CUISINER

Tomates, mozzarella, aubergines, une tarte à l’italienne


Tarte italienne tomates mozzarella aubergines 1

Il y a toujours ce moment d’incertitude, avant la première bouchée… De douces odeurs de cuisine nimbent la maison depuis de longues minutes déjà, le plan de travail débarrassé des dernières traces de farine et d’eau n’est plus encombré que d’un solitaire dessous de plat en liège. Les épices parfument jusqu’à mes cheveux, de l’air chaud échappé d’un four ouvert pour surveiller, humer, retourner, arroser, il n’en a pas fallu plus. Mmmmmh, tu sens bon l’Italie… Un, deux, trois baisers. Les spatules jouent aux équilibristes pour remplir les assiettes blanches bordées d’une dentelle faite de gracieuses et discrètes courbes. Soupir de soulagement, rien n’a été cassé en route. La table est maintenant recouverte de délices, les saveurs exhalent et chatouillent les narines. Fourchette, couteau, une petite difficulté et la première bouchée.

Il y a cette petite joie qui chemine de l’idée au moment où soigneusement chaque ingrédient se voit choisi, lavé, préparé pour arriver enfin, peut-être, au moment où ce plat choyé est apprécié, savouré, aimé. Parfois même, lors des jours de très grande chance, l’accord des saveurs surpasse ce que l’imagination avait prévu, les yeux s’écarquillent pour finir par se fermer, un sourire sur les lèvres. Pari gagné.

Tarte italienne tomates mozzarella aubergines 12 intro

Cette recette de tarte à l’italienne m’a été inspirée par la tarte tomate-chèvre-miel de La Mouette et une délicieuse pizza goûtée à Ouistreham (Normandie) où la pâte était légèrement sucrée, moelleuse, une fausse pâte à pizza que j’ai trouvée bien plus savoureuse que celle que l’on connaît. Une véritable impie…

Ingrédients (pour 2 tartes individuelles)

  • 2 pâtes brisées (j’aime beaucoup celles de la marque Leader Price)
  • 1 paquet d’aubergines grillées rayon surgelés
  • 2 grosses tomates
  • 2 boules de mozzarella
  • moutarde
  • huile d’olive
  • concentré de tomates
  • basilic frais ou surgelé ciselé
  • sel, poivre

Préparation

Tarte italienne tomates mozzarella aubergines sauce 5

Sauce pour garnir le fond (pour 2 tartes individuelles)

Mélanger 1 c.à.c bombée de moutarde avec 1 c.à.s de concentré de tomate, d’huile d’olive et de basilic. Saler, poivrer, mélanger à nouveau et réserver.

Tarte italienne tomates mozzarella aubergines 2Tarte italienne tomates mozzarella aubergines 3Tarte italienne tomates mozzarella aubergines 4Tarte italienne tomates mozzarella aubergines montage 7

Garniture

Décongeler rapidement au micro-onde vos tranches d’aubergines grillées

Laver les tomates, rincer la mozzarella pour supprimer les dernières traces de l’eau dans laquelle elle a baigné tout au long de sa conservation sous vide.

Découper en tranches fines tomates et mozzarella. Couper en deux ou en trois selon leur taille les tranches d’aubergines grillées.

Tarte italienne tomates mozzarella aubergines montage 8Tarte italienne tomates mozzarella aubergines montage 9Tarte italienne tomates mozzarella aubergines montage 11Tarte italienne tomates mozzarella aubergines montage 10

Montage

Dérouler une pâte brisée sur une surface plane.

Étaler la sauce préparée pour garnir le fond pour former un cercle éloigné de 5 cm du bord de la pâte.

Alterner une tranche de tomate, une tranche de mozzarella et une tranche d’aubergine, jusqu’à former un cercle. Recommencer au centre jusqu’à ce que toute votre sauce préalablement étalée soit recouverte de votre garniture.

Replier la pâte sur votre rosace de fruits et fromage de manière à fermer votre tarte et à faire de jolis (épais et gourmands) bords.

Enfourner à 160°C, chaleur tournante, jusqu’à ce que les bords aient blondi, la mozzarella fondu et la sauce crépité.

