CUISINER

Un dessert rose, léger et parfumé pour le 31


Un dessert rose, léger et parfumé pour le 31 - Cuisine - Miss Blemish

 Si, vous aussi, vous arrivez au 31 en rampant, le foie dans une main, l’estomac dans l’autre, rêvant de bon et festif mais de LEGER, ce petit dessert devrait vous plaire ! Exit bûche au beurre, bonjour glace, fruits sucrés-acidulés et accords parfumés en toute subtilité !

Pour ce 31 je voulais un dessert suffisamment léger pour susciter encore l’envie des papilles après un repas gargantuesque (comme ils le sont tous à cette période) mais sans rien abandonner à la gourmandise. Est sorti de ces (intenses) réflexions ce petit dessert tout simple, facile à préparer, testé et approuvé il y a quelques jours (vous aussi, dans vos familles, il n’y a pas UN réveillon mais deux, trois, milles ?). Et je suis officiellement tombée amoureuse de l’accord Rose-Framboise, vous aussi ?

Pour le savoir, suivez la recette !

Un dessert rose, léger et parfumé pour le 31 - Cuisine - Miss Blemish

Ingrédients

Framboises surgelées

Letchis (1 poignée/pers)

Glace Framboise ou letchis (si vous en trouvez)(ou que vous avez la chance d’avoir une sorbetière)

Crème liquide (on en trouve de la spéciale chantilly par ces périodes de fêtes, profitez-en !)

Sucre blanc en poudre

Eau de rose

Préparation

Dans un saladier, à l’aide d’un batteur électrique, montez la crème liquide SEULE en chantilly. (si vous ajoutez le sucre dès le début, elle ne montera jamais)(vraiment jamais)

Une fois la crème épaissie, rajoutez le sucre en pluie (selon votre convenance) et 1 à 2 c.à.c d’eau de rose par petite bouteille de crème utilisée (qui font chacune 33 cL si je ne me trompe pas). L’arôme de rose est TRES VITE écoeurant. Le but est donc d’arômatiser à peine votre chantilly avec l’eau de rose dont le parfum se marie à merveille avec celui des framboises sans en mettre trop. Si vous n’avez pas l’habitude de le manier, commencez par 1c.à.c d’eau de rose, mélangez bien, goûtez et si ce n’est pas suffisant, rajoutez la 2ième c.à.c. et ainsi de suite…

Dégelez vos framboises au micro-onde. Pour qu’elles restent entières, restez vigilants et lancez le micro-onde 10 secondes par 10 secondes en vérifiant entre chaque l’état de vos framboises. Même si elles sont encore un peu fraîche, elles termineront de se mettre à température à l’air libre.

Décortiquez vos letchis et enlevez leurs noyaux.

Dressage

Déposez une jolie boule de glace à la framboise au centre de vos coupes

Tout autour, disposez des letchis

Parsemez ensuite de framboises

Déposez ensuite de la chantilly à la rose au centre de votre coupe sur la glace

Décorez de quelques framboises

Servez immédiatement

Un dessert rose, léger et parfumé pour le 31 - Cuisine - Miss Blemish

 

Je vous souhaite un beau et doux 31

Laisser un commentaire - 2

La tarte aux poires et au chocolat (1)


