Eté

Burger bowl, le burger sans gluten


Burger bowl sans gluten 2

Si les bowls sont à la mode, celui-ci m’a été soufflé par l’un de ces oublis qui forcent la main à la créativité lorsque – dimanche matin – la douceur piégeuse des draps n’autorise pas d’escapade jusqu’au supermarché d’en bas. Puisqu’il n’y avait pas de buns dans mes placards pour accueillir tout ce dont je voulais garnir mes burgers maisons, c’est un bol qui a accueilli pommes de terre sautées à l’huile d’olive – en lieu et place des frites industrielles riches en gluten – mozzarrella, ketchup bio, steack haché, guacamole maison et bacon croustillant.

Testée ce week-end, cette recette a l’avantage de garder tout le délicieux des burgers que l’on aime tant dévorer avec l’amoureux, d’être sans gluten, moins riche en graisses saturées, rapide et simple à préparer – parfaite lorsque l’on veut se régaler sans passer des heures en cuisine – et surtout moins copieuse du fait du pain enlevé – détail qui a toute son importance lorsque l’on aime se régaler de montagnes de pancakes au petit-déjeuner… Je vous laisse avec la recette en espérant que celle-ci vous inspirera et vous régalera ! N’hésitez pas à la décliner et m’envoyer à votre tour vos combinaisons préférées !

Burger bowl, le burger sans gluten - Cuisine saine - Miss Blemish

ingrédients – Pour 1 burger bowl

2 pommes de terre
1 steack
1/2 avocat
3 tranches de poitrine de porc
1/2 boule de mozzarrela
Ketchup
Sel
Épices à guacamole
Huile d’olive

Burger bowl, le burger sans gluten - Cuisine saine - Miss Blemish

Préparation

1. Dans une casserole, mettre à chauffer sur feu doux 1 c.à.s d’huile d’olive. Éplucher les pommes de terre et les couper en dés. Les verser dans l’huile d’olive chaude, remuer et couvrir pour les laisser cuire à l’étouffée. Baisser le feu pour qu’elles ne brûlent pas.

2. Couper la mozzarella en fines tranches. Réserver.

3. Couper l’avocat en dés. L’écraser à la fourchette. Ajouter les épices à guacamole et mélanger. Réserver.

4. Dans une casserole sur feu moyen, déposer les tranches de poitrine. Les faire cuire des deux côtés jusqu’à ce qu’elles soient dorées (le bacon sera d’autant plus croustillant). Réserver.

5. Dans la même casserole que celle ayant servi pour le bacon, déposer le steack haché et le laisser cuire doucement jusqu’au degré de cuisson voulu.

6. Montage : Au fond du bol, verser les pommes de terre rôties. Placer les tranches de mozzarrella sur elles et verser du ketchup. Ajouter le steack, puis le guacamole et enfin les tranches de bacon. Votre burger bowl est prêt ! Vous pouvez l’accompagner d’une salade composée salade mêlée – tomates cerises – avocat, c’est un vrai délice !

Burger bowl, le burger sans gluten - Cuisine saine - Miss BlemishBurger bowl, le burger sans gluten - Cuisine saine - Miss Blemish

Psssst ! La semaine dernière j’apprenais une très chouette nouvelle : les articles du blog trouveront bientôt leur place dans la timeline de Spritzi au sein d’une toute nouvelle catégorie Food qui verra le jour très très bientôt ! 

Et vous, quelles sont vos recettes régressives préférées ?

Laisser un commentaire - 3

Salade italienne post Yoga


salade italienne post yoga 5

Lorsque je sors de mon cours de Yoga hebdommadaire comme d’une courte session via les très chouettes vidéos d’Adrienne, j’ai généralement peu faim. Si cet hiver je me tournais vers un grand bol de soupe, les températures qui radoucissent me font ré-incorporer lentement à mes sessions de batch cooking les salades composées colorées pleines de saveurs complémentaires qui m’ont tant manqué durant la saison froide.

Cette salade italienne a accompagné ma reprise du Yoga cette semaine après deux semaines d’arrêt riches en sourires, trajets, balades longues longues longues, montagnes russes et matelas posés à même le sol – l’appartement transformé en une joyeuse auberge espagnole – mais très pauvres en temps tourné vers soi. Et c’était doux et souriant de vivre un temps dans l’ébullition permanente, au milieu des imprévus joyeux dans lesquels chaque jour trouvait son petit air de fête. Les jours comptés ont fait naître l’urgence de faire corps avec le sentiment d’assez et c’était désarmant de s’essayer à être, tout simplement, sans guide extérieur, sans impératifs ni horaires décidés. Désarmant de laisser aller tout ce à quoi ce temps n’était pas dédié pendant que nous étions autre chose. Désarmant d’assumer pleinement le présent et tout ce qui ne rentrerait pas cette fois-ci dedans. Et comme s’il fallait abandonner Avril et ce poids dont il s’était lesté d’être « le dernier », ce n’est vraiment que le 1er mai que j’ai réussi à faire corps avec ce temps compté pour vraiment – le temps d’une journée – en profiter.

