Eté

Les Boréales – Yellow Sunshine : Le cheesecake d’été au citron


Les Boréales Le cheesecake d'été au citron - Recette - Miss Blemish

Deux ans. J’ai le visage rond, un carré court et blond, un sourire d’enfant et cette intonation touchante que l’on connaît aux tous petits qui n’ont pas encore choisi entre mots d’adultes et gazouillis. Je ne sais pas encore bien souffler les bougies, ma bouche fait des bulles et l’on dirait plus que j’essaye d’amuser un plus petit encore que moi que de faire vaciller jusqu’à flancher les minces flammes dansantes que je regarde comme une énigme – intriguée et émerveillée. Mon père dont seule la voix a été sauvée sur la bande rit d’un « heureusement que l’on a pris des petites pièces ». Pourtant, sur leurs gâteaux aussi – à papa, à maman – il y a des bougies qu’ils me laisseront tenter jusqu’au succès de souffler.

Le gâteau d’anniversaire a toujours eu cette importance particulière. Il a connu bien des cycles, des répétitions et des fixettes aux faux airs d’évidence comme si en changer eu été trahir une vérité. Ses transitions – abandonnant l’un, adoptant l’autre – ont toujours coïncidé avec un déménagement. Comme la nécessité de faire évoluer ces rituels, cette joyeuse routine, auxquels petite j’étais tant attachée. Le temps a apporté cette confiance, ce goût pour la nouveauté, cette capacité au « oui » fermant la porte au « non » peureux, mais à l’heure où ce gâteau prend toute la place, il n’en était pas ainsi et peut-être étais-ce ce qui me raccrochait le plus à mon âge et à l’enfance ce besoin de repères stables – jusqu’au gâteau d’anniversaire – autour desquels grandir et évoluer, sans souci de savoir si mon socle pourrait se voir détruit, changé.

Alors aujourd’hui je vous livre la recette de mes anniversaires des années parfumées et ensoleillées du sud, un cheesecake au citron, qui aussi simple soit-il à cuisiner reste – indétrônable – l’un de mes desserts préférés.

Les Boréales Le cheesecake d'été au citron - Recette - Miss Blemish

Ce cheesecake, c’est bien simple, c’est un amour de cheesecake. Un pas bien comme les New-Yorkais, un dont la crème ne s’effrite pas ni ne colle à la cuillère à chaque bouchée. Celui-ci, c’est un cheesecake d’été. Il se mange frais et fond dans la bouche, il est léger, sucré et acidulé. Et ça a toujours un petit goût d’avant à la première bouchée.

Les Boréales Le cheesecake d'été au citron - Recette - Miss Blemish

Ingrédients

200g de biscuits thé
75g de beurre doux
3 beaux citrons (non traités de préférence)
400g de faisselle Rians
200g de lait concentré sucré
3 feuilles de gélatine

Les Boréales Le cheesecake d'été au citron - Recette - Miss Blemish

Préparation

1. Écrasez finement les biscuits thé et mélangez les au beurre légèrement fondu.

2. Tassez le mélange aux biscuits dans le fond du moule avec le fond d’un verre.

3. Faites ramollir la gélatine dans un grand bol d’eau.

4. Lavez et brossez les citrons puis récupérez leurs zestes puis leur jus. 

5. Faites chauffez le jus des citrons.

6. Essorez la gélatine puis plongez la dans le jus de citron bouillant. Mélangez énergiquement puis laisser tiédir.

7. Fouettez énergiquement la faisselle Rians puis ajoutez le zeste et le jus des citrons.

8. Incorporez le lait concentré sans arrêter de mélanger.

9. Versez le tout dans le moule contenant les biscuits thé et réservez au réfrigérateur 12h.

10. Décorez votre gâteau de fines tranches de citron.

– Ma technique pour que votre cheesecake soit facile à démouler –

Les Boréales Le cheesecake d'été au citron - Recette - Miss Blemish

Vous pouvez le servir seul ou avec une ribambelle de fruits frais – j’adore lui associer mangue et framboises – ou encore un coulis de fruits rouges.

J’espère que vous vous régalerez !

Les Boréales Le cheesecake d'été au citron - Recette - Miss Blemish

* Je ne comprenais pas bien pourquoi, dès l’instant où j’avais arrêté mon choix sur ce gâteau qui nous a tant régalés enfants – pour ma recette jaune – c’est une mise en scène avec un cactus qui a immédiatement flashé. Et puis aujourd’hui, en faisant la vaisselle – haut lieu de réflexion ex-aequo avec le brossage de dents – j’ai compris : citron-sel-téquila. Et téquila = cactus. Les détours qu’aime à prendre mon cerveau me laissent parfois dubitative et ébahie.