La tarte aux poires et au chocolat v1 1

 Je fais partie des amoureux du mélange poires-chocolat. Cependant je suis jusqu’à présent restée un peu déçue des desserts que j’ai pu goûter proposant cette association. Comme ce moelleux au chocolat au fond duquel des bouts de poires humides et déformés par la cuisson ont empêché le gâteau de prendre autour d’eux rendant au final la texture étrange et gluante. Si vous êtes comme moi sensibles aux textures, l’accord a beau être parfait, vous ne vous battrez pas pour la dernière part. Il y avait bien les poires cuites dans de l’eau aromatisée à la vanille et à la cannelle puis noyées de chocolat noir fondu avant d’être parsemées d’amandes effilées mais je voulais travailler sur un gâteau. Et de préférence un gâteau qui ne soit pas écoeurant, un gâteau qu’on mange (presque) sans y penser où la part belle soit faite aux deux, à la poire comme au chocolat, sans que l’un n’étouffe l’autre et inversement. J’ai donc repris la recette de ma pâte sablée à laquelle j’ai simplement ajouté des pépites de chocolat au lait me lançant dans la confection d’une tarte aux poires et au chocolat. Je voulais commencer en douceur avec très peu de chocolat et d’arômes pour progressivement me rapprocher de ce qui serait mon accord parfait poires-chocolat. Cette première version, en tourte, a l’avantage d’avoir gardé l’humidité des poires tout en permettant leur pleine cuisson et les pépites glissées dans la pâte d’avoir surpris tous ceux qui y ont goûté. Le seul bémol est l’épaisseur des pépites, limitant la finesse de la pâte au moment de l’étendre.  Mais à quatre heures comme au petit-déjeuner, tiède comme froide, nous nous sommes régalés : premier essai validé !

La tarte aux poires et au chocolat v1 2

Pâte sablée

Versez une quantité généreuse de farine dans votre saladier.
Ajoutez un verre nutella (environ 200g) de sucre roux, une pincée de sel et 125g de poudre d’amande (l’équivalent d’un sachet vahiné). Mélangez.
Ajoutez 100g de beurre sorti quelques minutes avant (attention à ce qu’il ne soit pas trop mou !) coupés en petit cubes. Mélangez le beurre en l’émiettant dans le mélange sec jusqu’à ce que les cubes aient disparu.
Ajoutez un petit pot de crème épaisse et un sachet de pépites de chocolat (noir ou au lait). Travaillez la pâte jusqu’à obtenir une boule. Si vous n’avez personne pour vous rajouter de la farine (les premières fois on a tendance a en mettre trop peu) ne malaxez votre pâte que d’une main pour ne pas en mettre partout en reprenant votre pot de farine ;)
Placez la pâte de votre future tarte tatin au frigo pendant le reste de la préparation de votre tarte, elle sera plus facile à étendre ainsi.

La tarte aux poires et au chocolat v1 3

La tarte

Beurrez un grand plat à tarte généreusement en remontant bien haut sur les bords. Etendez la première moitié de votre pâte et garnissez-en votre plat. Cette pâte peut s’avérer difficile à travailler (pâte sablée et humide oblige). Je vous avais concocté un petit tutoriel pour vous aider à l’étendre plus facilement par ici. Piquez le fond de votre tarte pour éviter qu’il gonfle à la cuisson.

Épluchez vos poires et coupez-les en petits morceaux. Disposez-les sur l’ensemble du fond de tarte. 
Une fois votre tarte généreusement garnie de poires, ressortez l’autre moitié de votre pâte du frigo et étendez-là. Refermez votre tarte en disposant la deuxième moitié de votre pâte sur vos poires. 
Une fois votre pâte posée sur vos poires, repliez les bords pour que pâte du bas et du haut se collent parfaitement. Vous aurez ainsi des bords bien épais, moelleux à souhait et aucune échappatoire pour vos poires.

Enfournez à 160°, votre four sur chaleur tournante. De manière générale, préférez toujours une cuisson douce pour vos tartes. Les fours ont tendance à avoir des chaleurs trop importantes pour leur mode « tarte ».

La tarte aux poires et au chocolat v1 5

 

Bon appétit !

