Sans Gluten

Gâteau moelleux aux pommes sans gluten


Gâteau moelleux aux pommes sans gluten | Recettes d'automne - Slow living - Miss Blemish

Sur ce coin de bureau où s’empilent pêle-mêle douces lectures et notes griffonnées s’est glissé – novembre – ce livre écru* racontant tout bas la douceur comme la chérissent, la recherchent et la créent, les Danois. Il m’a accompagnée (presque) tous les soirs de novembre distillant de la douceur sur l’heure qui clôture la journée. Tous les ingrédients listés, entre milles anecdotes que j’ai aimé découvrir et qui souvent m’ont faite sourire, n’ont rien qui puisse étonner et je crois même que tous, nous les avons au moins un jour expérimentés. Mais s’ils n’ont rien d’étonnant, c’est l’attention toute particulière qui leur est portée qui – je crois – rend à chacun de ces gestes son potentiel d’apaisement intrinsèque, si discret, fragile et volatil qu’il est facile de l’égarer dans nos vies pressées. C’est l’un des apprentissages au coeur de la pleine conscience, jamais complètement ni définitivement acquis, de se laisser aller pleinement à l’instant présent et à ses milles détails discrets qui se fondent dans l’arrière-plan souvent là où pourtant ils sont porteurs de sourires et doux moments.

Je vous propose donc aujourd’hui un doux goûter d’automne autour duquel rassembler une poignée de ceux que vous aimez après une balade dans l’air froid et sec de décembre. Un gâteau moelleux qui aura parfumé toutes les pièces avant d’enfin vous régaler, du thé légèrement épicé pour se réchauffer et pourquoi pas déjà, ouvrant l’avent, quelques chants de Noël vite relégués au second plan d’une discussion enjouée. Vous venez ? 

* Le livre du Hygge, mieux vivre la méthode danoise par Meik Wiking

Gâteau moelleux aux pommes sans gluten | Recettes d'automne - Slow living - Miss Blemish

Gâteau moelleux aux pommes sans gluten | la recette

Ingrédients

2 cups de farine de riz complet
1 c.à.c de bicarbonate
1 c.à.c de levure chimique
2 cups de compote de pommes moulinée *
3 oeufs
1/3 de cup d’huile végétale neutre (type Isio 4)
De la cannelle
1 yaourt au soja

* Pour ma compote de pomme : j’ai fait cuire 4 pommes bio coupées en petits morceaux avec un peu d’eau pendant une quinzaine de minutes. Une fois cuite et moulinée, je l’ai sucrée avec une grosse cuillère à soupe de gelée de coings maison et rajouté 1/2 jus de citron

Gâteau moelleux aux pommes sans gluten | Recettes d'automne - Slow living - Miss BlemishGâteau moelleux aux pommes sans gluten | Recettes d'automne - Slow living - Miss Blemish

Préparation

1. Verser tous les ingrédients dans un saladier et les mélanger à l’aide d’un fouet jusqu’à obtenir une pâte lisse et crémeuse.

2. Tapisser le fond d’un moule à gâteau de papier sulfurisé et graisser légèrement le bord à l’aide d’une peu d’huile végétale (j’en utilise un dont le bord est amovible ainsi je n’ai qu’à coincer la feuille de papier sulfurisé entre le bord et le fond)

3. Verser la pâte dans le moule et enfourner à 150°C chaleur tournante jusqu’à ce que le dessus du gâteau soit doré et qu’une pointe de couteau enfoncée en son centre ressorte sèche (environ 30 à 40 minutes).

4. Pour éviter d’utiliser du papier aluminium ou du film élastique pour le conserver, je le place sous un saladier retourné.

Gâteau moelleux aux pommes sans gluten | Recettes d'automne - Slow living - Miss BlemishGâteau moelleux aux pommes sans gluten | Recettes d'automne - Slow living - Miss Blemish

Et vous, quelles sont vos recettes d’automne fétiches ?

Laisser un commentaire - 10

Pancakes banane-cannelle sans gluten | Recettes d’automne


Les pancakes banane-cannelle sans gluten | Recettes d'automne - Miss Blemish

Année après année, les moments passés en cuisine gardent cette douceur qui arrive à effacer – le temps d’une recette à préparer – les plus grands doutes, les plus grandes peurs. Il y a la liste des ingrédients soigneusement consignée sur un bout de papier déchiré ou murmurée par coeur, le ballet des portes de placards-tiroirs et le bruit léger-étouffé du fouet à pâtisserie contre le froid de l’acier. Avec l’automne – plaids, pantoufles et bouillottes à nouveau tout à portée – nous avons retrouvé les petits-déjeuners douceur du week-end qui commencent sur la pointe des pieds et se régalent de pancakes, gaufres ou porridge partagés.

