Automne

La tarte aux poires et au chocolat (1)


La tarte aux poires et au chocolat v1 1

 Je fais partie des amoureux du mélange poires-chocolat. Cependant je suis jusqu’à présent restée un peu déçue des desserts que j’ai pu goûter proposant cette association. Comme ce moelleux au chocolat au fond duquel des bouts de poires humides et déformés par la cuisson ont empêché le gâteau de prendre autour d’eux rendant au final la texture étrange et gluante. Si vous êtes comme moi sensibles aux textures, l’accord a beau être parfait, vous ne vous battrez pas pour la dernière part. Il y avait bien les poires cuites dans de l’eau aromatisée à la vanille et à la cannelle puis noyées de chocolat noir fondu avant d’être parsemées d’amandes effilées mais je voulais travailler sur un gâteau. Et de préférence un gâteau qui ne soit pas écoeurant, un gâteau qu’on mange (presque) sans y penser où la part belle soit faite aux deux, à la poire comme au chocolat, sans que l’un n’étouffe l’autre et inversement. J’ai donc repris la recette de ma pâte sablée à laquelle j’ai simplement ajouté des pépites de chocolat au lait me lançant dans la confection d’une tarte aux poires et au chocolat. Je voulais commencer en douceur avec très peu de chocolat et d’arômes pour progressivement me rapprocher de ce qui serait mon accord parfait poires-chocolat. Cette première version, en tourte, a l’avantage d’avoir gardé l’humidité des poires tout en permettant leur pleine cuisson et les pépites glissées dans la pâte d’avoir surpris tous ceux qui y ont goûté. Le seul bémol est l’épaisseur des pépites, limitant la finesse de la pâte au moment de l’étendre.  Mais à quatre heures comme au petit-déjeuner, tiède comme froide, nous nous sommes régalés : premier essai validé !

La tarte aux poires et au chocolat v1 2

Pâte sablée

Versez une quantité généreuse de farine dans votre saladier.
Ajoutez un verre nutella (environ 200g) de sucre roux, une pincée de sel et 125g de poudre d’amande (l’équivalent d’un sachet vahiné). Mélangez.
Ajoutez 100g de beurre sorti quelques minutes avant (attention à ce qu’il ne soit pas trop mou !) coupés en petit cubes. Mélangez le beurre en l’émiettant dans le mélange sec jusqu’à ce que les cubes aient disparu.
Ajoutez un petit pot de crème épaisse et un sachet de pépites de chocolat (noir ou au lait). Travaillez la pâte jusqu’à obtenir une boule. Si vous n’avez personne pour vous rajouter de la farine (les premières fois on a tendance a en mettre trop peu) ne malaxez votre pâte que d’une main pour ne pas en mettre partout en reprenant votre pot de farine ;)
Placez la pâte de votre future tarte tatin au frigo pendant le reste de la préparation de votre tarte, elle sera plus facile à étendre ainsi.

La tarte aux poires et au chocolat v1 3

La tarte

Beurrez un grand plat à tarte généreusement en remontant bien haut sur les bords. Etendez la première moitié de votre pâte et garnissez-en votre plat. Cette pâte peut s’avérer difficile à travailler (pâte sablée et humide oblige). Je vous avais concocté un petit tutoriel pour vous aider à l’étendre plus facilement par ici. Piquez le fond de votre tarte pour éviter qu’il gonfle à la cuisson.

Épluchez vos poires et coupez-les en petits morceaux. Disposez-les sur l’ensemble du fond de tarte. 
Une fois votre tarte généreusement garnie de poires, ressortez l’autre moitié de votre pâte du frigo et étendez-là. Refermez votre tarte en disposant la deuxième moitié de votre pâte sur vos poires. 
Une fois votre pâte posée sur vos poires, repliez les bords pour que pâte du bas et du haut se collent parfaitement. Vous aurez ainsi des bords bien épais, moelleux à souhait et aucune échappatoire pour vos poires.

Enfournez à 160°, votre four sur chaleur tournante. De manière générale, préférez toujours une cuisson douce pour vos tartes. Les fours ont tendance à avoir des chaleurs trop importantes pour leur mode « tarte ».

La tarte aux poires et au chocolat v1 5

 

Bon appétit !

