats comme d’apprendre. C’est ce qui résiste en silence à la culture du buzz et des contre-vérités qui font vendre du papier mais appauvrissent la réflexion en occultant des pans entiers des domaines discutés.

J’espère que ces lectures vous inspireront et vous donneront l’envie à vous aussi de creuser un domaine d’intérêt qui vous attire depuis longtemps sans que vous ayez eu le temps de vous y plonger. Belle lecture ! 

mes lectures du moment #1

Homo Deus, a brief history of tomorrow | Yuval Noah Harari

L’été dernier à Maastricht, j’ai dévoré en quelques matinées la première moitié de Sapiens. Depuis terminé, il s’est hissé sans mal tout en haut du classement de mes livres préférés. Si Sapiens retrace l’histoire de l’univers jusqu’à notre espèce, puis de notre espèce jusqu’à aujourd’hui, Homo Deus parle d’aujourd’hui et des défis qui se présentent face à nous. Il parle de nos croyances, de la formation de l’éthique et des connaissances avec toutes les mutations que ces trois domaines ont connus ces derniers siècles et la conséquence de ces changements sur la marche de nos sociétés comme sur ses individus. Tout aussi passionnant que le premier et même s’il m’en reste encore une bonne moitié à lire, c’est jusqu’ici un coup de coeur que je vous conseille sans hésiter. 

Planète végane | Ophélie Véron

Ma volonté de diminuer ma consommation de produits animaux est née de lectures variées et a été nourrie par des médias divers qui m’ont sensibilisée à cette cause, informée et donné envie de modifier mes habitudes comme d’en apprendre d’avantage. C’est dans cette optique que je me suis procuré ce livre pour parfaire ma compréhension et trouver en un seul lieu un concentré de tout ce que j’avais pu aborder de manière éparse dans mes lectures. Divisé en chapitres qui parcourent les enjeux du veganisme jusqu’à sa mise en pratique concrète au quotidien, Planète végane est un véritable guide qui pas à pas nous donne toutes les clés pour faire des choix éclairés en terme d’alimentation, de consommation et de loisirs liés aux animaux. Loin d’être dogmatique, c’est avec beaucoup de bienveillance que son auteure aborde les difficultés qu’une telle transition peut poser et sans les nier propose des astuces et solutions pour les contourner ou les traverser le plus facilement possible. Je me retrouve dans beaucoup d’entre elles et si certaines me semblent encore trop ambitieuses pour moi, d’autres ont été complètement démystifiées et me semblent aujourd’hui accessibles. En procédant ainsi, chacun peut piocher dans ce livre ce qui lui convient et se lancer des défis progressifs comme dans des changements très rapides pour avancer à son rythme. 

La guérison du monde | Frédéric Lenoir

Je n’en ai encore lu que les premières pages contrairement aux autres livres de mon mois d’août qui sont eux bien entamés pour la plupart mais lui aussi parle du monde d’aujourd’hui et de ses défis sous un prisme un peu différent de celui utilisé dans Homo Deus ce qui me fait penser qu’il lui sera sans doute complémentaire. Son résumé se termine par « une autre manière de penser et de vivre est possible » et cela me semble plein de promesses et d’interrogations intéressantes à suivre. 

Les animaux ne sont pas comestibles* | Martin Page

Dans ce livre, Martin Page raconte son cheminement d’un régime omnivore à végane. Parce que ce récit est personnel et ne passe pas sur les compromis que l’on peut concéder lorsqu’on transitionne vers une autre alimentation, je trouve qu’il apporte un complément intéressant à Planète Végane. J’en ai dévoré le premier tier comme on dévore un roman ! 

Le capital au XXI siècle | Thomas Piketty

De tous les livres de ma pile à lire de printemps, celui-ci est sans doute celui que je suis la moins certaine de finir et pourtant j’ai tout de même envie d’essayer. Parmi les domaines dans lesquels je me sens le plus limitée par mon manque de connaissance il y a l’économie et souvent pendant la campagne présidentielle je me suis retrouvée désarmée pour comprendre certains articles ou aller plus loin dans certaines discussions. Par ailleurs tous les interlocuteurs n’étant pas également pédagogues et patients il m’est arrivé d’être confrontée à un refus de discussion au prétexte que je n’avais pas les connaissances pour discuter avec la personne en face de moi. Parce que ce livre fait office de référence et que je me suis sentie proche de certaines prises de positions en interview de son auteur j’ai donc décidé d’aller creuser la question de l’économie par ce biais. Ce sera sans doute fastidieux mais cela vaut la peine d’essayer n’est-ce pas ? 

Petit traité de vie intérieure | Frédéric Lenoir

C’est une relecture d’un livre que j’avais aimé découvrir il y a quelques années. L’auteur y croise les enseignements de nombreuses philosophies et en fait un petit guide qui se lit facilement pour une vie intérieure apaisée, sereine et plus heureuse.

* Livre gentiment envoyé par les éditions Robert Laffont 

Et vous quelles seront vos lectures en août ?

Laisser un commentaire - 16