De garder ainsi pour chaque saison – comme j’ai vu le faire avant moi mon arrière-grand-mère, ma grand-mère et ma maman – des rendez-vous délicieux qui ne se connaissent que ces mois-là, je crois que j’en ai appris à aimer chaque temps particulier de l’année et de les attendre tous avec la même impatience. L’automne et ses marrons chauds, son orange, ses noix mêlées de miel et de cannelle, l’hiver-pannetone, rissoles et couronne des rois sucre-safran, le printemps-beignets-plats « merveilles » fraises et framboisiers, l’été et ses tartes abricot-pâte sablée. Puisqu’il paraît que la nature répond à chaque saison à nos besoins particuliers, je m’en fais depuis quelques années une nouvelle mission de mieux l’écouter en laissant à chaque mois, fruits et légumes qui lui sont dédiés. A tel point – vous me direz si l’idée vous plaît – que commence à naître l’envie de réorganiser le sommaire de la catégorie cuisine ici pour ne laisser comme indication pour chaque sous-partie qu’une saison.

Cette nouvelle version de pancakes – avec de la banane et de la cannelle dedans – est terriblement délicieuse et sera celle sans aucun doute qui nous accompagnera jusqu’à la fin de l’automne. Moelleux à souhait et parfumés, j’adore le fait qu’ils puissent se manger aussi bien avec que sans aucun accompagnement. Des pancakes qui se suffisent à eux-mêmes, que demander de mieux lorsque l’on est sujet aux petits-creux ?

Les pancakes banane-cannelle sans gluten | Recettes d'automne - Miss Blemish

pancakes banane-cannelle sans gluten | La recette

Ingrédients

310g de farine de riz complet
1 pincée de sel
2 c.à.s de sucre roux complet
1/2 c.à.c de levure chimique sans gluten
1/2 c.à.c de bicarbonate
2 oeufs
450mL de lait d’amande sans sucre ajoutés
2 c.à.s d’huile au goût neutre (type Isio 4)
1 banane bien mûre
1 c.à.s de cannelle (à ajuster selon vos goûts)

Les pancakes banane-cannelle sans gluten | Recettes d'automne - Miss BlemishPréparation

1. Mélanger tous les ingrédients secs dans un saladier et creuser une fontaine.

2. Verser le lait d’amande, l’huile et les 2 oeufs légèrement battus dans la fontaine.

3. Ecraser la banane à la fourchette et la rajouter au mélange

4. A l’aide d’un fouet, mélanger jusqu’à ce que toute la farine soit incorporée et arrêter de mélanger immédiatement. La pâte doit rester grumeleuse.

5. Faire chauffer une poêle sur feu doux, verser une petite louche de pâte. La laisser s’étaler, elle formera naturellement un cercle.

6. Des bulles se forment à la surface du pancake, lorsqu’elles commencent à éclore c’est qu’il est temps de retourner le pancake.

7. Saupoudrer de sucre glace et déguster avec du sirop d’érable, des noix, de la confiture, un yaourt, du chocolat…

Les pancakes banane-cannelle sans gluten | Recettes d'automne - Miss Blemish

ET vous, quelles sont vos recettes d’automne préférées ?

Laisser un commentaire - 9

Mes alliés Batch cooking | Les currys


Mes alliés Batch cooking | Les currys - Cuisine saine et gourmande - Miss Blemish

Les currys font partie depuis longtemps de mes plats préférés tant à manger qu’à préparer. Faciles, rapides, complets, extrêmement variés et presqu’impossibles à rater, j’adore la liberté qu’ils me laissent d’y incorporer mes ingrédients fétiches du moment et de toujours les marier de façon si gourmande. C’est donc très naturellement qu’ils sont devenus un allié de choix pour mes sessions batch cooking (je vous explique tout de cette technique qui consiste à préparer tous ses repas de la semaine en une seule fois dans cet article avec plein d’astuces et de conseils pour vous aider à vous lancer).

Dans cet article, je vous emmène dans les coulisses de la préparation de ce plat très simple avec ma recette de base -et le détail de chaque étape pour que vous puissiez ensuite l’adapter à tous les types d’ingrédients selon vos envies/besoins du moment – et mes recettes et déclinaisons préférées.

La recette de base

Trois parties : les féculents, les légumineuses et les légumes-viandes-fruits-sauce

Pour les féculents et les légumineuses

Je fais cuire mes féculents ensemble et mes légumineuses ensemble que je réserve. Je profite d’ailleurs souvent de leur temps de cuisson pour préparer le reste du plat en même temps ce qui m’en fait gagner énormément !

