Mes plats complets

Mes plats complets – Le chili con carne


Chili con carne 1

Dans ma cuisine les derniers fruits et légumes d’été sont au coude à coude avec mes premières envies de chaud et d’épices charriées par la pluie et le gris revenus par ici. J’alterne ainsi des semaines de coocooning culinaire plein de saveurs douces et chaudes avec des semaines teintées de réminiscences d’été. Mon inventivité s’en voit donc décuplée et c’est une jolie série de plats complets pour régaler vos midis de semaines chargées qui va nous accompagner onglet cuisine pour les prochaines semaines. Aujourd’hui je vous propose une recette 100% coocooning avec un chili con carne simple et rapide à réaliser avec juste ce qu’il faut d’épices pour les apprécier sans avoir les papilles complètement brûlées ! Ah et puisque l’on parle de ça, saviez vous que si le piment donne une sensation de chaud et la menthe de froid c’est en partie une question de conformation moléculaire ? Les molécules du piment ont une forme compatible avec les récepteurs qui reconnaissent l’information « chaud » – de même pour la menthe avec les récepteurs de l’information « froid » – et donc nos récepteurs s’emmêlent les pinceaux et nous procurent des sensations « faussées ». C’est bien évidemment très schématique mais cette anecdote de cours m’avait faite sourire, j’espère que vous aussi :)

*

Edit : Pour réussir à manger équilibré chaque midi de semaine, je prépare un grand plat complet une fois par semaine que je répartis dans cinq récipients, un pour chaque midi du lundi au vendredi. Ce sont ces recettes faciles à réaliser, savoureuses et complètes que j’ai envie de partager avec vous dans cette nouvelle rubrique « Mes plats complets ». Je parle un peu plus avant de ce mode d’organisation et du pourquoi du comment dans l’article Ma moussaka au boeuf 

Chili con carne 2

Ingrédients

1 échalote
500 g de viande de boeuf hachée
500g de coulis de tomate
1 sachet d’épices spécial tacos
1 grande boîte d’haricots rouges
Du riz complet – 60 g par portion environ

Préparation

1. Dans une poêle faire chauffer un peu d’huile d’olive sur feu doux et y verser l’échalote finement coupée.
2. Ajouter la viande hachée et laisser cuire longtemps jusqu’à ce qu’elle brunisse entièrement.
3. Une fois la viande cuite, ajouter le coulis de tomate et le sachet d’épices.
4. Égoutter et rincer avec soin les haricots rouge puis les ajouter à la préparation. Laisser cuire cinq minutes puis retirer du feu.

J’achète toujours pour préparer mon chili con carne un assortiment spécial tacos/fajitas/burritos pour récupérer le sachet d’épices. Comme dans ma famille il n’y a jamais assez de fajitas, je rachète un deuxième kit complet pour une soirée fajitas le week-end suivant. Ainsi rien n’est perdu !

Chili con carne 3

Et vous, des plats complets qui vous aident à jongler entre équilibre et midis pressés ?

Laisser un commentaire - 12

Ma moussaka au boeuf


Ma moussaka au boeuf - Cuisine - Miss Blemish

Je cuisine aussi cette recette en version végétarienne : Ma parmigiana d’aubergines

Manger un peu plus équilibré le midi, j’en ai envie depuis longtemps. En quatre ans passés sur le même lieu de travail, les menus proposés alentour par les boulangeries, sandwicheries, bar à pâtes et autres saladeries n’ont plus de secret pour moi tout comme le rayon « à emporter » de Monoprix. Si la motivation ne manquait pas de trouver rapidement une alternative à tous ces plats mangés milles fois bien souvent sans réel plaisir et remplis de tout un tas de choses dont je ne voulais pas, devant le temps qui – lui – manquait cruellement, il m’a fallu innover et ruser. Ce manque de temps, mon organisation de cette année – avec la préparation de repas pour la semaine le week-end notamment – s’était donnée le but d’y pallier. Et s’il a certes été des semaines bien inégales entre elles, les progrès ont été grâce à elle au rendez-vous. 

