Mes plats complets

Mes alliés Batch cooking | Les currys


Mes alliés Batch cooking | Les currys - Cuisine saine et gourmande - Miss Blemish

Les currys font partie depuis longtemps de mes plats préférés tant à manger qu’à préparer. Faciles, rapides, complets, extrêmement variés et presqu’impossibles à rater, j’adore la liberté qu’ils me laissent d’y incorporer mes ingrédients fétiches du moment et de toujours les marier de façon si gourmande. C’est donc très naturellement qu’ils sont devenus un allié de choix pour mes sessions batch cooking (je vous explique tout de cette technique qui consiste à préparer tous ses repas de la semaine en une seule fois dans cet article avec plein d’astuces et de conseils pour vous aider à vous lancer).

Dans cet article, je vous emmène dans les coulisses de la préparation de ce plat très simple avec ma recette de base -et le détail de chaque étape pour que vous puissiez ensuite l’adapter à tous les types d’ingrédients selon vos envies/besoins du moment – et mes recettes et déclinaisons préférées.

La recette de base

Trois parties : les féculents, les légumineuses et les légumes-viandes-fruits-sauce

Pour les féculents et les légumineuses

Je fais cuire mes féculents ensemble et mes légumineuses ensemble que je réserve. Je profite d’ailleurs souvent de leur temps de cuisson pour préparer le reste du plat en même temps ce qui m’en fait gagner énormément !

Pour la partie légumes & sauce

Je fais chauffer un peu d’huile d’olive sur feu moyen avec une échalote émincée. Une fois dorée, je rajoute mes légumes +/- viandes émincés très finement pour faciliter leur cuisson et gagner du temps. Comme précédemment je recouvre pour laisser cuire à la vapeur. Une fois les légumes translucides (« assomés »), je retire le couvercle pour qu’ils terminent de réduire et dorer.

La sauce (classique)

La sauce classique de mes currys se compose de lait de coco (500mL ou 1L selon le nombre d’ingrédients différents du curry de manière à ce qu’il y ait toujours beaucoup de sauce), de curry, de massalé et de sel/poivre. Je rajoute le lait de coco et les épices à la préparation puis je laisse mijoter sur feu doux jusqu’à ce qu’elle prenne une consistance crémeuse. Je la goûte à ce moment-là pour éventuellement ajuster l’assaisonnement – au début vous verrez on hésite à ajouter suffisamment d’épices donc on arrive à la bonne saveur en plusieurs fois.

L’assemblage

Une fois toutes les parties préparées, je les mélange ensemble dans un grand plat, le plus souvent un tupperware en verre que je réserve au frigo pour mes repas de la semaine. Le curry se conserve très bien plusieurs jours et ce sans perdre en saveur (je vous renvoie à mon article sur les bases du batch cooking chapitre « conservation »).

Mes alliés Batch cooking | Les currys - Cuisine saine et gourmande - Miss Blemish

La sauce inspirée du butter chicken indien

C’est une combinaison que j’ai découverte tout récemment. Pour cette version j’ajoute aux ingrédients de la sauce classique autant de sauce tomate que de lait de coco. Leur mélange permet de se passer de la phase « d’épaississement » de la sauce, à peine mélangés la sauce est déjà prête à être mangée telle quelle. Plus encore, cette sauce se marie à merveille avec le parmesan dont je parsème tous les currys (sauf aux fruits de mer/poisson) qui la comprennent. Et croyez moi ce petit détail supplémentaire les rend vraiment délicieux.

Quelques-unes de mes combinaisons préférées

Riz + lentilles vertes + 1 courgette + 2 poivrons + 1 brocolis + sauce curry façon butter chicken servi avec du parmesan

Riz + sauce curry classique + poivron jaune + poivron vert + courgettes + pois chiches

Sauce curry classique + pois chiches + courgettes sur des pommes de terres sautées/rôties au curry

Mes alliés Batch cooking | Les currys - Cuisine saine et gourmande - Miss Blemish

Un curry-soupe façon minestrone

Ingrédients

500mL de lait de coco
Un peu de bouillon de légumes
Pommes de terre
Lentilles
Pois chiches

Préparation

1. Faire cuire pomme de terre, lentilles et pois chiches à la cocotte minute.
2. Une fois cuits, couper les pommes de terre grossièrement
3. Dans un récipient mélanger sur feu doux lait de coco, sel, poivre, curry et massalé et mélanger jusqu’à ce que les épices y soient dissoutes.
4. Ajouter la sauce aux pommes de terre coupées, lentilles et pois chiches et compléter avec du bouillon de poulet jusqu’à obtenir la quantité de liquide voulue. C’est prêt !