Pour la partie légumes-viandes-sauce

Si mon curry ne contient que de la viande, je sale ma poêle légèrement et la fais chauffer sur feu moyen avant d’y déposer ma viande émincée. Je couvre pour qu’elle cuise en douceur à la vapeur ce qui conserve tout son moelleux.

Si mon curry contient des légumes, je fais chauffer un peu d’huile d’olive sur feu moyen avec une échalote émincée. Une fois dorée, je rajoute mes légumes +/- viandes émincés très finement pour faciliter leur cuisson et gagner du temps. Comme précédemment je recouvre pour laisser cuire à la vapeur. Une fois les légumes translucides (« assomés »), je retire le couvercle pour qu’ils terminent de réduire et dorer.

Si mon curry contient des fruits de mer précédemment congelés, je les décongèle (souvent au micro-onde) puis les égoutte et ne les incorpore au curry qu’une fois la sauce prête.

Si mon curry contient du poisson, je le fais cuire au préalable au four ou à la vapeur au micro-onde puis je l’ajoute aux légumes avant de faire la sauce ou directement à la sauce.

La sauce (classique)

La sauce classique de mes currys se compose de lait de coco (500mL ou 1L selon le nombre d’ingrédients différents du curry de manière à ce qu’il y ait toujours beaucoup de sauce), de curry, de massalé et de sel/poivre. Je rajoute le lait de coco et les épices à la préparation (viande, légumes ou poisson à l’exception des fruits de mer que je ne rajoute qu’une fois la sauce prête pour éviter une cuisson trop longue qui les rendrait caoutchouteux) puis je laisse mijoter sur feu doux jusqu’à ce qu’elle prenne une consistance crémeuse. Je la goûte à ce moment-là pour éventuellement ajuster l’assaisonnement – au début vous verrez on hésite à ajouter suffisamment d’épices donc on arrive à la bonne saveur en plusieurs fois.

L’assemblage

Une fois toutes les parties préparées, je les mélange ensemble dans un grand plat, le plus souvent un tupperware en verre que je réserve au frigo pour mes repas de la semaine. Le curry se conserve très bien plusieurs jours et ce sans perdre en saveur (je vous renvoie à mon article sur les bases du batch cooking chapitre « conservation »).

Mes alliés Batch cooking | Les currys - Cuisine saine et gourmande - Miss Blemish

La sauce inspirée du butter chicken indien

C’est une combinaison que j’ai découverte tout récemment. Pour cette version j’ajoute aux ingrédients de la sauce classique autant de sauce tomate que de lait de coco. Leur mélange permet de se passer de la phase « d’épaississement » de la sauce, à peine mélangés la sauce est déjà prête à être mangée telle quelle. Plus encore, cette sauce se marie à merveille avec le parmesan dont je parsème tous les currys (sauf aux fruits de mer/poisson) qui la comprennent. Et croyez moi ce petit détail supplémentaire les rend vraiment délicieux.

Quelques-unes de mes combinaisons préférées

Poulet + riz + sauce curry classique + ananas

Poulet + riz + sauce curry classique + noix accompagnés en séparé de courgettes revenues avec poêle avec de l’huile d’olive, de l’ail et du curry

Riz + lentilles vertes + 1 courgette + 2 poivrons + 1 brocolis + sauce curry façon butter chicken servi avec du parmesan

Riz + sauce curry classique + poivron jaune + poivron vert + courgettes + pois chiches

Sauce curry classique + pois chiches + courgettes sur des pommes de terres sautées/rôties au curry

Mes alliés Batch cooking | Les currys - Cuisine saine et gourmande - Miss Blemish

Un curry-soupe façon minestrone

Ingrédients

500mL de lait de coco
Un peu de bouillon de poulet
Pommes de terre
Lentilles
Pois chiches

Préparation

1. Faire cuire pomme de terre, lentilles et pois chiches à la cocotte minute.
2. Une fois cuits, couper les pommes de terre grossièrement
3. Dans un récipient mélanger sur feu doux lait de coco, sel, poivre, curry et massalé et mélanger jusqu’à ce que les épices y soient dissoutes.
4. Ajouter la sauce aux pommes de terre coupées, lentilles et pois chiches et compléter avec du bouillon de poulet jusqu’à obtenir la quantité de liquide voulue. C’est prêt !

Mes alliés Batch cooking | Les currys - Cuisine saine et gourmande - Miss Blemish

Et vous, déjà adeptes du batch cooking et des currys ? 

Laisser un commentaire - 3