Maquillage quotidien | Prune


Maquillage quotidien 1/3 | Prune - Slow make-up - Miss Blemish

Après avoir arrêté de maquiller mon teint il y a 2 ans, j’ai passé plusieurs mois sans maquiller ni mes yeux ni mes lèvres, plus rien. Ma peau alors encore « à vif » entre dernières imperfections de mon acné en cours de traitement – quel cheminement ! – et cicatrices marquées bien loin encore d’être floutées, je n’avais pas le coeur d’accentuer mes traits d’informations et de couleurs supplémentaires. Pendant quelques mois ça n’a donc plus été que moi, face au miroir, aux autres et à moi et pendant ce temps-là c’est tout mon rapport au maquillage qui s’est déconstruit pour glisser de la nécessité de par tous les moyens « cacher la vérité, surtout ne pas être démasquée » au plaisir de parfois la sublimer.

Je me rends compte, vous écrivant ça, à quel point cette période trouble de désamour, de peine, de transition reste douloureuse pour moi. Comme subsiste une certaine honte tout bas. Pourtant, malgré tout ça – le miroir qui gifle, les larmes répondant au reflet – vous n’imaginez pas le poids que ça m’a enlevé d’être là, juste moi, depuis 2 ans sans la crainte que mon masque ne s’altère dans la journée. Combien cela a changé ma relation aux autres de voir que mon visage dénudé n’avait sur eux et nos relations aucun effet. En parallèle, l’arrêt du maquillage de mon teint s’est fait l’une des pierres angulaires de la rémission de mon acné – avec le Roaccutane, la pilule adaptée, la routine simplifiée, l’arrêt du gluten et le ralentissement sur les produits raffinés : tout est ici détaillé – et donc de la pérennisation de moi à moi de cet accord de paix. 

Avec mon teint au fil des mois éclairci, les marques estompées, les imperfections presque reléguées au passé et le tout bien moins saturé, je suis revenue petit à petit vers mes ombres à paupières, crayons et pinceaux. Car s’il est vrai que mes lèvres n’ont pas forcément grand besoin d’un coup de pouce, mes petits yeux bien cachés derrière mes grandes lunettes gagnent tout à être un peu soulignés sans quoi j’ai toujours l’air – au choix – malade ou fatiguée. L’un après l’autre, au fil des mois j’ai réintroduit le mascara puis un trait très fin de crayon brun presque caché dans les cils et le rouge à lèvres enfin. Depuis six mois j’ai trois ensembles avec lesquels je jongle à l’envie au quotidien dont celui que je vous présente aujourd’hui est l’un. J’espère que ce maquillage version très très slow vous plaira et pourra vous inspirer si comme moi vous avez les yeux amandes-tous-petits-bien-cachés.

Maquillage quotidien 1/3 | Prune - Slow make-up - Miss Blemish

Les produits, le tuto

Sur mes yeux

1. J’utilise en tout premier le Crayon-fard à paupières Sumita couleur champagne rosé. J’en crayonne légèrement ma paupière mobile uniquement puis j’estompe longuement au pinceau jusqu’à ce les pigments soient fondus. De cette manière ils rehaussent la couleur naturelle de mes paupières sans « tasser » mes yeux ce que l’utilisation de pigments forts a tendance à faire vu leur forme.
2. Je trace ensuite au ras des cils une ligne avec le Crayon yeux Avril teinte prune. Selon les jours je la fais plus ou moins fine mais jamais elle ne dépasse le coin externe de mon oeil. C’est cet article de Garance Doré qui m’a donné l’astuce (puisqu’elle a une forme d’oeil similaire à la mienne rendant inutile tout maquillage élaboré de la paupière mobile qui disparaît dès que l’oeil est ouvert). En traçant une simple ligne le regard est souligné et l’effet petits yeux disparaît sans pour autant le « tasser » (on y revient).
3. Enfin j’use et j’abuse du duo Recourbe cils et Mascara UNE « Eyes only » teinte noire* qui termine d’agrandir mes petits yeux. J’aime particulièrement celui-là car il est facile à appliquer et à travailler en couches successives, il sépare extrêmement bien les cils avec sa brosse et le rendu est très naturel ce que je recherche avant tout.

Dans mes sourcils

Duo sourcils cire et poudre UNE teinte B01* Je prends très rarement le temps de maquiller mes sourcils mais lorsque je le fais j’utilise cette combinaison poudre cire (je trempe mon pinceau dans la poudre puis dans la cire et j’applique sur mes sourcils) qui a un rendu extrêmement discret que j’aime bien (même si cela rendra cette étape superflue si vous aimez les résultats plus marqués).

Sur mes lèvres

Lip balm UNE teinte B03* Je porte très peu de produits lèvres de texture gloss car je n’aime pas trop quand « ça brille/ça colle » mais celui-ci est d’une teinte très proche de mes lèvres et la brillance s’estompe assez vite alors certains matins il trouve sa place dans ma routine.

* Les produits suivis d’une astérisque m’ont été envoyés par la marque pour test

Maquillage prune et roux 9Maquillage quotidien 1/3 | Prune - Slow make-up - Miss Blemish

Et vous, quel est votre rapport au maquillage au quotidien ?

Laisser un commentaire - 10