Mes alliés Batch cooking | Les currys - Cuisine saine et gourmande - Miss Blemish

Et vous, déjà adeptes du batch cooking et des currys ? 

Laisser un commentaire - 4

Ma parmigiana d’aubergines


parmigiana d'aubergines - Cuisine - Miss Blemish

Presqu’une parmigiana d’aubergines*

Quelques mots d’italien et, déjà, les vacances viennent frapper à la porte : « Melanzane, Melanzana » (des aubergines, une aubergine), ne vous voyez-vous pas déjà à l’ombre de la tonnelle d’une petite maison au crépit couleur terre de Sicile ?

Cette parmigiana d’aubergines était l’un de mes plats préférés il y a quelques étés lorsque je réclamais sans cesse à ma maman de nous en cuisiner. Ainsi, il a accompagné pas mal de barbecues familiaux pour, sans bien savoir pourquoi, tomber dans l’oubli au fil des étés. La semaine dernière cependant, l’envie de dépoussiérer cette recette a pointé le bout de son nez. Ni une ni deux, j’allais chercher tous les ingrédients au petit franprix de ma rue. Un ami de passage chez nous ce week-end plus tard, je préparais cette presque parmigiana d’aubergines sur la base de mes souvenirs un peu flous. Presque parmigiana car, comme son nom l’indique la parmigiana est sensée contenir du parmesan. Dans cette recette point de parmesan mais de la ricotta et de la mozzarella. Cependant, Parmigiana est un mot bien trop chantant pour qu’on ne le mette pas à toutes les sauces.

Plus que de retrouver le goût du gratin d’aubergines de ma maman (à qui j’avais eu la présence d’esprit de demander une fois de m’expliquer le pourquoi du comment), cette parmigiana a réussi à régaler, une simple salade de jeunes pousses pour l’accompagner, l’amoureux et mon meilleur ami. Et réussir à charmer sa table avec un menu exclusivement composé de légumes, ça mérite qu’on s’y attarde deux minutes non ?

Ingrédients (pour un gratin)

Tranches d’aubergines grillées surgelées (pour 4 personnes : regarder les recommandations sur le sachet)

Pourquoi surgelées ? Pour gagner du temps et un vrai gratin moelleux. Les aubergines fraîches rendent trop d’eau à la cuisson. Si vous voulez vous servir d’aubergines fraîches, les trancher en tranches fines de 0.5cm d’épaisseur, les poser sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, les badigeonner d’huile, saupoudrer d’herbes de provence, et laisser sécher au four à 180°C jusqu’à ce que le dessus soit sec.

1 pot de ricotta (environ 200g)

600 ml de coulis de tomates

Sel poivre

Basilic ciselé

Mozzarella (2 petites, ou la mozzarella spéciale cuisine vendue sous forme cylindrique)

parmigiana aubergines 2

Préparation

La ricotta : Dans un petit bol verser la ricotta, du sel, du poivre, du basilic et mélanger. Réserver.

Le coulis de tomates : Dans un petit bol, verser le coulis, du sel, du poivre, du basilic et mélanger. Réserver.

Les aubergines : décongeler les tranches d’aubergine au micro-onde. Réserver.

La mozzarella : découper la mozzarella en tranches fines.

Montage 

Répartir un peu de coulis de tomates au fond du plat

Faire une couche de tranches d’aubergines

Etaler sur les aubergines de la ricotta en couche fine

Recouvrir de coulis de tomates

Répéter jusqu’à épuisement des aubergines.

Une fois le plat rempli, recouvrir le gratin du reste de coulis de tomates puis disposer les tranches de mozzarella sur l’intégralité du dessus du gratin.

Enfourner à 180°C. Dès que la mozzarella est dorée, recouvrir le gratin de papier aluminium et le laisser continuer à cuire doucement une petite heure.

Le truc en plus : préparez votre parmigiana à l’avance. Un gratin est toujours meilleur réchauffé. Pour éviter que le dessus ne brûle, n’oubliez pas de recouvrir votre gratin de papier aluminium avant de le réchauffer.

Il ne vous reste plus qu’à laver une salade et votre repas est prêt.

Et vous, il y avait quoi pour accompagner vos barbecues d’enfance ?

parmigiana aubergines 3         

Laisser un commentaire - 0