PRENDRE SOIN DE SOI

Maquillage quotidien | Prune


Maquillage quotidien 1/3 | Prune - Slow make-up - Miss Blemish

Après avoir arrêté de maquiller mon teint il y a 2 ans, j’ai passé plusieurs mois sans maquiller ni mes yeux ni mes lèvres, plus rien. Ma peau alors encore « à vif » entre dernières imperfections de mon acné en cours de traitement – quel cheminement ! – et cicatrices marquées bien loin encore d’être floutées, je n’avais pas le coeur d’accentuer mes traits d’informations et de couleurs supplémentaires. Pendant quelques mois ça n’a donc plus été que moi, face au miroir, aux autres et à moi et pendant ce temps-là c’est tout mon rapport au maquillage qui s’est déconstruit pour glisser de la nécessité de par tous les moyens « cacher la vérité, surtout ne pas être démasquée » au plaisir de parfois la sublimer.

Je me rends compte, vous écrivant ça, à quel point cette période trouble de désamour, de peine, de transition reste douloureuse pour moi. Comme subsiste une certaine honte tout bas. Pourtant, malgré tout ça – le miroir qui gifle, les larmes répondant au reflet – vous n’imaginez pas le poids que ça m’a enlevé d’être là, juste moi, depuis 2 ans sans la crainte que mon masque ne s’altère dans la journée. Combien cela a changé ma relation aux autres de voir que mon visage dénudé n’avait sur eux et nos relations aucun effet. En parallèle, l’arrêt du maquillage de mon teint s’est fait l’une des pierres angulaires de la rémission de mon acné – avec le Roaccutane, la pilule adaptée, la routine simplifiée, l’arrêt du gluten et le ralentissement sur les produits raffinés : tout est ici détaillé – et donc de la pérennisation de moi à moi de cet accord de paix. 

Avec mon teint au fil des mois éclairci, les marques estompées, les imperfections presque reléguées au passé et le tout bien moins saturé, je suis revenue petit à petit vers mes ombres à paupières, crayons et pinceaux. Car s’il est vrai que mes lèvres n’ont pas forcément grand besoin d’un coup de pouce, mes petits yeux bien cachés derrière mes grandes lunettes gagnent tout à être un peu soulignés sans quoi j’ai toujours l’air – au choix – malade ou fatiguée. L’un après l’autre, au fil des mois j’ai réintroduit le mascara puis un trait très fin de crayon brun presque caché dans les cils et le rouge à lèvres enfin. Depuis six mois j’ai trois ensembles avec lesquels je jongle à l’envie au quotidien dont celui que je vous présente aujourd’hui est l’un. J’espère que ce maquillage version très très slow vous plaira et pourra vous inspirer si comme moi vous avez les yeux amandes-tous-petits-bien-cachés.

Maquillage quotidien 1/3 | Prune - Slow make-up - Miss Blemish

Les produits, le tuto

Sur mes yeux

1. J’utilise en tout premier le Crayon-fard à paupières Sumita couleur champagne rosé. J’en crayonne légèrement ma paupière mobile uniquement puis j’estompe longuement au pinceau jusqu’à ce les pigments soient fondus. De cette manière ils rehaussent la couleur naturelle de mes paupières sans « tasser » mes yeux ce que l’utilisation de pigments forts a tendance à faire vu leur forme.
2. Je trace ensuite au ras des cils une ligne avec le Crayon yeux Avril teinte prune. Selon les jours je la fais plus ou moins fine mais jamais elle ne dépasse le coin externe de mon oeil. C’est cet article de Garance Doré qui m’a donné l’astuce (puisqu’elle a une forme d’oeil similaire à la mienne rendant inutile tout maquillage élaboré de la paupière mobile qui disparaît dès que l’oeil est ouvert). En traçant une simple ligne le regard est souligné et l’effet petits yeux disparaît sans pour autant le « tasser » (on y revient).
3. Enfin j’use et j’abuse du duo Recourbe cils et Mascara UNE « Eyes only » teinte noire* qui termine d’agrandir mes petits yeux. J’aime particulièrement celui-là car il est facile à appliquer et à travailler en couches successives, il sépare extrêmement bien les cils avec sa brosse et le rendu est très naturel ce que je recherche avant tout.

