Le jean parfait


Le jean parfait - Massimo Dutti - Mode - Miss Blemish

Trouver le jean parfait – MON jean parfait – n’a jamais été l’obsession à laquelle ont fini par me faire croire les semaines qui ont suivi la découverte de cette photo. Voilà, je ne le savais pas jusqu’à la voir mais une fois vue, j’en étais sûre c’était de ça dont j’avais envie – à défaut d’en avoir réellement besoin. Et à partir de ce moment-là, oui, on peut le dire, sa recherche a pris des airs de quête.

Depuis quelques années je n’achète plus mes jeans que chez Esprit et Zara dont les coupes mettent toujours en valeur ma morphologie avec douceur et bienveillance. Je crois qu’on ne change pas si facilement un caractère et j’ai beau tenter d’ouvrir parfois un peu mes horizons, je retombe toujours sur les pieds de ma fidélité à toute épreuve envers mes coups de coeurs. Une fois LE produit, LA marque, LA coupe trouvée, il est très difficile de m’en détacher pour d’autres et ce quelques soient leurs promesses. Je crois que mes nombreuses désillusions rayon beauté et soins « miracles » qui promettaient d’un coup de baguette magique de guérir mon acné y sont pour beaucoup. Aussi douce soit cette sensation de tenir entre ses mains – peut être – enfin la solution, c’est la cruauté de la déception qui l’a toujours emporté, me laissant méfiante, très attachée aux produits dont j’avais eu la preuve de l’efficacité et foncièrement inapte à la carrière de blogueuse beauté. C’est ainsi que sans grande surprise mes premières recherches ont commencé chez Esprit et Zara, recherches qui ont été infructueuses. À ce moment-là je ne le savais pas, mais la réponse se trouvait au même endroit que la photo, cachée dans un coin avec la découverte par un pull bien trop joli de Massimo Dutti. 
Massimo Dutti cette marque dont je n’avais jamais osé franchir le seuil des boutiques aux devantures luxueuses, persuadée qu’il s’agissait-là d’un autre Kenzo, Gucci, Versace à côté desquels j’avais toujours pu les voir installées. Ce pull cependant, a attisé ma curiosité. Suffisamment pour taper « Massimo Dutti » dans la barre de recherche Google et tomber sur leur site. La magie d’Internet faisait tomber une barrière et sans elle je découvrais surprise que cette marque ne collait à rien de ce que je m’étais toujours figuré d’elle. De jolies coupes oui, un fini très chic oui, une palette de couleur correspondant à 100% à ce qui me plaît oui, mais une gamme de prix bien loin de celle des boutiques auxquelles je l’avais associée. Massimo Dutti se positionne plutôt entre Esprit côté vêtements et Sezane côté sac et chaussures. Bien loin donc des standards de prix de l’industrie du luxe…

Voilà donc comment, je suis rentrée pour la première fois dans une boutique Massimo Dutti en pleine periode des réductions de printemps et ai trouvé mon jean parfait – taille presque haute, fini années 80-90 – sur un portant.

Sortir de sa zone de confiance, c’est bien ça ?

Le jean parfait 7Le jean parfait  3

Jean – Massimo Dutti (vu dans mes sourires de mai également)
Tee-shirt – H&M
Chemise en jean – Avant-première des Galeries Lafayette
Sandales Ulysse – Sezane
Sac – Avant-première des Galeries Lafayette

Sur ces photos, mon teint n’est pas maquillé et aucun de ces liens n’est affilié

Le jean parfait 11Le jean parfait  4Le jean parfait 14Le jean parfait - Massimo Dutti - Mode - Miss Blemish Le jean parfait - Massimo Dutti - Mode - Miss Blemish Le jean parfait - Massimo Dutti - Mode - Miss Blemish Le jean parfait - Massimo Dutti - Mode - Miss Blemish

Et vous, il est comment votre jean parfait du moment ?

9 Laisser un commentaire - 9