Et vous, quels ont été vos gâteaux d’anniversaire préférés ?

Laisser un commentaire - 9

A l’italienne, le burger qui dit je t’aime


Burger à l'italienne 1

Vendredi, sitôt les sacs trop lourds posés dans l’entrée, ceux portant toute une vie pleine de jeans, pulls et chemisiers, je file – vite vite – au supermarché. J’ai la tête pleine d’une huile d’olive qui se marie à tomate et mozzarella, de viande juteuse qui goûte sur du pain chaud, doré juste ce qu’il faut, de courgettes et d’aubergines mêlés de basilic, de fraises – trois barquettes, au moins ! – de crème, de sucre doux, d’un peu – surtout pas trop – de chocolat, de jus d’Orange acidulé, de vin blanc bien frais.

L’après midi danse des préparatifs de ce genre de délices qui font autant saliver de les imaginer, les préparer, que de les goûter pour de vrai. Il y a sûrement un petit quelque chose hérité malgré moi, un peu comme ça, une façon empruntée d’aimer à grand coup de chocolat et de bons petits plats. Un truc d’arrière-grand-mère qui aime en disant « mais reprends-en ! », une histoire de gâteaux roulés, de tartes aux pommes ou à la bouillie, de compote sucrée. 

Samedi je suis un peu – beaucoup – émue. Je me dis c’est beau de savoir que c’est beau, de se dire que c’est beau, de vivre le beau. De prendre le temps – chut, attends, attends – de profiter d’être là, maintenant, à deux et heureux. Et encore meilleur de trouver dans ce jour – rien de plus, rien de moins – que ce que l’on met déjà dans notre quotidien. Que les petits déjeuners des week-ends d’ici et de pas là-bas, ont toujours un peu de ceux de rois, que les playlists qui nous font sourire règnent sur chaque soir pas seulement celui-là et qu’il suffit que je me lève pour que – un ! deux ! – le temps de quelques pas je me retrouve dansant avec toi, qu’il suffit d’un bisou pour inviter une gaufre, une glace, une crêpe, une boisson chaude en balade avec nous, que ma tête à sa place sur ton épaule au cinéma et sur ta poitrine lorsque le film joue à domicile, que les petites attentions n’attendent pas – non ! non ! – une case qu’on coche sur un calendrier mais qu’il est si bon d’avoir planifié ce qui berce déjà chaque journée à ce 14 février. D’avoir dit on passe la journée ensemble samedi, d’avoir profité de chaque mini-bouchée, d’avoir fait tout pareil, exactement pareil, et que pareil se confonde avec exceptionnel.

Burger à l'italienne 2

Recette & Ingrédients

(parce que vous aussi je vous aime à la folie)

1 sachet d’aubergines grillées surgelées

2 courgettes 

Quelques tomates cerises

1 mozzarella

Basilic frais ou surgelé

Huile d’olive

Sel, poivre

2 steaks hachés 

Ketchup (la version bio Heinz est parfaite)

Pains pour burgers (je les ai pris à la farine complète ici)

Burger à l'italienne 2 bis

La ratatouille de courgettes et d’aubergines

1. Faites dégeler au microonde les aubergines grillées surgelées.

2. Lavez et coupez en quatre dans le sens de la longueur les courgettes puis coupez chaque quart obtenu en petits morceaux. 

3. Faites chauffer à feu moyen de l’huile d’olive dans une poêle. Lorsqu’elle est chaude ajoutez de l’ail lyophilisé pour la parfumer puis les courgettes en petits morceaux. Couvrez.

4. Coupez en petits morceaux les tranches d’aubergines puis mélangez-les aux courgettes.

5. Une fois vos légumes assommés (= mous et translucides), enlevez le couvercle et laissez réduire jusqu’à ce que le mélange soit moins juteux.

6. Rajoutez basilic ciselé, sel et poivre. Mélangez puis réservez.

Viande

Dans la poêle qui a servi pour la ratatouille, faites cuire vos steaks selon votre préférence. Si vous avez préparé le mélange à l’avance, enduisez vos steaks d’un peu d’olive pour les parfumer et qu’ils n’attachent pas.

Montage

Séparez le dessus du dessous de vos pains à burgers et mettez les à griller au grille pain.

Tartinez généreusement le bas de ketchup

Déposez vos steaks puis deux tranches de mozzarella et enfin un peu de ratatouille.

Ajoutez quelques tomates cerises coupées en quatre.

Tartinez le dessus de votre pain burger de ketchup et refermez le tout.