Laisser un commentaire - 1

Before Summer Crumble


Before summer crumble - Miss Blemish

Samedi il faisait sur Paris un temps « qui se cherche » ni beau ni tout à fait moche, une espèce de gris entrecoupé de bleu et d’éclaircies. Il ne me fallait pas plus qu’un besoin urgent de pause dans les révisions de mes derniers partiels de l’année et de vieilles pommes dont je ne savais plus que faire pour que, bingo, je me lance dans la préparation d’un crumble.

Je ne sais pas pour vous mais, plus les échéances se raccourcissent et plus je dépense le peu de temps qu’il me reste (et bien souvent déjà insuffisant à accomplir tout ce qui devrait être accompli) en tout ce qui pourrait me détourner de ce que j’ai vraiment à faire. Une sorte de méthode de l’autruche perverse qui me fait considérer vaisselle, lessives, ménage et autres joies administratives comme… attirantes. Tous les moyens deviennent bons pour ne pas regarder le vrai problème en face et me mettre vraiment à la tâche. Je finis toujours par le faire et stress aidant ma productivité se voir déculplée et j’arrive généralement à boucler ce qui doit l’être (et puis j’ai des supers copines qui sont à l’hyper taquet pour me faire des résumés/condensés de ce qui serait passé à la trappe). Mais c’est comme s’il fallait une étape préliminaire de procrastination ultime, presqu’un déni pour en arriver là. Et petit bonus, peu de choses me déstressent plus que cuisiner (mes amis aiment bien ce dernier point).

before summer crumble - Miss blemish

Pour ce crumble, j’avais envie d’une vraie recette coocooning, avec du sirop d’érable pour un caramel gourmand et une pâte moelleuse juste dorée. Avec cette version du traditionnel crumble ce fut un pari réussi. Gourmand, moelleux, fruité, épicé et réconfortant. Absolument parfait. En même temps, cannelle, sirop d’érable, pommes gorgées de sucre… prenais-je un très très grand risque ? Non, on est bien d’accord. Et autre bonus de taille, cette recette (comme quasi 99% des recettes) est réalisable sans gluten. (mais avec de la farine normale vous obtiendrez le même résultat)

Ingrédients

90 g beurre

90 g de cassonade

> 100 g de farine – blé ou mélange sans gluten de la marque Schär (disponible chez Monoprix)

Pommes

Cannelle

Sirop d’érable

Cassonade

Recette

Lavez, pluchez, coupez vos pommes en petits morceaux.

Dans un saladier, mélanger les pommes coupées avec de la cannelle (beaucoup)(si vous aimez)(c’est facultatif)(clin d’œil à Mlle Coquelicot) et du sirop d’érable (très très généreusement). L’idée c’est que vos pommes soient bien enrobées du mélange et prennent le goût des épices et des noix (le sirop d’érable a un petit gout de noix) pendant que vous préparez votre pâte puis ensuite durant la cuisson. C’est une sorte de marinade sucrée quoi.

Note sur le sirop d’érable : il existe plusieurs types de sirop d’érable, du blond clair au caramel très très foncé allant d’un goût de sucre type sirop de sucre, à un goût de noix très prononcé. J’ai acheté ce sirop au Canada l’été dernier (6 kilos de sirop d’érable dans la valise, je ne vous dis pas le massacre)(pour compenser mon bagage à main faisait 15kg)(non ce chiffre n’est pas pris au hasard, je l’ai pesé)(24h entre Montréal Paris et Genève avec ça sur le dos, comment vous dire ?). Donc j’ai acheté ce sirop d’érable au Canada – Ambré n°1 – exactement au milieu entre le très très fort et le pas du tout prononcé. Je trouve que c’est un bon compromis, pour les plus friands comme pour les moins friands, chacun s’y retrouve !

Before summer crumble - Miss BlemishBefore summer crumble - Miss BlemishBefore summer crumble - Miss Blemish

Préparation de la pâte : mélanger le beurre froid coupé en dés, la cassonade et la farine. Melanger jusqu’à obtenir un mélange grumeleux et sec (rajouter autant de farine que nécessaire).

Beurrer un plat généreusement. Y verser de la cassonade. La repartir en agitant doucement le plat. Faire de même avec un peu de cannelle (quand on aime on ne compte pas !).

Verser vos pommes jusqu’à recouvrir tout le fond du plat de façon homogène. Veiller à bien verser tout le sirop d’érable.

Repartir la pâte sur le dessus.

