Mes petits gestes bien-être d’automne


Mes petits gestes bien-être d'automne - Slow Life - Miss Blemish

Réapprendre à ne faire qu’une seule chose à la fois. Regarder par la fenêtre de la bibliothèque les feuilles bruissantes dérangées d’oiseaux comme égarés et de vent froid, abandonner les portables au milieu de la table, retrouver le goût de l’ennui doux où viennent naître les meilleures idées. Observer l’inconfort. Lire sur du vrai papier. Ecouter le bruit de la pluie qui chahute le métal des gardes corps à la fenêtre, laisser les gouttes donner le rythme des mots déposés. Fermer tous les onglets. Faire un pas, puis deux, puis trois, en arrière et vers moi. Embrasser toute entière ce mouvement vers l’intérieur que nous dictent les premiers nuages bas et celui vers l’extérieur que soufflent le renouveau des rentrées. Vaciller et chercher l’équilibre. Sourire à l’automne, illustration silencieuse chaque année des dilemmes du reste du temps. Dehors/dedans. Maintenant/Après. Prévoir/profiter. Confort/nouveauté. Tut tut, cette phrase qui ne vient pas n’est pas une raison pour zapper, restez-là volatiles pensées.

Oh oui, il nous faudra bien ces trois mois d’automne pour réapprendre à danser. Je vous livre mes trésors d’automne, ceux qui m’épaulent dans cette lutte sans merci contre vide et trop plein, vous venez ? 

Boissons chaudes

Pour ne réussir à me passer de thé que pendant les journées les plus chaudes de l’été, le retour des températures plus douces qui permettent d’en siroter (quasi) toute la journée me rend toujours autant heureuse d’année en année. Voici une petite liste de mes préférés…

Les épicées

Chaï thé de Yogi Tea – qu’on ne présente plus. Sans sucre ni lait végétal à la maison et avec tutti quanti à l’extérieur (parce que je n’arrive pas à le réussir aussi bien que ne le font mes cafés préférés).
Natural Defense* de Teatox – avec dedans de la Racine de gingembre, du thé vert Sencha, des cranberries, de la racine de réglisse, des zeste de citron, de la myrte de citron, des feuilles de mûre, de l’écorce de grenade et échinacée. Un brin anisé, j’aime le boire les matins où je me sens fatiguée.

Les gourmandes

Ronde d’automne de la route des arômes (thé noir) – au bon goût de vanille, d’amande et de noisettes
Thé Mont Blanc d’Angelina (thé noir) – au bon goût de marrons glacés
Love is zen de Lov organic (rooibos) – au bon goût de pomme et de cannelle, sans théine, parfait pour préparer lentement l’heure du coucher…

Les maisons

Citron chaud classique – le jus d’un citron et une grosse cuillère de miel dans l’eau chaude quand la gorge picotte et que le nez coule ou juste par gourmandise.
Infusion d’hiver – citron, miel, cannelle, gingembre et fleur d’oranger

Mes petits gestes bien-être d'automne - Slow Life - Miss Blemish

Le plein d’épices et d’orange dans l’assiette

Orange est la couleur de saison. Des feuilles aux courges en passant par les racines qui retrouvent les étals de marché, l’automne sonne toujours pour moi le retour en cuisine d’encore plus d’épices, de couleur et de chaleur. Depuis quelques années, je m’essaie à être attentive dans mes achats de fruits et légumes à ce qu’ils soient bien de saison et le plus souvent possible issus de la culture biologique. Je m’appuie notamment pour m’aider dans cette envie qui ne va pas sans un certain savoir sur les tableaux récapitulatifs si joliment illustrés de Léa chaque mois. Alors parmi le florilège de douceurs qui s’étalent de fin septembre à décembre on peut trouver dans ma cuisine les oranges pressées du matin parfois accompagnées d’un citron, la soupe de butternut, le potimarron rôti ou en gratin, des graines de courges semées un peu partout, du raisin à picorer tout au long de la journée, les grandes casseroles de compote de pomme à la cannelle, les tartes aux noix et miel, des châtaignes glissées deci delà et des frites de patate douce. Dans tous ces plats chauds réconfortants et plein de tout ce dont on a besoin en ces premières journées plus froides, je glisse tout plein d’épices. Parmi leurs nombreuses vertus j’ai retenu celle d’aide à la régulation de la glycémie et du cholestérol de la cannelle et celle d’anti-inflammatoire et antioxydant du curcuma notamment présent dans le curry (qui est en réalité un mélange de plusieurs épices) ou du cumin, mes trois épices favorites en cuisine. 

