CUISINER

Thé glacé maison | Thé vert, mangue, citron vert et menthe


The glace maison | The vert, mangue, citron vert et menthe - Recette - Miss Blemish

Les températures très hautes depuis le début du mois de juillet m’ont donné envie de me pencher sur la confection de thé glacé maison parfumé. Inspirée par les nombreuses citronnades, limonades et thés glacés maison goûtés dans les petits cafés testés avec l’amoureux à Paris comme pendant nos vacances  je me suis donc essayée à reproduire certaines combinaisons pour trouver mes préférées. Et à ce défit j’ai ajouté celui de faire survivre un plan de menthe* acheté pour les en parfumer.

Cela m’a pris une semaine d’essais pour trouver le bon dosage et le juste milieu entre les saveurs que j’avais envie de marier entre elles. J’ai donc deux très chouettes versions à vous proposer aujourd’hui en espérant qu’elles vous accompagneront avec douceur pendant les journées les plus chaudes de l’été.

* Si vous vous retrouvez dans ce challenge, je vous conseille cet article de Victoria qui est plein de bons conseils (et à fait survivre jusque là mon petit plant de menthe)

The glace maison | The vert, mangue, citron vert et menthe - Recette - Miss Blemish

Thé vert mangue, citron, menthe

Ingrédients

Thé vert aromatisé à la mangue*
1 citron vert
1 tige de menthe
1 litre d’eau bouillante
1 bouteille en verre

* j’utilise l’un de mes thés verts préférés, « L’oriental » de Coffea que les parents de l’amoureux m’ont offert il y a deux ans pour Noël. Je vous le conseille également pour vos matins d’été si comme moi vous préférez un thé au goût plus léger l’été que le Earl Grey/thés noirs que je bois plus facilement à la saison froide.

Préparation

1. Mettre à bouillir l’eau. J’en fais souvent bouillir un peu plus qu’il n’en faut pour remplir ma bouteille en verre car j’aime bien l’ébouillanter avant de m’en servir pour être sûre qu’elle soit bien propre.
2. Dans une théière laisser infuser le thé jusqu’à ce que l’eau soit parfumée. Ne l’oubliez pas cependant, en particulier pour « L’oriental » car lorsqu’il est trop fortement infusé l’amertume prend le pas sur le goût de la mangue – et c’est vraiment dommage car ce thé est délicieux. Retirer la boule à thé et laisser refroidir.
3. Pendant que le thé refroidit, couper un citron vert bio préalablement lavé/brossé sous l’eau en deux. Presser l’une des moitiés pour en extraire le jus et le verser dans la bouteille en verre. Couper deux rondelles sur l’autre moitié non touchée et les glisser dans la bouteille en verre vide puis la refermer. Les rondelles de citron vert vont parfumer la bouteille pendant que le thé refroidit à côté. Je trouve que procéder ainsi donne un goût de citron plus prononcé que lorsqu’il est directement plongé dans l’eau.
4. Une fois que le thé a refroidi, le verser sur les rondelles de citron et ajouter les feuilles de menthe rincées à l’eau et détachées de leur tige.
5. Réserver au frais.

The glace maison | The vert, mangue, citron vert et menthe - Recette - Miss BlemishThe glace maison | The vert, mangue, citron vert et menthe - Recette - Miss Blemish

Thé vert mangue et menthe

Ingredients

Thé vert – nature ou aromatisé à la mangue
1 tige de menthe fraîche
1 L d’eau bouillante
1 bouteille en verre

Préparation

1. Mettre à bouillir l’eau. J’en fais souvent bouillir un peu plus qu’il n’en faut pour remplir ma bouteille en verre car j’aime bien l’ébouillanter avant de m’en servir pour être sûre qu’elle soit bien propre.
2. Dans une théière laisser infuser le thé jusqu’à ce que l’eau soit parfumée. Ne l’oubliez pas cependant, en particulier pour « L’oriental » car lorsqu’il est trop fortement infusé l’amertume prend le pas sur le goût de la mangue – et c’est vraiment dommage car ce thé est délicieux. Retirer la boule à thé et laisser refroidir.
3. Une fois que le thé a refroidi, le verser dans la bouteille en verre et ajouter les feuilles de menthe rincées à l’eau et détachées de leur tige.
4. Réserver au frais.

