Les recettes de Vicky #2 : French Toast… à la canadienne


French Toast... à la canadienne - Recette - Miss Blemish

Ce matin-là, pourtant encore en chemise de nuit et ses cheveux blonds et fins pris dans des bigoudis, Vicky toute affairée comme toujours derrière ses énormes fourneaux (parce que tout est grand au Canada, même l’électroménager)(c’est à se demander ce que ça cache) pour nous régaler, exhalait la douceur et la féminité. Ce plan avec ce qu’il faut d’un cliché et cependant bien réel, naturel dans toute sa banalité d’un matin de vieux pain à écouler, m’a donné la soudaine impression d’avoir pris un rôle dans un « road movie » à l’américaine où le café est servi à volonté dans les diners de bord de route et où les coiffures affolent de perfection, les lèvres rouge vif assorties à l’uniforme. Et comme toujours, mon carnet à la main et mon appareil photo en bout de table, j’ai profité jusqu’à la dernière miette de croustillant détail de ce qui fut sans doute l’un de nos meilleurs petits-déjeuners partagés.

Alors ce matin, tout gris tout pluvieux, j’ai décidé de réveiller un peu la magie emportée du Québec pour introduire cette nouvelle rubrique « Les doux dimanches ». Après tout, quoi de plus doux un dimanche matin d’octobre que du pain perdu (ou French Toast) accompagné d’un énorme mug de thé brûlant tout(e) enroulé(e) dans un gros plaid ? 

Ingrédients

(pour 4 toasts)

4 tranches de pain de mie ou de brioche (ou de pain un peu rassis)

2 œufs battus

250 ml de lait

1 c.à.c d’extrait de vanille

Et/ou l’intérieur d’une demi-gousse de vanille

½ c.à.c de cannelle (si vous aimez)

Sirop d’érable à gogo

Préparation

Battre énergiquement vos deux œufs. Rajouter la vanille et la cannelle (si vous aimez)(spéciale dédicace à Mademoiselle Coquelicot).

Rajouter le lait. Battre à nouveau.

Renverser la préparation dans un plat large (pour pouvoir tremper vos toasts)

Faire chauffer une poêle préalablement graissée sur feu vif

Tremper un premier toast. Le laisser 30 sec se gorger de lait.

Le jeter dans la poêle fumante. Baisser le feu. Le laisser dorer puis le retourner.

Répéter les opérations pour les 3 toasts restants.

Savourer à deux (en amoureux ?) sous une averse de sirop d’érable.

Mmmmmhhh !!!

French Toast... à la canadienne

Laisser un commentaire - 1