Nos souvenirs interdits


Nos souvenirs interdits - rupture - couple - texte court - écriture - Miss Blemish

Tristement je réalisai soudain que, sans personne pour les évoquer, sans nos mains pour les raviver, nos souvenirs allaient s’étioler. Nous perdrions alors des réminiscences que nous étions seuls à pouvoir nous rappeler. Clichés salis par les meurtrissures, floutés par l’ouvrage besogneux du temps, le processus était peut-être même déjà enclenché. Un nom, quelques dates, un hiver et un été, une ébauche de printemps, des bribes de conversations fanées. A trop s’appesantir sur les blessures qui tôt ou tard elles aussi s’effaceront, il ne restera plus rien de ce que nous avons aimé. De ce en quoi nous avons voulu croire un temps, aussi bref fut-il. Un fragment de réalité disparaîtra emportant avec lui un peu de toi, un peu de moi. Les fêlures tentent d’éclipser la seule chose qui reste lorsque toutes les larmes ont été versées : la beauté des rares bons moments partagés. Alors qu’en est-il de nos souvenirs interdits, ceux cachés, bien enfouis ? Instants joyeux, sourires complices, légèreté des clichés qui ne se vivent qu’à deux, je veux nous souvenir pour un jour reconstruire des jours heureux. Ailleurs, autrement et avec quelqu’un de différent. Je veux nous souvenir pour ne pas avoir gâché plus que des sentiments aujourd’hui émiettés de belles journées. Je refuse à la laideur le pouvoir de nous effacer car tout ne fut pas laid. Ce chapitre comme un autre, je ne veux rien en oublier. Non pour m’y noyer, non pour nourrir de factices regrets, juste par honnêteté. Simplement pour ne pas nous renier, me renier. Je nous laisse au sommaire car dans les débris, bien caché sous le répugnant, il y eut le beau, le tendre, l’émouvant. J’ai seulement oublié quand. « Nous » gît sous les décombres, condamné mais existant.

Je garde le Beau et je jette le reste. Reset.

Edit : Merci à Eliane L. pour sa patience et son oeil de lynx à la relecture…

0 Laisser un commentaire - 0