J’ai donc repris ce lundi après les tourbillons le chemin du petit studio de Yoga lumineux aux murs blanc et sol tressé où j’ai trouvé mes habitudes au fil des semaines et des cours partagés. Après les longues pauses mon corps tiraille souvent un peu plus que d’habitude – mes muscles encotonnés – mais de ces sessions de reprise je sors toujours infiniment plus légère qu’après aucune autre. Et j’adore cet effet ON/OFF qu’ont ces sessions-là d’être aussi difficiles que rassérénantes. Le changement s’opère dès le cours suivant dans lequel déjà vient se fondre au creux une idée d’entretien, de maintien et de vertige des progrès trop grands qui murmurent la peur, au moindre cours oublié, de voir perdue toute mon avancée. Cette peur qui creuse l’écart entre l’arrêt et la reprise et participe aussi à ces grandes bouffées d’air frais lorsque mes pieds trouvent à nouveau leur place sur mon tapis violet. 

Toutes ces réflexions en vrac partagées, je vous laisse avec la recette de cette salade colorée qui est ma préférée après les cours mouvementés.

Salade italienne post Yoga 6

Ingrédients

Sauce
Moutarde
1 c.à.s d’huile d’olive
1 c.à.s de velour balsamique
Arôme maggi

Tomates cerises
1 boule de mozzarrella
Roquette
Parmesan grossierement coupé
Pignons de pin
1 c.à.s de pesto (disponible à l’appartement Sezane)

Préparation

1. Dans un petit bol, mélanger les ingrédients de la sauce. Verser la sauce au fond du récipient qui contiendra votre salade.

2. Couper tomates, mozzarella et parmesan grossierement. Ajouter successivement tomates, mozzarella, roquette puis parmesan au récipient dans cet ordre (pour éviter que la sauce ne cuise la salade)

3. Ajouter sur le dessus pesto et pignons de pain. Fermer le récipient et le glisser dans votre sac de yoga.

salade italienne post yoga 4Et vous, quels sont vos plats préférés après le sport ?

Laisser un commentaire - 5

Bol complet poulet guacamole et riz provençal


Bol complet poulet guacamole et riz provençal 1

J’aime cette période qui s’ouvre une nouvelle fois devant moi, ce creux qui n’en a rien – de creux et de rien – laissé derrière par la dernière vague retirée au loin. « En creux » après la production furieuse et ordonnée – d’abord, ensuite, enfin – petits 1, 2, 3 – « en creux » comme tout l’alentour libre d’objectifs immédiats et concrets dans la respiration laissée à la créativité pour la réinventer. Découvrir – (re)découvrir – des mots nouveaux, retourner au cinéma, se balader dans de nouveaux endroits, boire des smoothies, écouter de la musique, reprendre la lecture de ce livre abandonné, goûter à une multitude de « pourquoi pas ? » du bout des doigts et se laisser le temps d’être indécise quand à ce « celui-là » dans lequel – bientôt – on se lancera. M’accorder la lenteur au moment de chercher les bons mots, de respirer et des heures passées en cuisine à inventer, combiner, composer, associer saveurs et couleurs pour des repas simples et complets, mes préférés.

Parmi les douces découvertes en cuisine des jours qui viennent de passer il y a notamment ce bol extrêmement rapide à préparer, entièrement composé d’ingrédients à indice glycémique bas et en plus d’être délicieux étonnamment rassasiant. Une recette parfaite si vous n’avez pas eu le temps de préparer votre repas à l’avance et que j’ai tant aimée que je ne pouvais que la partager avec vous !  

Bol complet poulet guacamole et riz provençal 3

 

Ingrédients

Aiguillettes de poulet
400g de riz complet
250g de tomates cerises
1 avocat
2 c.à.c d’epices à guacamole olden paso
Huile d’olive
1 échalote
3 gousses d’ail
Des herbes de Provence
Sel poivre

 

Bol complet poulet guacamole et riz provençal 2

 

Préparation

 

1. Porter de l’eau à ébullition puis y verser le riz complet. Suivre les indications de cuisson présentes sur le sachet de riz.

2. Mettre une poêle sur feu doux. Saler le fond. Déposer les aiguillettes de poulet rincées à l’eau froide et couvrir à l’aide d’un couvercle. Cette cuisson douce et sans corps gras permet de garder le moelleux du poulet.

3. Couper l’avocat en petits morceaux. S’il est suffisamment mûr, l’écraser à la fourchette. Sinon utiliser un mixeur à soupe. Ajouter les épices à guacamole, mélanger puis réserver.

4. Une fois les aiguillettes cuites les réserver.

5. Dans une poêle, verser de l’huile d’olive et la faire chauffer sur feu moyen. Ajouter une fois l’huile d’olive chaude l’échalote émincée et l’ail écrasé.

6. Déposer dans la poêle – la chair contre la poêle et la peau vers nous – les tomates cerises coupées en deux. Laisser mijoter. Ajouter le sel, le poivre et les herbes de Provence.

7. Égoutter le riz et le verser dans la poêle avec les tomates une fois celles-ci cuites. Toujours sur feu moyen mélanger riz et tomates jusqu’à ce que le riz soit imbibé de leur parfum.

8. Dans un bol, verser du riz provençal, deux aiguillettes de poulet et une à deux cuillères à soupe de guacamole. Servir immédiatement. Bon appétit !

Bol complet poulet guacamole et riz provençal 4

Et vous quelles sont vos recettes complètes fétiches ?

 

Laisser un commentaire - 11