Dans mes sourcils

Duo sourcils cire et poudre UNE teinte B01* Je prends très rarement le temps de maquiller mes sourcils mais lorsque je le fais j’utilise cette combinaison poudre cire (je trempe mon pinceau dans la poudre puis dans la cire et j’applique sur mes sourcils) qui a un rendu extrêmement discret que j’aime bien (même si cela rendra cette étape superflue si vous aimez les résultats plus marqués).

Sur mes lèvres

Lip balm UNE teinte B03* Je porte très peu de produits lèvres de texture gloss car je n’aime pas trop quand « ça brille/ça colle » mais celui-ci est d’une teinte très proche de mes lèvres et la brillance s’estompe assez vite alors certains matins il trouve sa place dans ma routine.

* Les produits suivis d’une astérisque m’ont été envoyés par la marque pour test

Maquillage prune et roux 9Maquillage quotidien 1/3 | Prune - Slow make-up - Miss Blemish

Et vous, quel est votre rapport au maquillage au quotidien ?

Laisser un commentaire - 10

Un soin visage douceur à la maison


Un soin visage douceur à la maison - Beauté - Miss Blemish

Depuis ma première cure de Roaccutane, les soins de visage étaient sortis de ma routine de soin pour ne pas solliciter davantage ma peau éprouvée par le traitement. Mais depuis un an, avec l’éloignement de mes deux cures et la découverte de l’effet ON/OFF sur mes tâches d’hyperpigmentation du hammam, j’ai réintroduit petit à petit des semblants de soins du visage plus profonds que ma routine quotidienne. Pour avoir la pleine latitude de choisir les produits utilisés et adapter les étapes de mes soins à mon besoin du moment, j’ai créé un rituel jolie peau avec des produits respectueux et avec une composition restreinte en ingrédients. Je vous emmène au fil de ses étapes dans cet article en espérant que cela vous inspirera et vous donnera pistes et idées pour créer le vôtre !

Un soin visage douceur à la maison - Beauté - Miss Blemish

UN soin visage douceur à la maison

1ère étape – Nettoyage en douceur

J’utilise le gel nettoyant Cleanance Hydra de chez Avène qui est mon gel nettoyant quotidien. La formule Hydra est beaucoup plus douce et enveloppante que la version originale Cleanance plus astringente et asséchante mais garde toutes ses propriétés qui conviennent si bien aux peaux sujettes aux imperfections. Si pour les nettoyages courants j’utilise de l’eau froide pour resserrer les pores et minimiser les rougeurs post-routine de soin, dans le cadre du soin maison je préfère l’eau tiède pour commencer à gentiment ouvrir les pores de ma peau.

Un soin visage douceur à la maison - Beauté - Miss Blemish

2ième étape – Gommage !

Cette étape ne s’invite pas à chacun de mes soins mais plutôt une fois sur deux ou trois. En effet je n’en ressens pas systématiquement le besoin et la peur d’agresser ma peau inutilement l’emporte souvent sur l’appel des petits grains. Lorsque je l’utilise, c’est le gommage à l’argile blanche et à l’aloe vera de chez Cattier que je préfère. Il est doux et frais et très agréable à utiliser. Je prends soin de masser très doucement ma peau avec. Pour faciliter les mouvements de massage et limiter l’aspect irritant du gommage je ne sèche pas ma peau après l’avoir lavée et applique ainsi le gommage sur peau humide. Puis je rince à l’eau tiède sans frotter.

3ième étape – Mini-hammam du visage

C’est autour de cette étape que s’est construit ce soin douceur, je vous en parlais d’ailleurs plus en détail ici l’an dernier. Au-delà de l’effet purifiant du bain de vapeur qui permet d’ouvrir les pores et de les nettoyer de ce qui peut s’y loger ou les obstruer, c’est le véritable – et inattendu – effet anti-rougeurs qui en fait l’étape clé – et longtemps unique – de ce rituel belle peau. En effet avec mon histoire d’acné, il me reste des petites marques rouges, notamment sur les joues et jusqu’à présent les bains de vapeurs sont la technique qui s’est révélée la plus efficace pour clarifier mon teint et les atténuer – au-delà du temps et d’une crème hydratante adaptée. Vous pouvez retrouver mes explications détaillées pour cette étape ici.