Je prépare souvent ma bouteille de thé glacé la veille pour qu’il ait le temps de se parfumer suffisamment tout comme d’être bien frais. Et je le bois dans la journée qui suit.

The glace maison | The vert, mangue, citron vert et menthe - Recette - Miss Blemish

Et le sucre ?

J’aime beaucoup boire mon thé glacé maison sans ajouter de sucre. Je n’aime pas le goût sirupeux qu’ajoute le sucre à ces deux mélanges mais je sais que l’amoureux en raffole. Si vous aussi vous le préférez sucré vous pouvez ajouter un peu de miel à votre thé encore chaud pour qu’il se dissolve bien ou un peu de sirop d’agave directement dans votre verre avant de boire votre thé glacé.

Et si vous aimez les thés glacés sucrés aux fruits, vous pouvez retrouver cette recette de thé glacé aux pêches façon Iced tea qui est délicieuse chez Noemi (testée et approuvée ce matin même) !

The glace maison | The vert, mangue, citron vert et menthe - Recette - Miss Blemish

Et vous, quelles sont vos recettes préférées de thé glacé maison ?

Laisser un commentaire - 2

Burger bowl, le burger sans gluten


Burger bowl sans gluten 2

Si les bowls sont à la mode, celui-ci m’a été soufflé par l’un de ces oublis qui forcent la main à la créativité lorsque – dimanche matin – la douceur piégeuse des draps n’autorise pas d’escapade jusqu’au supermarché d’en bas. Puisqu’il n’y avait pas de buns dans mes placards pour accueillir tout ce dont je voulais garnir mes burgers maisons, c’est un bol qui a accueilli pommes de terre sautées à l’huile d’olive – en lieu et place des frites industrielles riches en gluten – mozzarrella, ketchup bio, steack haché, guacamole maison et bacon croustillant.

Testée ce week-end, cette recette a l’avantage de garder tout le délicieux des burgers que l’on aime tant dévorer avec l’amoureux, d’être sans gluten, moins riche en graisses saturées, rapide et simple à préparer – parfaite lorsque l’on veut se régaler sans passer des heures en cuisine – et surtout moins copieuse du fait du pain enlevé – détail qui a toute son importance lorsque l’on aime se régaler de montagnes de pancakes au petit-déjeuner… Je vous laisse avec la recette en espérant que celle-ci vous inspirera et vous régalera ! N’hésitez pas à la décliner et m’envoyer à votre tour vos combinaisons préférées !

Burger bowl, le burger sans gluten - Cuisine saine - Miss Blemish

ingrédients – Pour 1 burger bowl

2 pommes de terre
1 steack
1/2 avocat
3 tranches de poitrine de porc
1/2 boule de mozzarrela
Ketchup
Sel
Épices à guacamole
Huile d’olive

Burger bowl, le burger sans gluten - Cuisine saine - Miss Blemish

Préparation

1. Dans une casserole, mettre à chauffer sur feu doux 1 c.à.s d’huile d’olive. Éplucher les pommes de terre et les couper en dés. Les verser dans l’huile d’olive chaude, remuer et couvrir pour les laisser cuire à l’étouffée. Baisser le feu pour qu’elles ne brûlent pas.

2. Couper la mozzarella en fines tranches. Réserver.

3. Couper l’avocat en dés. L’écraser à la fourchette. Ajouter les épices à guacamole et mélanger. Réserver.

4. Dans une casserole sur feu moyen, déposer les tranches de poitrine. Les faire cuire des deux côtés jusqu’à ce qu’elles soient dorées (le bacon sera d’autant plus croustillant). Réserver.

5. Dans la même casserole que celle ayant servi pour le bacon, déposer le steack haché et le laisser cuire doucement jusqu’au degré de cuisson voulu.

6. Montage : Au fond du bol, verser les pommes de terre rôties. Placer les tranches de mozzarrella sur elles et verser du ketchup. Ajouter le steack, puis le guacamole et enfin les tranches de bacon. Votre burger bowl est prêt ! Vous pouvez l’accompagner d’une salade composée salade mêlée – tomates cerises – avocat, c’est un vrai délice !