Enfourner à 160°C. Laisser cuire jusqu’à ce que la pâte soit dorée et que les bords bullent (le sucre qui caramélise… un délice)

Before summer crumble - Miss BlemishBefore summer crumble - Miss BlemishBefore summer crumble - Miss Blemish

Servir tiède avec de la glace vanille en dessert 

Froid devant la télé

Avec un thé bien chaud et un yaourt à la vanille le matin

A quatre heure avec une pointe de chantilly

Before summer crumble - Miss Blemish

Régalez-vous !

Laisser un commentaire - 0

Salade complète poulet, figues, quinoa, lentilles


Salade complète poulet, figues, quinoa, lentilles - Recette - Miss Blemish

Dans mon retour à une alimentation plus équilibrée (sic moins féculano-centrée), le gros point noir était le repas du midi. En effet, que ce soit le matin ou le soir, je fais rarement d’écarts à mon traditionnel cockail orange-citron + 2 toasts + thé et pour le soir, à cette période encore plus hivernale qu’estivale, ma soupe me suffit. Le repas du midi était donc le problème. Ça l’était d’autant plus (un problème) que comme beaucoup, je mange à l’extérieur tous les jours sans avoir accès ni à un frigo ni à un micro-onde. Et manger tous les midis des pâtes au petit vendeur du coin, des sandwichs sous vide ou achetés à la cafétéria avec toujours la tentation du muffin double chocolat (il est terrible ce muffin) ce n’était ni économique, ni bénéfique pour la ligne (et un mini-parcours du combattant pour qui a la mayonnaise en horreur)(TOUS les sandwichs contiennent de la mayonnaise)(sauf dans cette petite boulangerie adorable métro Ledru Rollin ligne 8 où les sandwichs sont justes excellents et équilibrés).

Bref. Je me suis mise à me préparer des repas pour le midi. Et me suis donc mise en quête de recettes faciles et rapides à préparer, complètes, nourrissantes et savoureuses. Aujourd’hui donc une recette aux accents d’ailleurs, une salade complète sucrée-salée, des figues « moelleuses » (rayon fruits secs Monoprix) pour relever la fadeur du seul duo céréales-poulet. On y va ?

Ingrédients

Morceaux de blanc de poulet

Mélange de céréales : lentilles vertes, lentilles corail, boulghour, quinoa (voir ci-dessous pour explications)

Figues moelleuses

Bouillon de poule

Curry + massalé

Note : Pour plus de facilité la semaine, je prépare une pièce de viande en entier dont je me sers ensuite pendant ma semaine dans mes salades. Ici donc, j’ai fait un poulet rôti au curry (comme pour un poulet rôti simple, du curry saupoudré sur lui en plus, promis rien de compliqué). En plus de gagner du temps (car je n’ai pas le temps de me lancer dans la préparation de viande tous les soirs), pour le poulet du moins, les morceaux sont plus tendres et savoureux lorsque le poulet a cuit en entier que lorsque l’on fait bêtement revenir des morceaux de blanc de poulet à la poêle.

Préparation du mélange de céréales

Salade complète poulet, figues, quinoa, lentilles - Recette - Miss Blemish

50 g de lentilles vertes

50 g de lentilles corail

50 g de mélange boulghour + quinoa (Monoprix)

Regarder sur les paquets de chacun des composants du mélange le temps de cuisson conseillé, commencer par celui nécessitant la plus longue cuisson puis rajouter au fur et à mesure les autres.

Exemple avec les ingrédients que j’avais :

Porter à ébullition environ 1L d’eau dans un casserole avec un bouillon goût « Poule au pot ». Rajouter dans l’eau du curry et du massalé (autant qu’il vous semblera nécessaire, c’est pour aromatiser votre mélange de céréales sinon fade).

Ajouter les lentilles vertes (cuisson conseillée 30 min).

10 min plus tard, ajouter les lentilles corail (cuisson conseillée 20 min)

10 min plus tard, ajouter le mélange boughour quinoa (cuisson conseillée 10 minutes)

Égoutter, réserver immédiatement au frigo pour stopper la cuisson.

Préparation de la salade

Dans un tupperware ajouter 3-4 c.à.s du mélange de céréales + 2-3 figues coupées en petits morceaux + du poulet lui aussi émincé.

Salade complète poulet, figues, quinoa, lentilles - Recette - Miss Blemish

Bon appétit !

Laisser un commentaire - 0