« Anti-blemish solutions », le FDT antidote by Clinique


 
 
Pour toutes celles qui ont ce que l’on a pudiquement l’habitude d’appeler une peau « à problèmes » (oui, ce léger euphémisme nous fait bien rire) ou tout simplement une peau mixte à grasse, la phobie du FDT est étape charnière…
 
Quel que soit le degré des « problèmes », il ne faut pas se leurrer, la propriété étouffante des FDT exacerbe les imperfections avec à la clé une floraison assurée après chaque application.
 
Avec tous les types de FDT, le même résultat, qu’ils viennent du supermarché (« Dream mat mousse » de gemey maybelline), de nos meilleures parfumeries (FDT Chanel) ou de la parapharmacie avec des gammes soit disant spécifiques (« Unifiance », La Roche-Posay) d’où mon boycott de tout type de maquillage durant une durée indéterminée…
 
Sauf que… c’est bien beau de préserver sa peau mais même la meilleure crème de jour ne pourra unifier le teint comme deux trois noisettes d’un FDT adapté à sa carnation, sans oublier qu’il est très dur de renoncer à ce petit (grand ?) plus lorsque l’on a connu les joies d’un teint de pêche, même s’il était superficiel et imparfait. La mort dans l’âme, je savais que de ce geste plutôt simple qu’est l’application du FDT je me condamnais à deux semaines expiatoires pour rattraper les dégâts. Jusqu’à ce que…
 
Oui, jusqu’à ce qu’une copine au teint de pêche me conseille les FDT Clinique. Clinique ? Pourquoi pas… Un petit tour à la parfumerie, des indications avisées et je rapportais mon butin, quelque peu anxieuse tout de même.
 
Première application : un joli fini, une bonne couvrance (ne vous attendez pas non plus à des miracles, le teint est unifié mais rien ne remplace quelques touches de correcteur), une teinte parfaitement adaptée à ma peau. Avec une touche de blush pour rehausser le tout, c’était parfait. Bon, jusque là, à peu près tous les FDT arrivaient à la même performance… Alors, quelle différence ?

* La formule qui, adaptée à notre type de peau, ne l’agresse pas mais la « traite » au contraire…

 
* Le fini mat sans l’inconvénient de l’effet masque grâce à sa texture légère et velouté qui n’étouffe pas la peau et ne vous fait pas ressembler à une boule disco dans la journée : la peau ne brille pas, le teint reste frais (un très léger nuage de poudre libre et vous êtes parée !)
 
* Le respect de la peau : cela fait maintenant plus d’un mois qu’il a rejoint ma trousse de maquillage et aucune mauvaise surprise n’est venue perturber son utilisation régulière. Même si je ne m’en tartine pas tous les jours, son utilisation n’entraîne pas la recrudescence d’imperfections, je me maquille donc maintenant l’esprit léger
 
Un coup de cœur qui pourrait bien changer votre rapport au miroir… et au maquillage.