Le petit truc en plus ? > Accompagner vos jolies tartes d’une salade de jeunes pousses dans laquelle vous aurez rajouté des tomates cerises coupées en deux.

Régalez-vous !

Tarte italienne tomates mozzarella aubergines 15

Laisser un commentaire - 20

The Perfect Pancakes


Perfect pancakes

De mes voyages j’essaie toujours de rapporter un livre compilant les recettes incontournables du pays qui m’accueille. Cela adoucit mes retours de savoir qu’au creux des bagages je rapporte un peu d’ailleurs, ce peu qui me permettra les jours où l’envie viendra frapper au carreau, de ramener ce petit rien de vacances jusque chez moi. Quelques épices, une poêle bien chaude, souvent il n’en faut pas bien plus.

Je suis partie à New York avec mes parents et mon frère lorsque j’étais encore au lycée. Tous les matins, nous descendions sur Manhattan avenue, coupions à travers les gratte-ciel et rejoignons le petit café-restaurant, Penelope. Murs blancs recouverts de lambris peint, touches bleu ciel, bois d’un brun chaud, ciré et luisant, ventilateurs couleur chocolat et tout au fond un court bar où il semblait toujours y avoir des verres à essuyer ou à remplir de jus d’orange. Assis aux tables, des habitués, les gens du quartier. Dans cette ambiance conviviale et joyeuse où les travailleurs solitaires côtoyaient les amies déjeunant avant de commencer leur journée ou les familles aux petits enfants pépiant, j’ai goûté aux meilleurs petits déjeuners dont il m’ait été donné de me régaler. Des gaufres épaisses à la purée de courge que nous avons plusieurs matins hésité à goûter avant de nous lancer (et combien avons-nous eu raison de le faire !) : loin d’avoir le goût de la courge tel que nous la connaissons – salée et en gratin – elle donne à ces gaufres leur couleur et leur moelleux. Saupoudrées de noix de pécan et de cranberries séchées avant d’être copieusement arrosées de sirop d’érable, l’accord des différentes saveurs touchait à la perfection. Des pancakes parfaitement ronds, justes dorés à la mie moelleuse avec un soupçon de sucre glace et quelques fruits frais – fraises, blueberries et melon d’eau. De gros muffins débordant de leur corset de papier, des toasts fourrés de Nutella et revenus à la poêle, dégoulinant de chocolat au moindre assaut du couteau…

Depuis, trouver la parfaite combinaison pour des pancakes « comme chez Penelope » est devenue la quête de nombreux dimanches matins. Et c’est finalement ma toute dernière tentative « sans gluten » qui m’a permis de trouver le parfait équilibre pour retrouver les pancakes à l’arrondi parfait qui dorent juste ce qu’il faut et reproduisent dans la poêle lors de leur cuisson, exactement ce qui est écrit dans mon livre de recettes – Breakfast par Williams-Sonoma.

Le secret ? La farine de riz.

Perfect pancakes 2

Recette des Perfect Pancakes (just like in USA)

313 g de farine de riz

1 pincée de sel

2 c.à.s de sucre en poudre

1 sachet de levure chimique

430 ml de lait

20 g de beurre fondu

2 œufs légèrement battus 

Perfect pancakes 3

Mélanger tous les ingrédients secs dans un saladier. Creuser une fontaine.

Dans un bol, verser le lait et le beurre coupé en dés. Passer au microonde pour faire fondre le beurre dans le lait. Verser le mélange au creux de la fontaine.

Ajouter les deux œufs légèrement battus (deux coups de fourchette).

A l’aide d’un fouet, mélanger jusqu’à ce que toute la farine soit incorporée et arrêter de mélanger immédiatement. La pâte doit rester grumeleuse.

Faire chauffer une poêle sur feu doux, verser une petite louche de pâte. La laisser s’étaler, elle formera naturellement un cercle.

Des bulles se forment à la surface du pancake, lorsqu’elles commencent à éclore c’est qu’il est temps de retourner le pancake.

Saupoudrer de sucre glace et déguster avec du sirop d’érable, des noix, de la confiture, un yaourt, du chocolat…

Ma combinaison préférée : juste du sirop d’érable. La simplicité a parfois du bon.

