Ce week-end j’ai envie…


ce week-end j'ai envie... - Slow Life - Miss Blemish

De m’étirer au saut du lit

D’ouvrir grand les fenêtres de la véranda et petit déjeuner sur la table en bois clair de ce jardin de Normandie

D’aller à Cabourg toquer à la porte d’amorino et manger une glace en forme de fleur – yaourt, melon, douceur – au bord de l’eau

D’écrire les jambes repliées sur le court fauteuil rembourré poussé tout contre la fenêtre et de lire sur le canapé de la véranda pleine de lumière au toit haut et plein de bois

De nous retrouver tous autour de la table et parler jusqu’avoir l’impression d’avoir assez refait le monde pour ce soir

De penser à mon grand-père sans pleurer à chaque bon moment passé, chaque intermède, chaque seconde volée, et fermer fort fort fort les yeux pour lui envoyer toutes ces bribes comme une force supplémentaire

D’aller voir la mer, y courir sans m’arrêter et peut être essayer de me baigner dans l’eau trouble et glacée

De fixer l’horizon jusqu’à ce qu’il perde tout sens

De laisser mes cheveux détachés même s’ils s’envolent et viennent – tantôt mes joues, tantôt mon cou – chatouiller

De prendre le temps ce matin, et demain, de m’asseoir sur le lit et les yeux fermés, respirer après trois jours où le temps n’a jamais été pris vraiment d’être pour vingt minutes bel et bien présent

D’aller au marché pour des moules, des fruits frais, goûter à tous les stands les spécialités – l’œil et les papilles prêts à la découverte – et déguster nos victuailles sitôt rentrés

De marcher sur les routes alentour en espérant croiser des arbres fruitiers – des mirabelliers ? – pour comme dans mon enfance en récupérer deux grosses poignées pour une tarte dorée

De nous revoir à la plage, en ville, sur les pavés, sur les canapés du bar où l’on va tout le temps, rire et profiter de ne rien faire que de parler et d’être ici et maintenant

D’emporter toujours sur moi le livre qui – c’est décidé – m’accompagnera en vacances cette année

De photographier les instants volés, les secondes précieuses, les paysages assourdissants

De boire bien trop de thé et de les sentir tous – à chaque fois – avant de se décider quant auquel infuser

Et d’aller voir l’aube naître sur la mer

Et vous, de quoi avez-vous envie pour ce week-end ?

17 Laisser un commentaire - 17