Pour ne pas succomber à la tentation de bâcler cette étape qui est sans doute la plus importante, je profite de ce temps passé sous la vapeur pour écouter le podcast court de Jen Carrington dont les épisodes font tous une dizaine de minutes (ce qui est idéal).

Un soin visage douceur à la maison - Beauté - Miss Blemish

4ième étape – Masque à l’argile rose

Après le mini-hammam, je rince ma peau à l’eau froide pour reproduire le rituel SPA traditionnel en entier. J’applique ensuite le masque à l’argile rose et aloe vera de Cattier en couche épaisse. L’argile rose s’adresse à toutes les peaux et surtout celles qui sont sensibles. Ce masque tient toutes les promesses faites par sa description à savoir réveiller le teint et apaiser la peau. Ma peau après la pose est claire, lumineuse et douce. Pendant la pose je fais attention qu’il ne sèche pas – sans quoi l’argile assèche la peau – et je le rince délicatement à l’eau tiède après une dizaine de minutes.

Un soin visage douceur à la maison - Beauté - Miss Blemish

5ième étape – Hydratation

Le masque rincé et ma peau séchée en douceur avec une serviette éponge pressée sur mon visage, j’applique ma crème habituelle, la Crème peaux intolérantes d’Avène. Le plus souvent je ne mets que ma crème et aucun topique anti-imperfection que j’utilise dans ma routine quotidienne pour prolonger l’effet douceur et éviter d’agresser ma peau qui peut avoir été sensibilisée par gommage et bain de vapeur.

Un soin visage douceur à la maison - Beauté - Miss Blemish

Et vous, quels sont vos rituels jolie peau ?

Laisser un commentaire - 9

Mes astuces pour espacer ses shampoings


Mes astuces pour espacer ses shampoings - Beauté - Miss Blemish

Les premiers beaux jours riment souvent pour moi avec anarchie capillaire passagère. Ce n’est souvent que l’histoire d’une semaine ou deux pour retrouver mes marques et de beaux cheveux mais ce passage à vide n’est jamais agréable et a souvent été le théâtre d’erreurs dans sa gestion – bonjour shampoings abrasifs et soins décapants… Dans cet article j’ai donc rassemblé toutes les astuces que j’ai trouvées au fil du temps pour prolonger la durée de vie de mes lavages, troquer la tentation d’utiliser des produits astringents pour une bonne dose de douceur et ainsi préserver (un peu) mes cheveux. J’espère de tout coeur qu’elles pourront vous aider à naviguer sereinement dans cette période de transition avant l’été !

mes astuces pour espacer ses shampoings

Utiliser des shampoings doux

Lorsque l’on a tendance à avoir les cheveux gras ou lorsque l’intervalle entre deux shampoings se raccourcit – comme c’est souvent le cas aux premiers vrais beaux jours – on a tendance à remettre en question la propreté de ses cheveux et à vouloir utiliser des produits plus abrasifs et astringents. C’est le même préjugé qui est à l’oeuvre lorsque l’on souffre de problèmes de peau et pourtant bien souvent l’hygiène n’est pas la composante en défaut. Les cheveux qui ont tendance à graisser – comme les peaux à problèmes – ont autant besoin de douceur et d’être nourris que les autres car un cuir chevelu qui produit du sébum en excès a bien plus besoin d’être régulé qu’agressé et les produits utilisés d’être d’autant plus doux que les shampoings sont rapprochés et fréquents. Utiliser des produits astringents peut très rapidement venir nourrir un cercle vicieux où le cuir chevelu agressé produit d’avantage de sébum pour se protéger, où nous renchérissons de produits encore plus puissant et ce en une véritable escalade sans fin. J’ai pu le constater tout récemment sur mes propres cheveux : c’est un bain d’huile et le retour de mon shampoing nourrissant qui ont fait la peau de ce surplus de sébum de début de printemps et qui m’ont permis de retrouver l’espace habituel entre mes shampoings.

