Mode

Photomaton


 Photomaton - Mode - Look - Miss Blemish photomaton 2photomaton 3

Photos par Alexandra B.

Quand j’ai découvert cette série, j’ai été complètement déboussolée. Alexandra a réussi à donner à ces photos les couleurs d’un Wes Anderson, le grain d’A Single Man et restitué l’ambiance d’une pub The Kooples. C’est étrange d’être ainsi « matière première » et soudain plaquée dans tout un décor, toute une atmosphère, de devenir « le visage de ». Quand j’ai vu ces photos c’était moi et pourtant, ce n’était plus moi, c’était moi incarnant quelque chose qu’Alexandra avait créé par jeu de couleurs et de lumière, par ses prises de vue. Elle a réussi à faire sien un shooting où pourtant à aucun moment elle ne m’a dirigée. Elle a pris ce dont elle avait besoin, elle m’a saisie en vol. Clic clac. Dans la boîte.

Je viens toujours vers elle avec mes idées un peu confuses, une tenue, un maquillage, une coiffure, quelques mots clés et des envies vagues qu’elle arrive toujours à transformer en quelque chose d’artistique. Notre amitié n’y est certainement pas étrangère, elle voit où je veux en venir quand moi-même je reste encore dans un brouillard d’idées. Je vous livre aujourd’hui cette partie de la série qui a réussi à créer les liens manquants dans mes envies diverses du moment en lui donnant un cadre : une semaine sous un emblème coloré – Moutarde et Turquoise. Je garde la seconde partie de la série qui met plus cette merveille de robe moutarde en valeur pour vendredi (pour terminer cette semaine en beauté). 

Photomaton - Mode - Look - Miss BlemishPhotomaton - Mode - Look - Miss BlemishPhotomaton - Mode - Look - Miss BlemishPhotomaton - Mode - Look - Miss BlemishPhotomaton - Mode - Look - Miss BlemishPhotomaton - Mode - Look - Miss BlemishPhotomaton - Mode - Look - Miss Blemish

Laisser un commentaire - 1

On the road again


On the road again - Mode - Look - Série Mode - Miss Blemish

Crédit photo : Alexandra B.

C’est toujours un peu la même histoire. Celle de deux amies, un après-midi. L’une est chargée de sacs remplis de chaussures, cobaye, l’autre d’objectifs et d’un appareil à chouchouter. Ce sont des messages et quatre heures de rendez-vous différentes, des « j’arrive » puis des « je suis en retard » pour une voiture finalement garée dans l’allée, fenêtre baissée et musique en arrière fond. Ce sont des retrouvailles au milieu d’une route barrée, quelques accélérations, des frayeurs parkinnières, des « vas-y, c’est bon, STOP !! ». Des bras chargés. Des petits sauts pour éviter les flaques laissées par la nuit pluvieuse, aventure menant à des lieux secrets, bien gardés. Premières chaleurs d’un printemps récalcitrant, le soleil tape. Un champ, là, où on imagine déjà des clichés champêtres pour cet été, une robe blanche et des bottes de cow-boy, un canotier, des cheveux lâchés. Ou un chignon peut-être, florilège de barrettes emmêlées. Premières poses maladroites, engoncées, mine fermée et sourire qui se cherche, des « je ne dirai pas comme tout le monde que mannequin ça ne s’improvise pas, c’est un métier… » histoire de le dire un peu quand même, comme pour s’excuser d’avoir soudain tant de mains, de bras et de jambes. Encombrants, maladroits devant l’objectif, tout « pas comme il faut ». Et rire. Car après tout peu importe que le profil ne soit pas le meilleur, qu’une mèche fasse sa crise et quitte le peloton brushingué ou que les fous rires volent la vedette aux mines « inspirées ». De cette après-midi là, je garde le souvenir des clins d’œil et des poses improbables qui un jour ressortiront dans un power-point et me feront monter le rouge aux joues, des histoires à dormir debout et des « attends, je ris là, on reprend après », des danses improvisées rendant les clichés flous.

Peut-être est-ce le prix de la légèreté ? Quelques clichés flous pour des souvenirs que seule la mémoire conserve dans toute leur vivacité.

On the road again - Mode - Look - Série Mode - Miss BlemishOn the road again - Mode - Look - Série Mode - Miss BlemishOn the road again - Mode - Look - Série Mode - Miss BlemishOn the road again - Mode - Look - Série Mode - Miss BlemishOn the road again - Mode - Look - Série Mode - Miss Blemish

Top : Mango

Slim : Only

Escarpins : Texto

Vernis : Essie

Laisser un commentaire - 0

C’était l’hiver


C'était l'hiver - Mode - Looks - Miss Blemish

Deux amies. Une vieille voiture. Une porte qui claque à la volée. Un départ précipité. Des manœuvres maladroites. Un appareil sur la banquette arrière. « Tu me fais confiance ? ». Demi-tour. Trop loin. La musique trop forte surement. Frein à main. Quelques kilomètres et nous voici au Moyen-Âge. L’air s’engouffre, glacial. Ruelles étroites, désertées. Bord de lac. Yvoire, Amour éternel. Pavés, jardinières, fleurs et volets peints. Une marinière, un slim et des tennis. Cache-cache rieur avec les promeneurs. Hors champ, hors cadre. Lever les bras, sauter, rire. Beaucoup. Sourire. Se réchauffer à la bonne humeur. Imaginer la plage, rêver l’été, faire s’enfuir l’hiver. Se sentir un peu bête parfois. Empruntée. Trop de bras, trop de jambes. « Ah bon, c’est moi là ? ». Danser. Demi-pointes sur le bitume irrégulier. Courir. Demander « Et comme ça ? ».

Un samedi d’hiver, une Artiste rendit la grisaille lumineuse.

C'était l'hiver - Mode - Looks - Miss Blemish C'était l'hiver - Mode - Looks - Miss Blemish C'était l'hiver - Mode - Looks - Miss Blemish C'était l'hiver - Mode - Looks - Miss Blemish

Marinière – MANGO

Slim – ESPRIT

Tennis – CONVERSES

C'était l'hiver - Mode - Looks - Miss Blemish

Credit Photo : Alexandra B.

Laisser un commentaire - 0