De toutes les recettes que je cuisine ainsi à l’avance pour mes midis de semaine, il est un type de plat qui plus que les autres se détache de la mêlée en terme de rapidité, durée, praticité et équilibre : les gratins tout en un. Un plat me permet de faire plusieurs repas durant ma semaine qui ne demandent pas plus qu’un peu de riz blanc, de quinoa, de semoule ou de céréales pour être complets. Et je n’aime rien tant que de pouvoir préparer le matin mon déjeuner du midi de quelques cuillères grapillées de-ci de-là dans les plats conservés bien au frais. En grande amoureuse de l’aubergine, j’avais donc envie aujourd’hui de partager avec vous ma recette gratinée préférée – ma moussaka au boeuf, que je cuisine – à égalité – tantôt dans sa version carnée tantôt dans sa version végétarienne. Recette qui me plaît tant et qui s’est trouvé tant d’initiés qu’elle a depuis longtemps troqué son nom chez l’amoureux pour un « la spécialité de Célie ». 

J’espère que vous me croirez sur parole d’avoir vraiment essayé de rendre jolies et appétissantes ces photos, défi oh combien compliqué avec les plats gratinés. Le résultat se veut 50/50 – à mon sens – il ne me reste donc plus que la recette pour terminer de vous convaincre que oui oui, cette recette est bel et bien une petite tuerie.

Ma moussaka au boeuf, recette ! 

Ma moussaka au boeuf - Cuisine - Miss Blemish

Ingrédients

2 sachets de tranches d’aubergines grillées surgelées 
500g de boeuf haché
500g de coulis de tomate + quelques cuillères réservées
1 pot de ricotta
2 boules de mozzarella 
1 échalote 
Du basilic 
Ail
Sel poivre
Huile d’olive

Ma moussaka au boeuf - Cuisine - Miss Blemish

Préparation

1. Dans un plat en verre, verser les tranches d’aubergines surgelées et les passer au micro-ondes jusqu’à ce qu’elles soient dégelées.

2. Couper finement l’échalote. 

3. Faire chauffer sur feu doux un peu d’huile d’olive dans une poele. Lorsque l’huile est chaude, rajouter les échalotes et les laisser jusqu’à ce qu’elles deviennent translucides.

4. Ajouter le boeuf haché.

5. Une fois le boeuf complètement cuit, ajouter le coulis de tomate. Mélanger. Saler, poivrer. 

6. Préparer la ricotta. Dans une assiette, verser la ricotta (en ayant pris soin de verser le fond d’eau qui l’entoure dans l’évier avant) et ajouter du sel, du poivre, une montagne de basilic et de l’ail. Mélanger et réserver.

Montage

1. Tapisser le fond du plat de la moitié de la sauce tomate réservée et saupoudrer de basilic.

2. Faire une première couche de tranches d’aubergines.

3. Étaler sur elles une couche du mélange de ricotta.

4. Ajouter une couche de viande.

5. Répéter les opérations 2 à 4 jusqu’à ce que le plat soit rempli en terminant par une couche d’aubergines.

6. Sur les dernières aubergines, verser le reste de la sauce tomate mise de côté. Saupoudrer de basilic puis couvrir de tranches de mozzarella.

7. Enfourner à 170°C chaleur tournante pour 30 minutes, en surveillant régulièrement. Votre gratin est prêt lorsque la mozzarella est fondue et légèrement gratinée. 

Ma moussaka au boeuf - Cuisine - Miss BlemishMa moussaka au boeuf - Cuisine - Miss BlemishMa moussaka au boeuf - Cuisine - Miss BlemishMa moussaka au boeuf - Cuisine - Miss BlemishMa moussaka au boeuf - Cuisine - Miss Blemish

 

Et vous, des recettes fétiches pour vos midis ?

