Les liaisons dangereuses


Depuis qu’une amie de très bon goût a placé entre mes mains Les liaisons dangereuses, je n’ai plus qu’une question en tête : pourquoi ne nous a-t-on jamais fait étudier ce livre en cours de français ? quel besoin y avait-il de nous assommer de ces romans barbares composés à 90% de descriptions languissantes d’une campagne sans attrait ou d’une société pour trop cruelle ? Le fantôme du pavé ayant trop longtemps plané sur des vacances qui ne se faisaient plus que torture sous la menace de ces pages interminables, j’en avais conçu un ressentiment implacable contre les Classiques. Jusqu’à ce que…
 
Les liaisons dangereuses Choderlos de Laclos - Culture - Roman - Lecture - Critique - Miss Blemish
Le stratagème est fin, implacable… savamment l’auteur tisse une toile, vous entoure, vous engourdit, vous paralyse enfin et telle une araignée vous laisse à l’attendre, lui et son précieux dénouement. Chaque personnage vous semble bientôt familier, vous découvrez chaque nouvelle lettre comme si elle vous était personnellement adressée et c’est bientôt un supplice que d’attendre encore le dénouement, de lire ces lignes de déclarations enflammées, de fins stratèges, d’explications perverties, d’excuses fallacieuses…
 
Si comme moi vous avez besoin de cette réconciliation, n’hésitez pas une seconde. Le roman épistolaire à cela de merveilleux qu’il ne permet pas un épanchement excessif dans les descriptions sinon inutiles, propres à démontrer la finesse de l’auteur et non à enrichir le récit…
 
Un roman diabolique et savoureux, des personnages attachants, haïssables, profondément humains, une morale mise en péril pour n’être que mieux sauvée, une justice tardive… mais une justice tout de même. A dévorer de toute urgence…
 
Les liaisons dangereuses
Choderlos DE LACLOS
Les Classiques de poche
Laisser un commentaire - 0