Organiser sa photothèque pour ne plus jamais perdre une photo


Organiser sa photothèque pour ne plus jamais perdre une photo - conseils blog - miss blemish

C’est en commençant à travailler parfois pour des supports papiers que j’ai découvert les failles de l’organisation précédente de ma photothèque. Si mes photos étaient approximativement rangées entre celles destinées à être publiées ici d’un côté et les personnelles de l’autre, elles restaient entre elles très éparpillées et mal enregistrées. 

J’ai donc eu l’idée de vous présenter la manière dont j’organise ma photothèque désormais pour vous permettre d’éviter les erreurs qui m’ont valu de perdre des photos que j’aimais ou de ne pas pouvoir les utiliser ensuite comme je le souhaitais. Simple et efficace, cette méthode est utilisable par tous quelque soit l’usage que vous faites de vos photos, professionnel comme personnel. Si certains logiciels offrent des systèmes de classement sophistiqués répondant certainement aux mêmes attentes, ma méthode ne requiert qu’un ordinateur et de savoir créer des dossiers (clic droit > nouveau > dossier). 

Organiser sa photothèque pour ne plus jamais perdre une photo - conseils blog - miss blemish

Organiser sa photothèque en 5 points-clés

Enregistrer les photos non traitées dans un même dossier

Toutes mes photos non traitées transitent par un même dossier en attendant d’être exploitées. En procédant de cette manière j’ai considérablement réduit le nombre de photos « oubliées » jamais traitées ni utilisées car « perdues » dans les méandres de dossiers éparpillés. 

Conserver les photos traitées dans des dossier dédiés

Lorsque je travaille sur une série (j’avais détaillé ma méthode pour choisir les photos parmi une série ici), je lui crée son dossier dédié. De cette façon si j’ai besoin de retrouver une photo précise pour un projet par la suite je sais exactement où la chercher. 

Enregistrer les photos traitées en format HD

Ne pas le faire pendant longtemps est l’une des deux erreurs m’ayant valu de perdre des photos auxquelles j’étais attachée. En effet, pour beaucoup de supports seules des photos au format HD auront la qualité suffisante pour être exploitables. Depuis j’ai donc pris l’habitude à chaque fois que je retouche une série de photos de les enregistrer une fois travaillées en 2 formats : HD pour pouvoir facilement les réutiliser et dans le format qui convient à mon blog (correspondant à la largeur maximale en pixel de mes articles).

Bien nommer chaque photo

Le titre des photos va permettre lorsque vous travaillerez avec de les identifier facilement mais surtout pour toutes les utilisations web de participer activement au référencement naturel de votre travail. Ainsi j’essaie au maximum de nommer mes photos avec le titre de l’article qu’elles illustreront et au minimum d’utiliser le mot-clé principal de l’article dans leur dénomination. Par ailleurs j’évite d’utiliser des caractères avec accents qui seraient mal traités par les moteurs de recherche et pourraient ainsi diminuer leur classement dans les résultats de recherche. 

Garder les photos originales

C’est la deuxième erreur que j’ai pu faire : me contenter de ne garder que les photos traitées. Garder les photos originales et les ranger précieusement avec celles traitées est pourtant capital. En effet vous pouvez tout à fait avoir besoin un jour de retravailler une photo différemment pour un projet ou retrouver parmi les originaux des photos non retenues lors de votre premier tri et qui pourtant pourraient correspondre à ce dont vous avez besoin pour un autre projet. 

Organiser sa photothèque pour ne plus jamais perdre une photo - conseils blog - miss blemishEn résumé 

Chaque série photo a son dossier dédié dans lequel sont conservées :

– toutes les photos originales 

– les photos traitées enregistrées en plein format

– les photos traitées enregistrées au format requis par mon blog

Par ailleurs :

– Les noms des photos reprennent le titre de l’article mais surtout son mot clé principal pour améliorer le référencement naturel

– Les noms des photos ne comprennent pas d’accents (mal gérés par les moteurs de recherche). 

Autres ressources

Si vous utilisez préférentiellement Lightroom, Marie avait confié dans cet article sa manière d’organiser sa photothèque en utilisant les fonctionnalités particulières à ce logiciel

Organiser sa photothèque pour ne plus jamais perdre une photo - conseils blog - miss blemish

Et vous, quelles sont vos astuces pour organiser votre photothèque ?

9 Laisser un commentaire - 9