Fragments | La place de l’Autre


L'Autre - fragments - miss blemish

Voilà ce que je crois avoir compris : l’Autre ne se substituera pas à moi. Et si le temps partagé me comble plus que tout autre, ce n’est qu’une partie de la réalité. À la manière d’une voiture lancée à grande vitesse, l’amour rétrécit mon champ visuel ; parfois jusqu’à l’éclipse. La certitude m’emporte et, si je n’y prends pas garde, nous broie. J’apprends maintenant à la contenir. À faire rentrer la lumière par d’autres portes que la tienne. À rester Une même quand nous sommes Deux et à exister autrement qu’à travers nous. Car si je pourrais être parfaitement heureuse de me repaître à cette seule source, l’exclusivité est un risque bien trop grand. Pour Moi, pour Toi, pour Nous. Notre espace a besoin d’ailleurs pour rester parenthèse lumineuse. Elle ne l’est jamais tant que lorsque nous nous trouvons au point d’équilibre entre dehors et dedans.

Voilà ce que je crois avoir compris : l’amour a besoin de fenêtres grandes ouvertes sur la vie.

me soutenir sur Patreon

0 Laisser un commentaire - 0