Mes petits gestes bien-être d'automne - Slow Life - Miss Blemish

L’oil pulling

Cela faisait quelques temps que j’avais envie de tester l’oil pulling – cette pratique ayurvédique qui consiste à se gargariser pendant 10 à 20 minutes au lever avec de l’huile végétale souvent de coco ou de sésame (c’est elle qui était utilisée historiquement)- sans me résoudre à me lancer. Si je suis la première à raffoler des huiles végétales en cuisine, l’idée d’en garder dans ma bouche pendant si longtemps au lever et sans rien pour camoufler goût comme texture me rebutait. C’est en fouillant sur l’e-shop du site Nuoo après qu’ils m’aient proposés de tester quelques-uns de leurs produits que je suis tombée sur ce petit pot d’huile de coco infusée de menthe verte bio de la marque Sister & co. Le goût singulier de l’huile camouflé par celui de la menthe m’a permis de me familiariser à la technique tout comme à la texture de l’huile seule en bouche dont l’idée me repoussait tant. Cette période de transition passée, aujourd’hui je pratique l’oil pulling de temps en temps, le week-end le plus souvent. Parmi ses nombreuses vertus, c’est le rééquilibrage de la flore buccale qui m’a tout particulièrement intéressée et qui pourrait à long terme réduire les problèmes d’irritation/inflammation buccale, les problèmes de mauvaise haleine et d’avoir des dents plus blanches (effet que j’ai personnellement constaté).  
Si l’été l’huile de coco est à l’état liquide le plus souvent, depuis la rentrée je plonge chaque matin le pot dans de l’eau tiède pour retrouver une huile liquide celle ci se solidifiant en dessous de 20°C. (et pour plus d’informations sur la technique, je vous conseille l’article de Caroline qui est très complet)

Mes petits gestes bien-être d'automne - Slow Life - Miss Blemish

Du yoga

Depuis que j’ai commencé à pratiquer le yoga l’an dernier, c’est devenu l’un de mes meilleurs alliés et sans doute la pratique sportive (mais pas que) dans laquelle j’ai le plus réussi à me trouver et me projeter dans l’envie de progresser. Solliciter chacun de ses muscles à chaque séance, pouvoir choisir le degré d’intensité de l’effort en fonction du type de yoga (du plus lent avec le Yin Yoga au plus tonique avec le Vinyasa), réussir à retrouver une posture confortable malgré les nombreuses heures passées assise chaque jour à mon bureau, cultiver patience et bienveillance devant mon manque de souplesse qui ne s’amende que très lentement, apprendre à écouter certaines sensation et à être malgré l’inconfort, savoir que de chaque séance je sortirai incroyablement détendue, le yoga est une discipline riche sur le plan physique comme psychique qui à chaque séance m’apprend quelque chose de plus sur moi. La douceur de ma professeure qui nous guide et nous délivre à chaque séance un certain éclairage sur des difficultés que l’on peut rencontrer/éprouver au quotidien face à soi-même n’y est certainement pas pour rien non plus. Entre mes cours, j’essaie d’intercaler de plus courtes séances à la maison avec les vidéos de la chaîne youtube Yoga with Adriene qui propose des sessions thématiques pour travailler sur telle ou telle problématique ou approfondir sa compréhension de certaines postures.

Mes petits gestes bien-être d'automne - Slow Life - Miss Blemish

Des matières douces et chaudes… Et beaucoup d’hygge

Des bougies – au biscuit, mes préférées – allumées sur mon bureau pendant les heures travaillées comme un peu partout éparpillées dans la pièce à vivre le reste du temps, des livres à lire pelotonnée dans une couverture toute douce, de grosses chaussettes glissées dans des pantoufles moelleuses, le plaisir retrouvé des jours de pluie où l’on sait que l’on ne sortira pas ou le rituel de préparer une bouillotte dans la soirée pour la glisser entre les draps ou la garder tout contre moi pendant que je lis ou écris, je continue d’essayer d’emprunter chaque jour à l’automne tous les petits plaisirs qu’il a caché alentour. 

Mes petits gestes bien-être d'automne - Slow Life - Miss Blemish

*Les articles marqués d’une astérisque m’ont été gentiment envoyés pour test par Nuoo 

Et vous, quels sont vos petits gestes bien-être d’automne ?

Laisser un commentaire - 21