Perfect pancakes 4

Laisser un commentaire - 2

Ma parmigiana d’aubergines


parmigiana d'aubergines - Cuisine - Miss Blemish

Presqu’une parmigiana d’aubergines*

Quelques mots d’italien et, déjà, les vacances viennent frapper à la porte : « Melanzane, Melanzana » (des aubergines, une aubergine), ne vous voyez-vous pas déjà à l’ombre de la tonnelle d’une petite maison au crépit couleur terre de Sicile ?

Cette parmigiana d’aubergines était l’un de mes plats préférés il y a quelques étés lorsque je réclamais sans cesse à ma maman de nous en cuisiner. Ainsi, il a accompagné pas mal de barbecues familiaux pour, sans bien savoir pourquoi, tomber dans l’oubli au fil des étés. La semaine dernière cependant, l’envie de dépoussiérer cette recette a pointé le bout de son nez. Ni une ni deux, j’allais chercher tous les ingrédients au petit franprix de ma rue. Un ami de passage chez nous ce week-end plus tard, je préparais cette presque parmigiana d’aubergines sur la base de mes souvenirs un peu flous. Presque parmigiana car, comme son nom l’indique la parmigiana est sensée contenir du parmesan. Dans cette recette point de parmesan mais de la ricotta et de la mozzarella. Cependant, Parmigiana est un mot bien trop chantant pour qu’on ne le mette pas à toutes les sauces.

Plus que de retrouver le goût du gratin d’aubergines de ma maman (à qui j’avais eu la présence d’esprit de demander une fois de m’expliquer le pourquoi du comment), cette parmigiana a réussi à régaler, une simple salade de jeunes pousses pour l’accompagner, l’amoureux et mon meilleur ami. Et réussir à charmer sa table avec un menu exclusivement composé de légumes, ça mérite qu’on s’y attarde deux minutes non ?

Ingrédients (pour un gratin)

Tranches d’aubergines grillées surgelées (pour 4 personnes : regarder les recommandations sur le sachet)

Pourquoi surgelées ? Pour gagner du temps et un vrai gratin moelleux. Les aubergines fraîches rendent trop d’eau à la cuisson. Si vous voulez vous servir d’aubergines fraîches, les trancher en tranches fines de 0.5cm d’épaisseur, les poser sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, les badigeonner d’huile, saupoudrer d’herbes de provence, et laisser sécher au four à 180°C jusqu’à ce que le dessus soit sec.

1 pot de ricotta (environ 200g)

600 ml de coulis de tomates

Sel poivre

Basilic ciselé

Mozzarella (2 petites, ou la mozzarella spéciale cuisine vendue sous forme cylindrique)

parmigiana aubergines 2

Préparation

La ricotta : Dans un petit bol verser la ricotta, du sel, du poivre, du basilic et mélanger. Réserver.

Le coulis de tomates : Dans un petit bol, verser le coulis, du sel, du poivre, du basilic et mélanger. Réserver.

Les aubergines : décongeler les tranches d’aubergine au micro-onde. Réserver.

La mozzarella : découper la mozzarella en tranches fines.

Montage 

Répartir un peu de coulis de tomates au fond du plat

Faire une couche de tranches d’aubergines

Etaler sur les aubergines de la ricotta en couche fine

Recouvrir de coulis de tomates

Répéter jusqu’à épuisement des aubergines.

Une fois le plat rempli, recouvrir le gratin du reste de coulis de tomates puis disposer les tranches de mozzarella sur l’intégralité du dessus du gratin.

Enfourner à 180°C. Dès que la mozzarella est dorée, recouvrir le gratin de papier aluminium et le laisser continuer à cuire doucement une petite heure.

Le truc en plus : préparez votre parmigiana à l’avance. Un gratin est toujours meilleur réchauffé. Pour éviter que le dessus ne brûle, n’oubliez pas de recouvrir votre gratin de papier aluminium avant de le réchauffer.

Il ne vous reste plus qu’à laver une salade et votre repas est prêt.

Et vous, il y avait quoi pour accompagner vos barbecues d’enfance ?

parmigiana aubergines 3         

Laisser un commentaire - 1