Laisser un commentaire - 1

La délicieuse tarte tatin aux poires


tarte tatin poires enfance

L’appartement est désert et un peu sombre, c’est un jour gris parmi les bleus. Quelques gouttes tombent mollement sur la balustrade de fer forgé. Creuse, elle amplifie leur ouvrage. La tarte tatin aux poires semble porter sur ses minces épaules le poids de justifier l’automne. Les sacs éventrés attendent encore que, délestés de leurs fruits, ils rejoignent leurs compères dans la courte réserve pendue au ballon d’eau chaude. Posées sur le plan de travail, les poires ont de ces courbes pleines qui suffisent à les savoir juteuses bien qu’encore un peu dures. Elles arrivent tout droit de Belgique et elles seront parfaites : suffisamment fermes pour n’en ôter que la mince peau râpeuse et rester belles malgré la cuisson, suffisamment sucrées pour tous nous régaler.
La soirée a le goût des dimanches après midis d’un avant éloigné d’une poignée de pas seulement. Pourtant, c’est déjà l’enfance qui s’invite avec la cassonnade et la cannelle qui viennent garnir le plat beurré. Du thé est prêt quelque part mais les mains sont dans la pâte, enrubannées de crème, de farine, de sucre et d’amande. Ce sont des instants en suspens. Plus rien ne compte alors que les mouvements rendus machinaux par l’habitude des mains qui malaxent. Les pensées affleurent mais n’accrochent pas. C’est un retour au calme dans la tempête, une pause dans le tumulte.

Pâte sablée

Versez une quantité généreuse de farine dans votre saladier.
Ajoutez un verre nutella (environ 200g) de sucre roux, une pincée de sel et 125g de poudre d’amande (l’équivalent d’un sachet vahiné). Mélangez.
Ajoutez 100g de beurre sorti quelques minutes avant (attention à ce qu’il ne soit pas trop mou !) coupés en petit cubes. Mélangez le beurre en l’émiettant dans le mélange sec jusqu’à ce que les cubes aient disparu.
Ajoutez un petit pot de crème épaisse et travaillez la pâte jusqu’à obtenir une boule. Si vous n’avez personne pour vous rajouter de la farine (les premières fois on a tendance a en mettre trop peu) ne malaxez votre pâte que d’une main pour ne pas en mettre partout en reprenant votre pot de farine ;)
Placez la pâte de votre future tarte tatin au frigo pendant le reste de la préparation de votre tarte, elle sera plus facile à étendre ainsi.

La tarte tatin

Beurrez un grand plat à tarte généreusement en remontant bien haut sur les bords.
Versez de la cassonade et de la cannelle au fond de votre plat puis agitez-le gentiment, en mouvement horizontaux pour répartir de façon homogène cassonade et cannelle sur l’ensemble du fond et des bords de votre plat. C’est cette étape qui va faire le caramel à la cannelle qui entourera vos poires une fois la cuisson achevée.
Épluchez vos poires et coupez-les en quartiers. Disposez-les de façon régulière sur l’ensemble du fond de votre plat.
Une fois votre plat à tarte entièrement couvert de poires, ressortez votre pâte du frigo et étendez-là. Cette pâte peut s’avérer difficile à travailler (pâte sablée et humide oblige). Je vous avais concocté un petit tutoriel pour vous aider à l’étendre plus facilement par ici.
Une fois votre pâte posée sur vos poires, repliez les bords pour les faire rentrer dans l’espace entre vos poires et le bord du plat. Vous aurez ainsi des bords bien épais, moelleux à souhait.

tatin poires (pommes)
Note : pour les amoureux de la pâte comme moi, étendez votre pâte grossièrement et gardez-la toute entière pour une seule et même tarte. Votre tarte tatin n’en sera que plus épaisse et moelleuse.

Enfournez à 160°, votre four sur chaleur tournante. De manière générale, préférez toujours une cuisson douce pour vos tartes. Les fours ont tendance à avoir des chaleurs importantes pour leur mode « tarte ». Il en résulte pour les tartes classiques des fruits brûlés sur leur dessus et une pâte pas assez cuite et inversement pour les tartes tatin. Une fois la pâte légèrement dorée (et certainement un peu de votre délicieux caramel de cannelle et de cassonade bullant sur les bords), sortez votre tarte du four et laissez la refroidir. Avant de servir, posez un plat ou une assiette plus grand que votre plat à tarte sur celui-ci, saisissez fermement le tout et retournez votre plat à tarte sur l’assiette pour remettre votre tarte « à l’endroit » (sans quoi tous vos efforts pour ranger soigneusement vos fruits ne seront pas reconnus)(mais surtout pour que vos fruits ne restent pas collés au fond au moment du service).

Servez vos parts tièdes avec une boule de glace vanille et souriez, vous avez sous les yeux le meilleur de l’automne.

Régalez-vous !

tarte tatin poires

Laisser un commentaire - 0