C’est prêt ! & avec tout ce qu’il faut d’amour dedans !

Burger à l'italienne courgettes auberginesBurger à l'italienne 3

Laisser un commentaire - 2

Tomates, mozzarella, aubergines, une tarte à l’italienne


Tarte italienne tomates mozzarella aubergines 1

Il y a toujours ce moment d’incertitude, avant la première bouchée… De douces odeurs de cuisine nimbent la maison depuis de longues minutes déjà, le plan de travail débarrassé des dernières traces de farine et d’eau n’est plus encombré que d’un solitaire dessous de plat en liège. Les épices parfument jusqu’à mes cheveux, de l’air chaud échappé d’un four ouvert pour surveiller, humer, retourner, arroser, il n’en a pas fallu plus. Mmmmmh, tu sens bon l’Italie… Un, deux, trois baisers. Les spatules jouent aux équilibristes pour remplir les assiettes blanches bordées d’une dentelle faite de gracieuses et discrètes courbes. Soupir de soulagement, rien n’a été cassé en route. La table est maintenant recouverte de délices, les saveurs exhalent et chatouillent les narines. Fourchette, couteau, une petite difficulté et la première bouchée.

Il y a cette petite joie qui chemine de l’idée au moment où soigneusement chaque ingrédient se voit choisi, lavé, préparé pour arriver enfin, peut-être, au moment où ce plat choyé est apprécié, savouré, aimé. Parfois même, lors des jours de très grande chance, l’accord des saveurs surpasse ce que l’imagination avait prévu, les yeux s’écarquillent pour finir par se fermer, un sourire sur les lèvres. Pari gagné.

Tarte italienne tomates mozzarella aubergines 12 intro

Cette recette de tarte à l’italienne m’a été inspirée par la tarte tomate-chèvre-miel de La Mouette et une délicieuse pizza goûtée à Ouistreham (Normandie) où la pâte était légèrement sucrée, moelleuse, une fausse pâte à pizza que j’ai trouvée bien plus savoureuse que celle que l’on connaît. Une véritable impie…

Ingrédients (pour 2 tartes individuelles)

  • 2 pâtes brisées (j’aime beaucoup celles de la marque Leader Price)
  • 1 paquet d’aubergines grillées rayon surgelés
  • 2 grosses tomates
  • 2 boules de mozzarella
  • moutarde
  • huile d’olive
  • concentré de tomates
  • basilic frais ou surgelé ciselé
  • sel, poivre

Préparation

Tarte italienne tomates mozzarella aubergines sauce 5

Sauce pour garnir le fond (pour 2 tartes individuelles)

Mélanger 1 c.à.c bombée de moutarde avec 1 c.à.s de concentré de tomate, d’huile d’olive et de basilic. Saler, poivrer, mélanger à nouveau et réserver.

Tarte italienne tomates mozzarella aubergines 2Tarte italienne tomates mozzarella aubergines 3Tarte italienne tomates mozzarella aubergines 4Tarte italienne tomates mozzarella aubergines montage 7

Garniture

Décongeler rapidement au micro-onde vos tranches d’aubergines grillées

Laver les tomates, rincer la mozzarella pour supprimer les dernières traces de l’eau dans laquelle elle a baigné tout au long de sa conservation sous vide.

Découper en tranches fines tomates et mozzarella. Couper en deux ou en trois selon leur taille les tranches d’aubergines grillées.

Tarte italienne tomates mozzarella aubergines montage 8Tarte italienne tomates mozzarella aubergines montage 9Tarte italienne tomates mozzarella aubergines montage 11Tarte italienne tomates mozzarella aubergines montage 10

Montage

Dérouler une pâte brisée sur une surface plane.

Étaler la sauce préparée pour garnir le fond pour former un cercle éloigné de 5 cm du bord de la pâte.

Alterner une tranche de tomate, une tranche de mozzarella et une tranche d’aubergine, jusqu’à former un cercle. Recommencer au centre jusqu’à ce que toute votre sauce préalablement étalée soit recouverte de votre garniture.

Replier la pâte sur votre rosace de fruits et fromage de manière à fermer votre tarte et à faire de jolis (épais et gourmands) bords.

Enfourner à 160°C, chaleur tournante, jusqu’à ce que les bords aient blondi, la mozzarella fondu et la sauce crépité.

Le petit truc en plus ? > Accompagner vos jolies tartes d’une salade de jeunes pousses dans laquelle vous aurez rajouté des tomates cerises coupées en deux.

Régalez-vous !

Tarte italienne tomates mozzarella aubergines 15

Laisser un commentaire - 3