Mes astuces pour espacer ses shampoings - Beauté - Miss Blemish

Continuer à nourrir ses cheveux

À l’aide de masques adaptés (cheveux colorés, secs, abîmés, fragiles, sensibles…) qui – appliqués sur les longueurs et les pointes – aident à démêler, nourrir et protéger nos cheveux tout en permettant de les garder beaux plus longtemps entre deux coupes. Au-delà des masques, j’aime utiliser après chaque séchage huiles sèches et sérum dont je dépose 1 petite noisette – de l’un ou de l’autre – préalablement chauffée entre mes mains sur les longueurs en insistant bien sur les pointes. Pour que la répartition du produit soit la plus uniforme possible, je recoiffe mes cheveux immédiatement après. Cela permet d’enlever et répartir l’éventuel excédent mais aussi de diminuer les frisottis des cheveux sur lesquels aucun produit n’a été directement appliqué. Cette astuce me permet d’avoir de jolis cheveux immédiatement après séchage là où sans elle ils sont souvent difficiles à coiffer, électriques et frisottants.

Limiter le nombre de produits utilisés

S’il faut de la douceur à nos cheveux même à tendance grasse, il ne faut pas tomber dans l’extrême inverse d’utiliser des produits trop nombreux dans nos routines jusqu’à les surcharger. Aujourd’hui où il y a beaucoup d’options possibles et de produits disponibles, la tentation est grande de superposer les couches de produits. Si vous avez plus de produits fétiches que vos cheveux peuvent n’en supporter : alternez-les ! En plus de les alléger cela potentialise leur effet car les cheveux n’ont ainsi pas le temps de s’y habituer – cette astuce ne vaut bien sûr pas pour les cures comme celle que je vous présentais la dernière fois.

Mes astuces pour espacer ses shampoings - Beauté - Miss Blemish

Sécher complètement ses cheveux

La poussière, les résidus et projections qui peuvent se trouver dans l’atmosphère se laissent piéger plus facilement par des cheveux mouillés que secs. Sécher complètement ses cheveux est donc un moyen simple et efficace de profiter de tout l’effet de ses shampoings. Pour être sûre qu’ils soient parfaitement secs, je fais une pause vers la fin de mon séchage pour les coiffer ce qui me permet bien souvent de m’apercevoir qu’il reste encore quelques cheveux mouillés au milieu de mes cheveux bien secs.

Préférer les températures basses de son sèche cheveux

Les températures hautes du sèche cheveux, si elles semblent plus efficaces, ont en fait de nombreux désavantages. Elles agressent cheveux et cuir chevelu – favorisant ainsi la production de sébum – et les cheveux étant chauds voire même brûlants après utilisation, masquent des cheveux encore humides en vérité. Avec l’été, l’utilisation des températures basses du sèche cheveux est plus agréable et la transition plus facile si vous aviez l’habitude d’utiliser de l’air chaud pour sécher vos cheveux. De plus ces températures rendent plus facile le séchage complet des cheveux en ne masquant pas les cheveux humides derrière une pellicule de chaleur.

Mes astuces pour espacer ses shampoings - Beauté - Miss Blemish

Brosser ses cheveux tous les jours

Ce petit geste tout simple que j’ai mis longtemps à adopter permet de répartir uniformément le sébum naturellement produit par le cuir chevelu et de retarder l’apparition de racines grasses.

2 pièges à éviter

  • Dormir les cheveux attachés : Si cela n’accélère pas la production du sébum, cela le « concentre » plus facilement aux racines. De plus la plupart des élastiques abîment le cheveu en le fragilisant lorsqu’ils ne le cassent pas tout à fait.
  • Les séances de sport-cardio le 1er jour post-shampoing : J’essaye de préférer le jour où je dois laver mes cheveux pour faire ce genre de séances intensives. La transpiration ayant tendance à ne pas s’arrêter aux frontières de notre cuir chevelu, ils regraissent bien plus vite lorsque l’on ne fait pas attention à ce paramètre…

Mes astuces pour espacer ses shampoings - Beauté - Miss Blemish

Et vous, de chouettes astuces pour espacer vos shampoings ?

Laisser un commentaire - 18