Burger bowl, le burger sans gluten - Cuisine saine - Miss BlemishBurger bowl, le burger sans gluten - Cuisine saine - Miss Blemish

Psssst ! La semaine dernière j’apprenais une très chouette nouvelle : les articles du blog trouveront bientôt leur place dans la timeline de Spritzi au sein d’une toute nouvelle catégorie Food qui verra le jour très très bientôt ! 

Et vous, quelles sont vos recettes régressives préférées ?

Laisser un commentaire - 3

Salade italienne post Yoga


salade italienne post yoga 5

Lorsque je sors de mon cours de Yoga hebdommadaire comme d’une courte session via les très chouettes vidéos d’Adrienne, j’ai généralement peu faim. Si cet hiver je me tournais vers un grand bol de soupe, les températures qui radoucissent me font ré-incorporer lentement à mes sessions de batch cooking les salades composées colorées pleines de saveurs complémentaires qui m’ont tant manqué durant la saison froide.

Cette salade italienne a accompagné ma reprise du Yoga cette semaine après deux semaines d’arrêt riches en sourires, trajets, balades longues longues longues, montagnes russes et matelas posés à même le sol – l’appartement transformé en une joyeuse auberge espagnole – mais très pauvres en temps tourné vers soi. Et c’était doux et souriant de vivre un temps dans l’ébullition permanente, au milieu des imprévus joyeux dans lesquels chaque jour trouvait son petit air de fête. Les jours comptés ont fait naître l’urgence de faire corps avec le sentiment d’assez et c’était désarmant de s’essayer à être, tout simplement, sans guide extérieur, sans impératifs ni horaires décidés. Désarmant de laisser aller tout ce à quoi ce temps n’était pas dédié pendant que nous étions autre chose. Désarmant d’assumer pleinement le présent et tout ce qui ne rentrerait pas cette fois-ci dedans. Et comme s’il fallait abandonner Avril et ce poids dont il s’était lesté d’être « le dernier », ce n’est vraiment que le 1er mai que j’ai réussi à faire corps avec ce temps compté pour vraiment – le temps d’une journée – en profiter.

J’ai donc repris ce lundi après les tourbillons le chemin du petit studio de Yoga lumineux aux murs blanc et sol tressé où j’ai trouvé mes habitudes au fil des semaines et des cours partagés. Après les longues pauses mon corps tiraille souvent un peu plus que d’habitude – mes muscles encotonnés – mais de ces sessions de reprise je sors toujours infiniment plus légère qu’après aucune autre. Et j’adore cet effet ON/OFF qu’ont ces sessions-là d’être aussi difficiles que rassérénantes. Le changement s’opère dès le cours suivant dans lequel déjà vient se fondre au creux une idée d’entretien, de maintien et de vertige des progrès trop grands qui murmurent la peur, au moindre cours oublié, de voir perdue toute mon avancée. Cette peur qui creuse l’écart entre l’arrêt et la reprise et participe aussi à ces grandes bouffées d’air frais lorsque mes pieds trouvent à nouveau leur place sur mon tapis violet. 

Toutes ces réflexions en vrac partagées, je vous laisse avec la recette de cette salade colorée qui est ma préférée après les cours mouvementés.

Salade italienne post Yoga 6

Ingrédients

Sauce
Moutarde
1 c.à.s d’huile d’olive
1 c.à.s de velour balsamique
Arôme maggi

Tomates cerises
1 boule de mozzarrella
Roquette
Parmesan grossierement coupé
Pignons de pin
1 c.à.s de pesto (disponible à l’appartement Sezane)

Préparation

1. Dans un petit bol, mélanger les ingrédients de la sauce. Verser la sauce au fond du récipient qui contiendra votre salade.

2. Couper tomates, mozzarella et parmesan grossierement. Ajouter successivement tomates, mozzarella, roquette puis parmesan au récipient dans cet ordre (pour éviter que la sauce ne cuise la salade)

3. Ajouter sur le dessus pesto et pignons de pain. Fermer le récipient et le glisser dans votre sac de yoga.

salade italienne post yoga 4Et vous, quels sont vos plats préférés après le sport ?

Laisser un commentaire - 5