Laisser un commentaire - 6

Ma parmigiana d’aubergines


parmigiana d'aubergines - Cuisine - Miss Blemish

Presqu’une parmigiana d’aubergines*

Quelques mots d’italien et, déjà, les vacances viennent frapper à la porte : « Melanzane, Melanzana » (des aubergines, une aubergine), ne vous voyez-vous pas déjà à l’ombre de la tonnelle d’une petite maison au crépit couleur terre de Sicile ?

Cette parmigiana d’aubergines était l’un de mes plats préférés il y a quelques étés lorsque je réclamais sans cesse à ma maman de nous en cuisiner. Ainsi, il a accompagné pas mal de barbecues familiaux pour, sans bien savoir pourquoi, tomber dans l’oubli au fil des étés. La semaine dernière cependant, l’envie de dépoussiérer cette recette a pointé le bout de son nez. Ni une ni deux, j’allais chercher tous les ingrédients au petit franprix de ma rue. Un ami de passage chez nous ce week-end plus tard, je préparais cette presque parmigiana d’aubergines sur la base de mes souvenirs un peu flous. Presque parmigiana car, comme son nom l’indique la parmigiana est sensée contenir du parmesan. Dans cette recette point de parmesan mais de la ricotta et de la mozzarella. Cependant, Parmigiana est un mot bien trop chantant pour qu’on ne le mette pas à toutes les sauces.

Plus que de retrouver le goût du gratin d’aubergines de ma maman (à qui j’avais eu la présence d’esprit de demander une fois de m’expliquer le pourquoi du comment), cette parmigiana a réussi à régaler, une simple salade de jeunes pousses pour l’accompagner, l’amoureux et mon meilleur ami. Et réussir à charmer sa table avec un menu exclusivement composé de légumes, ça mérite qu’on s’y attarde deux minutes non ?

Ingrédients (pour un gratin)

Tranches d’aubergines grillées surgelées (pour 4 personnes : regarder les recommandations sur le sachet)

Pourquoi surgelées ? Pour gagner du temps et un vrai gratin moelleux. Les aubergines fraîches rendent trop d’eau à la cuisson. Si vous voulez vous servir d’aubergines fraîches, les trancher en tranches fines de 0.5cm d’épaisseur, les poser sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, les badigeonner d’huile, saupoudrer d’herbes de provence, et laisser sécher au four à 180°C jusqu’à ce que le dessus soit sec.

1 pot de ricotta (environ 200g)

600 ml de coulis de tomates

Sel poivre

Basilic ciselé

Mozzarella (2 petites, ou la mozzarella spéciale cuisine vendue sous forme cylindrique)

parmigiana aubergines 2

Préparation

La ricotta : Dans un petit bol verser la ricotta, du sel, du poivre, du basilic et mélanger. Réserver.

Le coulis de tomates : Dans un petit bol, verser le coulis, du sel, du poivre, du basilic et mélanger. Réserver.

Les aubergines : décongeler les tranches d’aubergine au micro-onde. Réserver.

La mozzarella : découper la mozzarella en tranches fines.

Montage 

Répartir un peu de coulis de tomates au fond du plat

Faire une couche de tranches d’aubergines

Etaler sur les aubergines de la ricotta en couche fine

Recouvrir de coulis de tomates

Répéter jusqu’à épuisement des aubergines.

Une fois le plat rempli, recouvrir le gratin du reste de coulis de tomates puis disposer les tranches de mozzarella sur l’intégralité du dessus du gratin.

Enfourner à 180°C. Dès que la mozzarella est dorée, recouvrir le gratin de papier aluminium et le laisser continuer à cuire doucement une petite heure.

Le truc en plus : préparez votre parmigiana à l’avance. Un gratin est toujours meilleur réchauffé. Pour éviter que le dessus ne brûle, n’oubliez pas de recouvrir votre gratin de papier aluminium avant de le réchauffer.

Il ne vous reste plus qu’à laver une salade et votre repas est prêt.

Et vous, il y avait quoi pour accompagner vos barbecues d’enfance ?

parmigiana aubergines 3         

Laisser un commentaire - 0